Merapi (Indonésie)

Comme cela était prévisible, l’activité du Merapi s’est intensifiée après le violent séisme qui a frappé samedi la région de Yogyakarta. Bien que l’épicentre ait été détecté au sud de la ville et que le volcan se dresse à une trentaine de kilomètres au nord, il ne fait aucun doute que l’édifice a été déstabilisé par la secousse de 6,2 sur l’échelle de Richter.
Depuis le séisme, le nombre d’émissions de cendres a triplé (150 nuages par jour contre 50 auparavant). Plusieurs nuées ardentes ont dévalé le flanc du volcan sur une distance de 4 km.
Le danger le plus important concerne toujours le dôme sommital dont l’effondrement générerait des coulées pyroclastiques beaucoup plus importantes. Il est heureux que la population la plus menacée ait été évacuée.

As predicted, Mount Merapi’s activity intensified after the violent earthquake that struck the Yogyakarta area last Saturday. Although the epicentre was located to the south of the city and the volcano stands 30 or so kilometres to the north, there’s no doubt that its structure was made unstable by the earthquake that reached 6.2 on the Richter scale.
Since the earthquake, the number of ash emissions has been multiplied by three and several pyroclastic flows have rushed down the slope of the volcano over a distance of 4 km.
The greatest danger still concerns the summit dome whose collapse would generate far more powerful pyroclastic flows. It’s a good thing that the population has been evacuated.

Publicités

Karthala (Archipel des Comores)

Le Karthala, qui surplombe la capitale Moroni, est entré en éruption dimanche 28 mai au soir. Un nuage rouge était visible dans le ciel au-dessus du volcan, situé sur l’île de la Grande Comore, une des trois îles de l’archipel de l’Océan Indien.
L’activité reste actuellement limitée au cratère principal où l’on observe un petit lac de lave, mais aucune coulée ne menace les zones habitées.
La dernière éruption du Karthala remonte à la fin 2005; elle avait été accompagnée d’une forte activité explosive et le volcan avait envoyé dans l’atmosphère des nuages de cendres qui avaient privé d’eau potable environ 250000 habitants de la Grande Comore.

Karthala, which towers above Moroni, erupted on Sunday May 28th in the evening. A red cloud could be seen in the sky above the volcano.
The activity is limited to the main crater where a small lave lake can be seen, but there is no lava flow to threaten inhabited areas.
Karthala’s last eruption dates back to the end of 2005; it started with a strong explosive activity and the volcano had sent in the atmosphere huge clouds of ashes which had deprived 250,000 people of drinking water in the Greater Comoro. .

Merapi (Indonésie)

Le 27 mai à 6 heures du matin (heure locale), la ville de Yogyakarta a été secouée par un séisme de 6,2 sur l’échelle de Richter, faisant plusieurs milliers de morts. L’épicentre se situe à 25 km au sud de la ville. Il est peu probable qu’il y ait un lien entre ce tremblement de terre et le Merapi qui se trouve à 30 km au nord de la ville, même si le volcan a émis une très grosse nuée ardente au moment du séisme. Néanmoins, le comportement du Merapi devra être étroitement surveillé dans les prochains jours, car l’instabilité du dôme sommital a pu être accrue par ce séisme qui sera probablement suivi de répliques dans les heures à venir.
S’agissant du séisme, on appréciera la politique des journaux télévisés français qui n’ont pas accordé leur Une au désastre indonésien et ses très nombreuses victimes, mais au décès du patron de Michelin pendant une banale partie de pêche en mer… Par ailleurs, les reportages sur le séisme javanais ont bien fait ressortir qu’il n’y avait pas de victimes françaises à déplorer. Ouf! On respire!

On May 27th, at 6 o’clock (local time), the Indonesian town of Yogyakarta was shaken by an earthquake reaching 6.2 on the Richter scale, killing several thousand people. The epicentre was located 25 km to the south of the city. It is unlikely that there might be a link between the earthquake and Mount Merapi which lies 30 km to the north of the town, even if the volcano emitted a very powerful pyroclastic flow at the time of the earthquake. However, Mount Merapi’s behaviour should be closely controlled in the next days; indeed, the instability of the summit dome was probably increased by the earthquake that will undoubtedly be followed by aftershocks in the next hours.
As far as the earthquake is concerned, one can be surprised at the French TV news bulletins that did not give a priority to the Indonesian disaster and its numerous victims, but to the death of the manager of the Michelin company during a fishing trip in the Atlantic ocean… Besides, the reports about the earthquake strongly insisted on the fact there were no French victims. Everybody in France feels much better!

Arrivée à Yogjakarta en 1997:

Hawaii (Etats-Unis)

A Hawaii, la situation est relativement calme. Le Pu’u O’o, cône adventif du Kilauea, continue à émettre des coulées de lave qui se déversent dans l’Océan Pacifique sur le site de Laea’puki. Cependant, aucune coulée de surface n’est actuellement visible sur les pentes du volcan ou sur la plaine côtière. Pélé, la célèbre déesse hawaiienne, attend sans aucun doute ma venue sur Big Island en juillet pour libérer le feu de la terre….!

The situation is relatively quiet in Hawaii. Pu’u O’o keeps on emitting lava flows that fall into the Pacific Oceanon the site of Laea’puki. However, no surface flow can be seen at the moment on the slope of the volcano or on the coastal plain. Pele, the celebrated Hawaiian goddess, is probably waiting for my coming on Big Island in July to release the fire of the earth…!

Ci-dessous, l’arrivée de la lave en mer en juillet 2005.

Stromboli (Italie)

Sur son site « Etna volcan sicilien » (http://www.volcans.info), Charles Rivière nous informe que des bunkers sont en construction dans la partie sommitale du Stromboli. Ces 6 édifices en béton auront pour but de protéger les touristes présents sur le ‘pizzo’ en cas de colère brutale du volcan. On ne peut que déplorer cette initiative des autorités italiennes! Ces laideurs vont venir gâcher l’un des plus beaux paysages volcaniques au monde. De la même façon qu’Haroun Tazieff espérait que l’Etna détruirait les boutiques de souvenirs installées sur le flanc sud, on peut souhaiter que le Stromboli se lance un jour dans une grande opération de nettoyage de son sommet!
De toute façon, le volcan a perdu une grande partie de son charme. La montée au sommet se fait UNIQUEMENT par groupes de 20 personnes maxi, escortées obligatoirement par un guide. Le séjour sur le pizzo ne saurait excéder une heure.
Les douces nuits d’été dans les nids de pierres, face aux gerbes de lave, font donc partie d’un passé que beaucoup (dont je fais partie) vont regretter.

On his website « Etna volcan sicilien », Charles Rivière informs us that six shelters are being built on the summit of Stromboli. These ferro concrete buildings are supposed to protect tourists standing on the ‘pizzo’ if the volcano happens to suddenly erupt. One can but regret this initiative! Those ugly buildings will ruin one of the finest volcanic landscapes in the world. Let’s hope that some day Stromboli will start a cleaning operation of its summit!
Anyway, the volcano has lost much of its charm. You can only get to the summit in a group of 20 persons led by a guide and you can’t stay there more than one hour.
The sweet summer nights in front of the colourful explosions are now a thing of the past that many people (I’m one of them) will regret…

Etna (Sicile)

En Sicile, l’Etna est relativement calme en ce moment. Cependant, suite à des effondrements importants, la morphologie de la Bocca Nuova et de la Voragine s’est considérablement modifiée ces derniers temps. De tels effondrements à l’intérieur des bouches éruptives bloquent inévitablement les gaz et il n’est pas impossible que l’on assiste prochainement à un événement explosif semblable à celui du 12 septembre 1979 qui avait tué 9 personnes et blessé 18 autres. C’est la raison pour laquelle, depuis le 22 mai, les guides hésitent à conduire les touristes sur la zone sommitale du volcan.

In Sicily, Mount Etna is relatively quiet at the moment. However, following major collapses inside the craters, the morphology of Bocca Nuova and Voragine has much changed in recent weeks. Such collapses inside the vents may trap the gases and an explosive event similar to the one that occurred on September 12th 1979, killing 9 persons and injuring 18 others, could happen anytime. That’s why, since May 22nd, Etna guides are reluctant to lead tourists to the summit of the volcano.

Merapi (Indonésie)

Comme cela était prévisible, le Merapi est sorti de son calme le 23 mai au matin et a vomi six nuées ardentes qui ont affolé les villageois qui avaient regagné leurs habitations depuis quelques jours. Ces avalanches de cendres atteignaient une longueur de 3 – 3,5 km. A mes yeux, la situation reste inchangée. Le dôme est toujours très instable, avec un risque d’effondrement sous la poussée du magma qui continue à l’alimenter.

As predicted, Mount Merapi erupted on May 23rd in the morning and emitted six pyroclastic flows that gave a scare to the villagers who had got back to their homes for a few days. These flows were 3 – 3.5 kilometres long. In my opinion, the situation is unchanged. The dome of the volcano is still unstable, with the risk of a major collapse under the push of the magma.