Alerte sécheresse pour 53 départements français

Alors que le mois de juillet touche à sa fin, la sécheresse envahit la France. En ce moment, 53 départements sont en alerte « renforcée » sécheresse. 103 arrêtés limitant les usages et l’accès à l’eau sont en cours sur le territoire.

13 départements sont en vigilance ROUGE, le stade de « crise » : l’Allier, le Cher, la Côte-d’Or, les Deux-Sèvres, la Dordogne, l’Eure-et-Loir, la Loire-Atlantique, le Lot, le Loiret, la Saône-et-Loire, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et la Vendée.

15 autres départements sont en alerte ORANGE, l’alerte « renforcée » : l’Ardèche, les Bouches-du-Rhône, la Charente, la Charente-Maritime, l’Eure, la Haute-Garonne, la Loire, le Lot-et-Garonne, le Maine-et-Loire, la Nièvre, le Nord, les Pyrénées-Atlantiques, la Vienne, la Haute-Vienne et le Val-d’Oise.

25 départements sont en alerte Jaune : l’Ain, les Ardennes, l’Aube, le Cantal, la Corrèze, la Creuse, le Doubs, la Drôme, la Gironde, les Hautes-Alpes, la Haute-Marne, la Haute-Saône, l’Indre, l’Isère, les Landes, la Mayenne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, le Bas-Rhin, le Rhône, la Savoie, la Haute-Savoie, la Seine-et-Marne, l’Yonne et le Val-de-Marne.

La couleur de la vigilance définit d’abord la gravité de la situation, puis la nature des restrictions qui seront imposées en matière d’usage de l’eau :

Niveau d’alerte (jaune) : réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50% (ou interdiction jusqu’à trois jours par semaine), mesures d’interdiction de manœuvre de vanne, d’activité nautique, interdiction à certaines heures d’arroser les jardins, espaces verts, golfs, de laver sa voiture.

Niveau d’alerte renforcée (orange) : réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% (ou interdiction supérieure ou égale à trois jours et demi par semaine), limitation plus forte des prélèvements pour l’arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures, jusqu’à l’interdiction de certains prélèvements.

Niveau de crise (rouge) : arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d’assurer l’exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité).

Source : Ministère de la Transition Ecologique.

Source : Propluvia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.