Les réfugiés du Sinabung // Mount Sinabung’s refugees

drapeau francaisL’éruption du Sinabung a débuté en novembre 2013 et plus de 25000 personnes s’entassent toujours dans des structures mises en place dans des zones censées être plus sures. Comme je l’ai indiqué dans des notes précédentes, si les personnes évacuées ne sont plus sous la menace des coulées pyroclastiques, elles vivent dans un univers de cendre qui pose de sérieux problèmes à leur santé. Les 17 décès recensés jusqu’à présent sont probablement dus à des maladies causées par la mauvaise ventilation à l’intérieur des abris où s’entassent les réfugiés. Des masques de protection contre la cendre ont bien sûr été distribués, mais cela fait plus d’une semaine que la distribution a cessé.

L’eau potable fait cruellement défaut et la quantité fournie est largement insuffisante pour répondre aux besoins des habitants des abris. Par exemple, deux citernes de 4000 litres alimentent quotidiennement l’un des abris où s’entassent près de 3000 personnes qui, par ailleurs, doivent partager en tout et pour tout quatre toilettes. Les ordures s’entassent devant les abris et sont rarement collectées.

Pourtant, les autorités locales affirment qu’elles font tout leur possible pour venir en aide aux personnes évacuées et leur demandent de ne pas revenir dans leurs villages. Elles indiquent que chaque abri dispose d’une assistance médicale. Les cas les plus graves sont orientés vers l’hôpital où les frais sont pris en charge par le gouvernement.

Contrairement à ces affirmations, les réfugiés se plaignent du manque d’aide médicale et regrettent la passivité du gouvernement, surtout en ce qui concerne l’alimentation en eau. Les occupants des abris restent plusieurs jours sans pouvoir se laver. [A noter que le Président indonésien a donné des instructions, il y a quelques jours, pour que cette situation soit améliorée.]

Alors que l’éruption du Sinabung dure depuis plus de trois mois, des voix se font entendre pour que le gouvernement déclare l’état de catastrophe naturelle, ce qui l’obligerait à apporter une plus grande aide à la région. On reproche au gouvernement, qu’il soit central ou local, de donner plus d’importance à la politique qu’au sort des personnes évacuées. Il faut dire que des élections auront lieu dans trois mois… Comme l’a dit un député à la Chambre des Représentants : « Le gouvernement à tous les niveaux commet une injustice envers ces gens qui souffrent. Ils ont besoin de solutions concrètes, pas de fausses promesses qui sont des expédients politiques ».

Source : Presse indonésienne.

En cliquant sur ce lien, vous verrez un article du journal The Telegraph accompagné d’une vidéo intéressante de l’éruption du Sinabung.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/asia/indonesia/10587465/Dramatic-footage-of-rare-volcanic-lightning-as-Mt-Sinabung-spews-river-of-fire.html

 

drapeau anglaisThe eruption of Mount Sinabung started in November 2013 and more than 25,000 people are still living in shelters set up in areas that are supposed to be safer. As I put it in a previous note, even though the evacuees are no longer under the threat of pyroclastic flows, they are still affected by the ash of the volcano which poses serious problems to their health. The 17 deaths that have been reported so far were probably due to illnesses caused by the poorly ventilated structures where these people are crammed together. Protective face masks were initially distributed among people coming to the shelters, but have not been handed out for more than a week.

Clean water is also in short supply and not enough to meet even the most basic needs of the shelters’ inhabitants. For instance, two 4,000-litre tanker trucks are coming to one of the shelters daily, but this is not enough for its nearly 3,000 inhabitants who also have to share all of four toilets. Besides, trash is piling up, with no one clearing it away.

Local authorities are saying they are doing all they can to provide the evacuees with assistance, including reminding them not to return to their villages. They also say they have medical personnel at every shelter. Individuals who require more serious treatment are being advised to go to a hospital, and the government will pay for their treatment.

However, the people in the shelters complain that the number of medical workers is not sufficient and that the government is not doing enough, especially about the water supply, with people having to go days without washing. [N.B.: A few days ago, the Indonesian President gave instructions to improve the situation.]

With the eruption dragging on for more than three months now, calls are mounting for the government to declare the situation a national disaster, which would compel it to give greater priority to relief efforts. The local and central government are accused of being more focused on politics than on the plight of the evacuees, given that the elections are just three months away. Said one member of the House of Representatives: “Officials at all levels of government have done an injustice to these people who are suffering. They need concrete solutions, not false promises that are politically expedient.”

Source: Indonesian newspapers.

By clicking on this link, you will find an article of The Telegraph together with an interesting video of the Sinabung eruption:

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/asia/indonesia/10587465/Dramatic-footage-of-rare-volcanic-lightning-as-Mt-Sinabung-spews-river-of-fire.html

Sinabung-blog

Le panache de cendre du Sinabung vu depuis l’espace le 16 janvier 2014.  (Crédit photo: NASA)

Une réflexion au sujet de « Les réfugiés du Sinabung // Mount Sinabung’s refugees »

  1. Bonjour à tous.
    Sur la video, la lave paraît effroyablement fluide ! Ou bien est-ce uniquement dû à l’accélération du rythme des images ?

    J’aime

    1. Tout le monde sait que les coulées pyroclastiques peuvent atteindre des vitesses vertigineuses. Il ne fait aucun doute que celles du Sinabung sont ultra rapides, mais l’accélération de la vidéo accentue leur aspect effrayant. De la même façon, les coulées de lave peuvent avancer rapidement, mais pas aussi vite que sur cette vidéo. Le Sinabung n’est pas le Kilauea!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.