Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : Toujours pas d’éruption // No eruption yet

 8 heures (heure métropole) : L’éruption du Piton de la Fournaise se fait attendre. Dans un bulletin émis le 28 septembre à 12h30 (heure locale), l’OVPF indiquait qu’une éruption était probable à brève échéance, dans les prochaines minutes ou heures. Nous ne sommes plus dans le cadre des minutes, mais des heures !

La crise sismique débutée le 27 septembre en milieu de journée se poursuit, avec plus de 2000 événements (entre 1,6 et 5,2 km de profondeur), une situation que l’OVPF qualifie de « rare et exceptionnelle »( le record est détenu par l’éruption de 2007, avec 51 heures de crise sismique), en n’excluant pas une éruption à basse altitude, probablement sur le flanc Est Je conseille donc à ceux qui piaffent d’impatience d’aller faire le poireau sur la Route de Laves plutôt qu’au parking du Pas de Bellecombe!

Le magma percera-t-il la surface ? That is the question. Le Piton fera-t-il un caprice comme le 3 juillet dernier où l’éruption prévue a avorté ?

Autre question : La météo permettra-t-elle d’assister au début de l’éruption, si éruption il y a ?

Pour terminer, il faudra aussi prendre en compte la crise sanitaire. La Réunion se trouve en Zone d’alerte, ce qui signifie que la jauge des rassemblements est de 30 personnes…

Pour mémoire, la première éruption de l’année avait eu lieu le 10 février et avait duré six jours, précédée d’une crise sismique de 25 minutes seulement. La dernière éruption a eu lieu du 2 au 6 avril 2020, précédée d’une crise sismique de quatre heures. Cette éruption a donné naissance au Piton Voulvoul et a été marquée par une très grande quantité de cheveux de Pelé sur la Plaine des Sables, Sainte-Rose et les communes avoisinantes.

————————————–

 8 a.m. (Paris time): The eruption of Piton de la Fournaise is long overdue. In a bulletin issued on September 28th at 12:30 p.m. local time, OVPF indicated that an eruption was likely in the next few minutes or hours. We are no longer within minutes, but hours!
The seismic crisis that began at midday on September 27th continues, with more than 2,000 events (between 1.6 and 5.2 km deep), a situation that OVPF describes as « rare and exceptional », not excluding a low-altitude eruption. Thus, I would advise those who are impatient to see the eruption to go and wait along the Route des Laves and not on the car park of Pas de Bellecombe!
Will magma pierce the surface? That is the question. Will the Piton have a whim like on July 3rd  when the predicted eruption failed?
Another question: Will the weather allow to witness the onset of the eruption, if there is an eruption?
Finally, the health crisis should not be neglected. Reunion Island is in the Alert Zone, which means that gatherings of more than 30 people are not permitted …
For the record, the first eruption of the year occurred on February 10th and lasted six days, preceded by a seismic crisis of just 25 minutes. The last eruption was on April 2-6, 2020, preceded by a four-hour seismic crisis. This eruption gave birth to Piton Voulvoul and was marked by a very large quantity of Pele’s hair on the Plaine des Sables, Sainte-Rose and the neighboring communities.

Source : OVPF

Une éruption volcanique a permis de conserver des dinosaures en Chine // A volcanic eruption helped preserve dinosaurs in China

Après l’ours des cavernes en Sibérie, des chercheurs ont découvert des fossiles de dinosaures vieux de 125 millions d’années et parfaitement préservés, ce qui laisse supposer que les animaux ont été piégés par une éruption volcanique. Ils ont été découverts dans la province de Chine occidentale du Liaoning et ont été baptisés Changmiania liaoningensis, ce qui signifie «dormeur éternel du Liaoning» en chinois.
Il semble que ces dinosaures aient été rapidement recouverts de sédiments fins alors qu’ils étaient encore vivants ou juste après leur mort. L’espèce était de petite taille,comparée aux autres herbivores de l’espèce, tels que les titanosaures. Les dinosaures en question  mesurent environ 1,20 mètre de long, avec des pattes arrière très puissantes et une longue queue, ce qui prouve qu’ils étaient des coureurs robustes et rapides et qu’ils se tenaient debout, comme les iguanodons. Certains aspects du squelette montrent qu’ils pouvaient creuser des terriers, un peu comme les lapins.
Les scientifiques pensent que les deux spécimens de Changmiania ont été piégés par une éruption volcanique alors qu’ils se reposaient au fond de leurs terriers il y a 125 millions d’années. Pour expliquer leur parfaite préservation, les chercheurs expliquent que les dinosaures se reposaient lorsqu’ils sont morts. Il est probable qu’ils aient été piégés dans l’effondrement de leur terrier pendant qu’ils se reposaient, ce qui expliquerait leurs postures et l’absence totale de traces d’altération de leur squelette.
Les chercheurs continuent à étudier les schémas de migration et les habitudes des dinosaures. En mars, une étude qui s’était attardée sur les dents fossilisées d’un hadrosaure a conclu que ses déplacements étaient courts, d’environ 80 kilomètres. En avril 2019, une autre étude a expliqué que les dinosaures à bec de canard parcouraient l’Arctique il y a 69 millions d’années.
Rappelons que les dinosaures ont été anéantis il y a 65 millions d’années par la chute d’un astéroïde qui a frappé la Terre dans ce qui est aujourd’hui la Péninsule du Yucatan au Mexique.
Source: Fox News.

———————————————

After the cave bear in Siberia, researchers have discovered 125-million-year-old dinosaur fossils that are perfectly preserved and suggest the creatures were trapped by a volcanic eruption. They were discovered in the western Liaoning Province in China and have been named Changmiania liaoningensis, which means « eternal sleeper from Liaoning » in Chinese.

It seems these animals were quickly covered by fine sediment while they were still alive or just after their death. The species was small compared to its larger herbivore brethren, such as the titanosaur. The dinosaurs were approximately 1.20 metres long and had very powerful hind legs to go with a long tail, which suggests they were strong and fast runners and walked upright, similar to iguanodons. Certain characteristics of the skeleton suggest that they could dig burrows, much like rabbits.

Scientists believe that both Changmiania specimens were trapped by a volcanic eruption when they were resting at the bottom of their burrows 125 million years ago. As for their perfect preservation, the researchers suggest the two dinosaurs were resting when they died. It is likely they were suddenly entrapped in a collapsed underground burrow while they were resting, which would explain their perfect lifelike postures and the complete absence of weathering and scavenging traces..

Researchers continue to learn more about the migration patterns and habits of dinosaurs. In March, a study that had analysed the fossilized teeth of a hadrosaur concluded that its journeys were short, roughly about 80 kilometres. In April 2019, another study was explained that duck-billed dinosaurs roamed the Arctic 69 million years ago.

Dinosaurs were wiped out 65 million years ago by an asteroid that hit Earth in what is now the Yucatan Peninsula in Mexico.

Source : Fox News.

Fossiles de Changmiania_liaoningensis (Source : Wikipedia)