Alaska, the last frontier (4)

4. Valdez : Pétrole, saumons et glaciers.

Au retour du Katmai, l’atterrissage à Anchorage m’a permis d’assister à une scène insolite montrant à quel point l’avion fait partie de la vie des Alaskiens. En se rendant vers son port d’attache, notre appareil a tout simplement traversé l’une des avenues de la ville, avec les véhicules arrêtés devant un feu rouge et une barrière de passage à niveau, comme nous le faisons en Limousin au moment du passage d’un Train Express Régional !

Les 480 km entre Anchorage et Valdez font traverser une région de collines et de montagnes qui deviennent de plus en plus présentes en approchant du Golfe d’Alaska. La couleur d’ocre des bouleaux tranche avec le vert intense des conifères. C’est aussi la rencontre avec les premiers glaciers dont celui de Worthington  dont la langue vient mourir à quelques centaines de mètres de la route. Il n’y a pas si longtemps, il suffisait de descendre de son véhicule pour marcher sur la glace, mais en Alaska aussi le réchauffement climatique fait remonter les glaciers dans les montagnes.

Comme je l’écrivais plus haut, le petit port de Valdez a été totalement détruit par le séisme de 1964 et la ville actuelle a été reconstruite sur un site différent. L’ « original Valdez townsite » se trouve à 6 km du centre-ville et une plaque rappelle à ceux qui passent que la population a été durement touchée par le cataclysme.

En dehors de la pêche, Valdez est avant tout le terminus de l’oléoduc trans-Alaska qui achemine sur 1287 km le pétrole depuis Prudhoe Bay, tout au nord de l’Etat. Bien que longeant souvent la route, le gigantesque tube d’acier se fait relativement discret. Seules quelques ouvertures permettent aux visiteurs de s’en approcher. Des panneaux explicatifs indiquent, entre autres, que l’oléoduc a une trajectoire en zigzag pour faire face aux séismes  et qu’il ne touche pas le sol pour permettre aux animaux de circuler. L’hiver, un circuit thermique empêche le pétrole de geler dans les conduits. Au dégel, un système réfrigérant évite la corrosion des tuyaux. L’hiver étant très rigoureux, des « radiateurs » évacuent le réchauffement du sol que produit le passage de la canalisation. Cela évite un dégel qui rendrait localement le support instable.

Le port de Valdez permet d’aller rendre visite à plusieurs glaciers qui viennent vêler dans la mer. J’avais opté pour le Columbia Glacier qui n’est pas sans rappeler, à une plus grande échelle, le Jokulsarlon en Islande. Cette mini-croisière permet aussi de côtoyer des loutres et lions de mer, des orques ainsi que pas mal d’oiseaux.

La pêche au saumon est largement pratiquée à Valdez. Nombreux sont les touristes qui se livrent à ce passe-temps autour de la baie et dans le port, avec des résultats assez surprenants. La pêche à la cuiller n’est pas ma préférée en Limousin où je taquine la truite à la mouche, mais il faut reconnaître que les « lanceurs de médailles » qui s’y adonnent à Valdez réalisent de très belles prises. En une quinzaine de minutes, j’ai assisté au même endroit à la capture de trois saumons de 7 ou 8 kilos. Un emplacement spécial est d’ailleurs prévu dans le port proprement dit pour la préparation des poissons, avec des boutiques pratiquant la congélation ultra-rapide. Les saumons sont ensuite logés dans les congélateurs des camping-cars et seront consommés pendant l’hiver à travers toute l’Amérique ! Plusieurs pêcheurs m’ont très gentiment proposé des filets de saumon, mais ma petite Chevrolet ne me permettait pas leur transport et surtout conservation…

Quelques images supplémentaires dans l’album photos.

Alaska-saumon.gif

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.