Mt Agung (Bali) : Le Président indonésien discrédite les volcanologues ! // Indonesian President discredits volcanologists !

Voici quelques titres de journaux indonésiens aujourd’hui: « L’Indonésie lève le niveau d’alerte à Bali » (The Jakarta Post); « Le président annule l’état d’urgence du Mont Agung » (Antara News). Pendant ce temps, le niveau d’alerte officiel pour le volcan, sur le site Web du VSI, est toujours au maximum (4 – AWAS).
Comme je l’ai écrit précédemment, la peur d’une éruption de l’Agung affecte profondément le tourisme à Bali. Plusieurs pays comme l’Australie ont dissuadé leurs ressortissants de passer leurs vacances sur l’île.
En réaction à cette situation, « le Président a décidé d’annuler le niveau d’alerte et Bali est maintenant prête à accueillir de nouveau les touristes. » C’est ce qu’a déclaré un membre du gouvernement indonésien après une réunion de Cabinet présidée par le président Joko Widodo à Denpasar.
Parmi les pays qui ont diffusé des mises en garde à l’attention des voyageurs, la Chine a interdit à ses citoyens de se rendre à Bali du 27 novembre 2017 au 4 janvier 2018. Malgré cela, le nombre d’arrivées de touristes à Bali connaît actuellement une certaine hausse, avec 12 300 visiteurs par jour. Ce nombre avait chuté à 2000 visiteurs par jour après le réveil de l’Agung le 29 novembre dernier. En temps normal, le nombre moyen de visiteurs est de 15000.
Malgré l’annonce du Président, plus de 60 000 habitants vivant habituellement dans la zone dangereuse de 10 km de rayon se trouvent encore dans des centres d’hébergement temporaires.
D’un point de vue scientifique, il est indéniable que les volcanologues indonésiens ont été incapables de faire des prédictions fiables sur l’éruption du Mont Agung. Leurs homologues américains et européens n’auraient probablement pas fait mieux. Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, nous ne savons pas prévoir une éruption volcanique. Pour le moment, la lave a rempli environ un tiers du cratère mais personne ne sait ce qui va se passer ensuite.
En ce qui me concerne, au vu des différents paramètres diffusés sur le site web de VSI, je ne pense pas que nous nous dirigions vers une éruption majeure avec les coulées pyroclastiques tant redoutées. Il faudrait d’abord qu’un dôme remplisse le cratère. Le vrai risque pour le moment est une accumulation de gaz sous pression sous la lave dans le cratère avec une explosion, comme cela se produit de temps en temps sur le Popocatepetl au Mexique. Les projections de matériaux couvriraient probablement les pentes du volcan et constitueraient une menace pour les villageois qui ont décidé de revenir travailler dans leurs fermes malgré l’interdiction officielle. Cependant, la menace serait beaucoup plus faible que les coulées pyroslastiques.
Seul le volcan sait ce qui va se passer dans les jours et semaine à venir!

——————————————

Here are some headlines of today’s Indonesian newspapers: “Indonesia lifts Bali’s alert status” (The Jakarta Post); “President removes Mount Agung emergency status” (Antara News). Meantime, the official alert level for the volcano on VSI’s website is still at its highest (4 – AWAS).

As I put it before, the fear of Mt Agung’s eruption deeply affects tourism in Bali. Several countries like Australia have warned their citizens against spending their holidays on the island.

As a reaction to this situation, « the President has decided to revoke the alert status. Bali is now ready to welcome tourists again, » said an Indonesian official after a limited Cabinet meeting led by President Joko Widodo in Denpasar.

Among countries that issued travel advisories, China banned its citizens from travelling to Bali from November 27th 2017 to January 4th 2018. However, the number of tourist arrivals to Bali has gradually recovered to 12,300 visitors per day, recently. The number had plunged to as low as 2,000 visitors per day after Mt. Agung erupted on November 29th. On normal days, the average number of visitors is 15,000.

Despite the President’s announcement, tens of thousands of residents living in the 10-km-radius danger zone are still living in shelters.

From a scientific point of view, we can’t deny that Indonesian volcanologists have been unable to make reliable predictions about Mt Agung’s eruption. U.S. and European experts would probably have not done a better job. As I put it several times, we are not able to predict a volcanic eruption. For the time being, lava has filled about one third of the crater but nobody knows what will happen next.

As far as I am concerned, judging from the different parameters on VSI’s website, I do not think we are not heading for a major eruption with the dreaded pyroclastic flows. A dome would first need to fill the crater for that. The real risk for the moment is an accumulation of gas pressure beneath the lava in the crater with an explosion that would shatter it, like this happens from time to time on Popocatepetl Volcano in Mexico. Ejections of material would probably cover the volcano’s slopes and become a threat to the villagers who have decided to return to their farms despite the official interdiction. However, the threat would be much lower than pyroslastic flows.

Only the volcano knows what will happen in the coming days and weeks!

Les gros nuages de cendres qui ont perturbé le trafic aérien ont, pour le moment, disparu. Bienvenue aux touristes à Bali! (Image webcam)

Bienvenue dans la Vallée des Dieux ! // Welcome to Valley of the Gods!

La Vallée des Dieux est un site assez extraordinaire dans le sud-est de l’Utah. C’est un petit bijou peu fréquenté avec un paysage qui ressemble à celui de Monument Valley qui se trouve à quelques kilomètres. Au cours de mon dernier voyage dans l’Ouest américain, j’ai parcouru une nouvelle fois en voiture la Vallée des Dieux et j’ai laissé de côté Monument Valley qui, à mes yeux, est moins intéressant et visité par trop de touristes.
Monument Valley se trouve sur les terres Navajo et les visiteurs qui explorent la région le font en général avec un guide Navajo. Un permis délivré par les Indiens est nécessaire pour effectuer une randonnée dans l’arrière-pays. La Vallée des Dieux offre des paysages similaires, mais sans permis préalable.
Une route en terre battue de 27 kilomètres traverse la Vallée. Elle n’est pas en très bon état, avec des passages assez escarpés. En raison de l’isolement du site, il vaut mieux avoir pris ses précautions. En particulier, il n’y a pas de station-service ! Il y a de fortes chances pour que vous ne rencontriez personne le long de la piste où il est préférable d’avoir un véhicule haut sur roues. Quand le temps est sec, les véhicules classiques peuvent faire le trajet, mais quand il a plu, un 4X4 est nécessaire.

————————————-

Valley of the Gods is a scenic backcountry area is southeastern Utah. It is a hidden gem with scenery similar to that of nearby Monument Valley. During my last journey in the American West, I drove again in the Valley of the Gods and ignored Monument Valley which, to my mind, is less beautiful and visited by too many tourists.

Monument Valley is located on Navajo Nation land and visitors exploring the area usually travel with a Navajo guide. A permit from the tribe is needed before you can hike into the backcountry. Valley of the Gods offers similar scenery without the tribal restrictions.

A 27-kilometre dirt and gravel road winds through the valley. It is bumpy, with steep sections. Because of its isolated nature, people exploring Valley of the Gods need to be self-sufficient. In particular, there are no gas stations. You may or may not see other travellers along the road which is recommended for high clearance vehicles. During dry weather, conventional vehicles can do the trip but when the weather is wet a 4X4 may be needed to get through.

(Photos: C. Grandpey)

L’Ouest américain: Des canyons à volonté! // Western USA : Canyons at will !

Avant de boucler mon périple à travers l’ouest des Etats-Unis (ce sera probablement le dernier), j’ai voulu jeter un coup d’œil à quelques uns de mes canyons préférés. Contrairement à beaucoup de gens, ce n’est pas le Grand Canyon qui arrive en tête, aussi impressionnant soit-il. Je préfère de très loin la délicatesse des sculptures de Bryce Canyon, le tracé découpé par la Green River ou les courbes du Colorado dans les Canyonlands…

————————————

Before completing my journey across western United States (it will probably be the last), I wanted to have a look at some of my favorite canyons. Unlike many people, it is not the Grand Canyon that comes first, however impressive it may be. I prefer the delicacy of the sculptures of Bryce Canyon, the paths cut by Green River or the curves of the Colorado River in Canyonlands …

°°°°°°°°°°

La grandeur du Grand Canyon…

…Les courbes du Colorado…

…Les découpes artistiques de la Green River…

…6 heures du matin: Lever du jour sur la dentelle de Bryce Canyon!

Photos: C. Grandpey