Beautés cachées : les tunnels de lave de l’Ile de la Réunion

Les tunnels de lave qui percent les flancs du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) sont d’une grande beauté et je ne peux qu’en recommander la visite. Parcourir les plus beaux d’entre eux sans avoir à marcher, ramper ou se cogner, c’est possible. Il suffit de découvrir l’exposition « Beautés cachées«  présentée par Christian HOLVECK à la Maison du Parc, 258 rue de la République, à La Plaine des Palmistes.

L’exposition est visible du 16 juillet au 14 août 2020, du lundi au samedi, de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h.

Vous avez déjà eu l’occasion d’admirer les extraordinaires photos de Christian sur mon blog à l’occasion des dernières éruptions du Piton de la Fournaise. Vous pourrez les retrouver, ainsi que de nombreuses autres, en visitant son site web : http://www.christianholveck.com/

S’agissant des tunnels de lave de la Réunion, je conseille tout particulièrement la visite du Tunnel Bleu avec Rudy Laurent de Kokapat Rando Réunion. Toutes les informations nécessaires se trouvent à cette adresse :

https://www.kokapatrando-reunion.com/fr/tunnels-de-lave-randonnees-trekking-la-reunion/visites-des-tunnels-sous-les-laves-de-saint-phillippe-et-sainte-rose/tunnel-bleu

Les tunnels de lave de Lanzarote

En milieu volcanique de point chaud où les laves basaltiques sont particulièrement fluides, il n’est pas rare d’observer et même de pouvoir visiter des tunnels de lave.

A Hawaii par exemple, le Thurston LavaTube a été aménagé pour permettre aux touristes de découvrir ce lieu très particulier. Les visiteurs les plus audacieux peuvent s’aventurer dans le tunnel de Kazumura dont les 65 kilomètres en font le plus long du monde. L’intérieur est particulièrement impressionnant. Claustrophobes s’abstenir !

Les Iles Canaries recèlent elles aussi leur lot de tunnels de lave. Je me suis attardé dans certains d’entre eux lors de mon dernier voyage à Lanzarote et j’ai pu observer trois types de présentation.

A l’intérieur du Parc National de Timanfaya, mon guide m’a fait pénétrer à l’intérieur de deux tubes de lave encore intacts, certes pas très longs, mais où l’on observe parfaitement les banquettes qui montrent les différents niveaux de la lave. Les stalactites de refusion sont de bonnes indicatrices de la chaleur présente en ces lieux au moment de l’éruption. Dans plusieurs secteurs du Parc, les bombements prolongés du sol trahissent la circulation souterraine de la lave il y a deux ou trois siècles. A noter que les anciens habitants utilisaient ces tunnels pour se mettre à l’abri des pirates.

Tunnels Lanzarote 01

Tunnels Lanzarote 02

Tunnels Lanzarote 03

Afin que les visiteurs de Lanzarote puissent observer ces tunnels, celui de La Cueva de Los Verdes a été aménagé et éclairé, ce qui permet d’entrevoir plusieurs galeries superposées. .

Ce tunnel s’est formé lors de l’éruption du volcan de La Corona il y a environ 3000 ans. Il est dommage que les guides qui le font visiter soient peu bavards et ne possèdent que des connaissances rudimentaires en géologie et volcanologie !

Tunnels Lanzarote 04

Tunnels Lanzarote 05

Tunnels Lanzarote 06

Toujours dans ce tunnel, on peut visiter les Jameos del Agua, grotte mise en valeur par César Manrique. Un lac naturel y abrite un crustacé albinos unique au monde. Le soleil qui pénètre dans l’eau bleue donne naissance à de superbes effets de lumière. Le tunnel a également été aménagé en un auditorium naturel à l’acoustique extraordinaire.

Tunnels Lanzarote 07

Tunnels Lanzarote 08

En sortant du tunnel, je recommande une halte à la Casa de los Volcanes. Il s’agit d’un centre de recherche et de vulgarisation de la volcanologie des Iles Canaries et d’autres régions de la planète. On peut en outre y contempler des instruments mesurant la température et les mouvements de la Terre.

Tunnels Lanzarote 09

Tunnels Lanzarote 10

 (Photos:  C.  Grandpey)