Le méthane du Lac Kivu éclaire le Rwanda // Lake Kivu’s methane brings light to Rwanda

drapeau-francaisSitué entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo, le lac Kivu couvre une superficie de 2500 kilomètres carrés et a une profondeur moyenne de 485 mètres. Environ deux millions de personnes vivent sur ses rives. Il se trouve également à proximité du volcan Nyiragongo.
Le problème avec le lac Kivu, c’est que d’énormes quantités de méthane (CH4) sont stockées dans ses profondeurs. La présence du gaz est en général attribuée à la transformation, par des bactéries, du gaz carbonique (CO2) libéré par les roches volcaniques. Selon des estimations récentes, entre 250 et 300 km3 de CO2 et entre 55 et 60 km3 de CH4 sont piégés sous la surface du lac.
Le lac Kivu est l’un des trois lacs considérés comme « explosifs » au monde. Deux autres lacs représentent une menace au Cameroun : le lac Monoun qui a explosé en 1984 et le lac Nyos qui a explosé en 1986. Ces éruptions, dite limniques, sont dues à un renversement de l’eau du lac. Par exemple, le lac Nyos contient de grandes quantités de CO2 produites par l’activité volcanique et bactérienne. Lorsque le lac devient sursaturé en CO2, il libère l’excès de manière extrêmement violente, avec des effets désastreux sur les populations, la faune et l’environnement.
Malgré le risque, mais aussi pour essayer d’y faire face, le Rwanda a jugé nécessaire de puiser dans les réserves de gaz du Lac Kivu et de les transformer en énergie. En mars 2009, la construction d’une première phase de production de 25 MWd’électricité à partir du méthane du lac a commencé. Un accord a été signé pour un projet de 100 MW sur une période de 25 ans entre le Rwanda Energy Group (REG ) et le gouvernement. La compagnie américaine Contour Global a investi plus de 200 millions de dollars dans cette première phase.
A l’occasion de l’inauguration le 16 mai dernier par le Président rwandais, le ministre rwandais des Infrastructures a annoncé que la deuxième phase du projet allait commencer très bientôt. A côté de la première phase où trois générateurs sont alimentés en profondeur pour générer 25 mégawatts, 9 nouveaux générateurs seront alimentés pour produire les 74 NW restants et atteindre la production globale initialement prévue de 100MW, ce qui aidera à satisfaire les besoins en énergie du Rwanda.
Même si les scientifiques pensent que le lac Kivu reste une menace, étant donné le risque d’éruption limnique et l’activité volcano-tectonique de la région, le suivi d’impact du projet est déjà en cours, en partenariat étroit avec le programme de surveillance du Lac Kivu.
Le projet KivuWatt emploie 58% de Rwandais, dont 17% de femmes. Il a donc un impact positif sur la population, indépendamment de l’accès à l’électricité. La centrale électrique se trouve à Kibuye, petite ville de l’ouest du Rwanda et sur une plateforme qui flotte sur le lac à 13 km de la rive. Cette plateforme pompe à plus de 300 mètres de profondeur de l’eau à forte concentration en méthane et en dioxyde de carbone. Le méthane est ensuite isolé puis acheminé vers la centrale qui le transforme alors en électricité.
Source: Sights of Rwanda: http://www.sightsofrwanda.com/

—————————————-

drapeau-anglaisLocated between Rwanda and the Democratic Republic of Congo, Lake Kivu covers an area of 2500 square kilometres and has an average depth of 485 metres. About two million people are living on its shores. It also lies close to Nyiragongo volcano.

One problem with Lake Kivu is that huge quantities of methane are stored at the bottom. Its presence might be attributed to the transformation of CO2 released from volcanic rocks by bacteria. According to recent estimates, between 250 and 300 cubic kilometres of CO2 and between 55 and 60 km3 of methane are trapped beneath the surface of the lake.

Lake Kivu is one of the world’s three known “exploding lakes”. Two other dangerous lakes are in Cameroon including Lake Monoun which exploded in 1984 and Lake Nyos which exploded in 1986. This explosion is referred to as a lake turnover or limnic eruption. The lake contains large amounts of carbon dioxide produced by volcanic and bacterial activity. This eventually generates methane gas deposits. When the lake cannot hold any more CO2,  it releases the excess which could erupt violently with disastrous effects on local lives, wildlife, and the environment.

Rwanda found it necessary to tap into these gas reserves and turn them into energy. In March 2009, the construction of the first phase (25MW methane-to-power project) started, with the signing of an agreement for 100 MW for a period of 25 years, between Rwanda Energy Group (REG) and the government. American-based energy firm Contour Global disbursed more than $200 million in the first phase.

On the occasion of the inauguration on 16 May by the President of Rwanda , the Infrastructure Minister has said the next phase of the project will start very soon. Unlike in the first phase where three gas generators were powered deep into waters to generate 25 megawatts, 9 more gas generators will be powered to generate the remaining 74 megawatts to create a total 100MW hence boosting the country’s energy needs.

While experts say Lake Kivu remains a threat, given its limnic eruptions and high volcano tectonic activities, the monitoring of the project impact is already underway, in close partnership with Lake Kivu Monitoring programme.

Employing 58% of Rwandans, 17% of them women, the KivuWatt project has already had a positive impact to neighbouring citizens beyond electricity access. The power plant is located in Kibuye, in western Rwanda and on a platform floating on the lake 13 km from the shore. This platform pumps at a depth of 300 metres the water with a high methane gas and carbon dioxide concentration. The methane is then isolated and sent to the plant which then converts it into electricity.

 Source : Sights of Rwanda : http://www.sightsofrwanda.com/

Kivu 01

Le lac Kivu vu depuis l’espace (Crédit photo: NASA)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s