Les glaciers du Mont Baker (Etats-Unis) // Mt Baker’s glaciers (United States)

Le Mont Baker (3285 m) dans l’État de Washington est l’un des volcans de la Chaîne des Cascades. Il est toujours actif et pourrait devenir une menace pour les localités environnantes. Malgré la chaleur qui règne sous la montagne, le Mont Baker est le deuxième sommet des États-Unis – après le mont Rainier – au vu du nombre de glaciers sur ses pentes. Ils ont de bonnes zones d’accumulation grâce aux fortes et fréquentes chutes de neige dans la région. Après l’Alaska, le Mont Baker détient le deuxième plus grand système glaciaire des États-Unis sur un seul sommet. Après une augmentation de leur taille entre 1950 et 1975, les glaciers reculent actuellement sous les coups de boutoir du réchauffement climatique.
Le Boulder est l’un des glaciers du mont Baker. Il s’étale sur le versant est du stratovolcan. Ce glacier très pentu réagit rapidement aux variations climatiques. Après avoir reculé de plus de deux kilomètres par rapport à sa taille maximale atteinte au cours du Petit Age glaciaire, il a commencé à progresser dans les années 1950. Toutefois, la progression du glacier a cessé en 1979 et il a reculé dans les années suivantes, jusqu’à aujourd’hui.
En 1988, le glacier avait reculé de seulement 25 mètres par rapport à sa position la plus avancée de la période 1950-1979.
En 1993, le glacier avait reculé de 100 mètres par rapport à sa position de 1988. A cette époque, les 500 derniers mètres du glacier étaient de toute évidence immobiles.
En 2003, le glacier avait reculé de 300 mètres supplémentaires.
En 2008, le glacier avait reculé de 490 mètres par rapport à sa position de 1980, à raison de 16 mètres par an. .
Le recul de 1980 à 2018 a été en moyenne de 730 mètres, à une vitesse relativement constante. Le recul représente 20% de la longueur totale du glacier et le front du glacier s’est élevé d’environ 175 mètres. Après près de 40 ans de recul, ce glacier n’est toujours pas à l’équilibre et il continuera de reculer.
Au cours de la période 2013-2018, la ligne de neige de fin d’été a été particulièrement élevée, en moyenne à environ 2100 mètres d’altitude. Le glacier Boulder réagit rapidement au changement climatique. Cependant, les climatologues locaux pensent que le glacier a une zone d’accumulation stable et suffisante pour survivre au climat actuel.

Le glacier Boulder sur le Mont Baker me rappelle Athabaska qui recule de la même manière dans les Rocheuses canadiennes. Chaque été, il perd entre 10 et 25 mètres de longueur. Il a perdu environ 2 kilomètres depuis 1844, époque du Petit Age Glaciaire. Il mesure 6 kilomètres aujourd’hui, contre 8 kilomètres au milieu du 19ème siècle. Des bornes montrent à quelle vitesse le glacier recule.
Source: AGU 100 Blogosphère.

———————————————-

Mount Baker (3285 m) in Washington State is one of the volcanoes of the Cascade Range. It is still active and might become a menace to the surrounding municipalities. Despite the heat beneath the mountain, Mt Baker is the second summit of the U.S. –after Mount Rainier – for the number of glaciers on its slopes. They have good accumulation zones thanks to the frequent heavy snowfalls in the region. Mount Baker holds the second glacial system of the U.S. on a single summit, after Alaska. After an increase in their size between 1950 and 1975, the glaciers are now retreating because of climate change. .

Boulder Glacier is one of the glaciers on Mt Baker. It flows down the east side of the strato volcano. This steep glacier responds quickly to climate change and after retreating more than two kilometres from its Little Ice Age Maximum, it began to advance in the 1950s. The glacier advance ceased by 1979 and it retreated in the following years up to now.

In 1988, the glacier had retreated only 25 meters from its furthest advance of the 1950-1979 period.

By 1993, the glacier had retreated 100 metres from this position. At this time the lower 500 metres of the glacier was clearly stagnant.

By 2003, the glacier had retreated an additional 300 metres.

In 2008, the glacier had retreated 490 metres from its 1980 advance position, at a rate of 16 metres per year.  .

Retreat from 1980-2018 has averaged 730 metres, with the rate being relatively consistent.  The retreat amounts to 20% of the total glacier length lost and the terminus elevation has increased by about 175 metres. This glacier after nearly 40 years of retreat is still not approaching equilibrium and will continue to retreat.

During he 2013-2018 period the end of summer snowline has been particularly high averaging about 2100 metres a.s.l. Boulder Glacier does respond fast to climate change. However, local climatologists think the glacier has a consistent accumulation zone and can survive current climate.

 

Boulder Glacier on Mt Baker reminds me of Athabaska  in the Canadian Rockies which is retreating in the same way. Every summer it loses between 10 and 25 metres in length. It has lost about 2 kilometres since 1844, the Little Ice Age period. It measures 6 kilometres today, versus 8 kilometres in the mid 19th century. Landmarks show how fast the glacier is retreating.

Source: AGU 100 Blogosphère.

Vues du Mont Baker (Photos: C. Grandpey)

Recul du glacier Boulder entre 1985 et 2003 (Source: AGU 100)

Recul du glacier Athabasca (Photos: C. Grandpey)

Chaîne des Cascades (Etats Unis): Le Mont Baker // Cascade Range (United States) : Mount Baker

drapeau-francaisS’étirant le long de la côte Ouest des Etats-Unis, la Chaîne des Cascades égrène un certain nombre d’édifices volcaniques dont la plupart sont potentiellement actifs. Je vous propose de voyager du nord au sud de la Chaîne et de découvrir certains d’entre eux.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Lorsque vous êtes sur le point d’atterrir à Vancouver, si le temps est clair (ce qui est pas toujours le cas), n’oubliez pas de regarder par le hublot. Vous aurez une belle vue sur l’alignement des volcans de la Chaîne des Cascades, résultat de la subduction de la plaque tectonique Juan de Fuca sous la plaque nord-américaine.

Baker 2015 01

Baker 2015 02

Le Mont Baker (3286 mètres) se trouve à proximité de Vancouver et on peut facilement lui rendre visite en remontant l’Interstate 5 vers le nord, puis en empruntant la route 542 vers l’est.

Baker 2015 03

Baker 2015 04

Baker 2015 05

Baker 2015 06

Le Mont Baker est un stratovolcan composé principalement de coulées de lave et de brèches andésitiques. Il s’est en grande partie formé avant la dernière grande glaciation (entre 25 000 et 10 000 ans).
L’éruption majeure la plus récente, il y a environ 6700 ans, s’est accompagnée d’un effondrement majeur d’un flanc du volcan, avec des lahars qui se sont engouffrés dans la vallée de la rivière Nooksack, puis vers l’est dans le lac Baker.
En 1975-1976, le Cratère Sherman, juste au sud du sommet, a montré un regain d’activité, mais il n’y a pas eu éruption.

Baker 2015 07

Bien que la surveillance ait été accrue suite à l’activité de1975-1976, elle reste insuffisante en raison de la menace qu’une éruption poserait aux zones habitées proches du volcan. C’est la raison pour laquelle le Mont Baker figure parmi les volcans des Cascades qui devront être équipés en priorité dans les années à venir.
Une randonnée dans les environs du Cratère Sherman n’est pas sans risque car plusieurs bouches laissent échapper du CO2, un gaz inodore qui peut devenir un vrai problème pour des personnes qui ne sont pas habituées à un environnement volcanique.
La route vers le Mont Baker est très agréable. Lorsque vous arrivez au terminus, vous êtes sûr se vous balader autour du Picture Lake qui se trouve au centre d’un superbe paysage dans les Heather Meadows. Le Mont Shuksan qui se reflète dans le lac est l’une des scènes de montagne les plus photographiées en Amérique du Nord.

Baker 2015 16

Baker 2015 19

Baker 2015 20

Un sentier permet de monter un peu plus haut le long d’une crête. Il offre une vue imprenable sur le Mont Baker d’un côté et sur les glaciers du Mont Shuksan de l’autre.

Baker 2015 08

Baker 2015 10

Baker 2015 11

Lorsque vous serez dans le secteur des Heather Meadows, ne manquez pas les belles colonnes d’andésite dont les prismes se dressent tels des fusées vers le ciel.

Baker 2015 13

Baker 2015 14

Baker 2015 15

Photos: C. Grandpey

————————————————

drapeau anglaisStretching along the West Coast of the United States, the Cascade Range harbours a good number of volcanoes, most of which are potentially active. I invite you to travel from the north to the south of the Range and discover some of them.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

When you are about to land in Vancouver, if the weather is clear (which is not so often), you will get a nice view of the alignment of the volcanoes along the Cascade Range, the result of the subduction of the Juan de Fuca tectonic plate as it sinks beneath the North American plate.
Mount Baker (3286 m) stands close to Vancouver and can be easily reached by driving along Interstate 5 and then Highway 542 to the east.
Mount Baker is a stratovolcano composed mainly of andesite lava flows and breccias and was largely formed prior to the most recent major glaciation (between about 25,000 and 10,000 years ago).
The most recent major eruption at Mount Baker, about 6,700 years ago, was accompanied by a major flank-collapse event that caused lahars to rush down the Nooksack River and then eastward into Baker Lake.
In 1975-76, Sherman Crater, immediately south of the summit, showed signs of renewed volcanic activity but there was no eruption.
Although monitoring was increased as a result to the 1975-76 activity, it is now insufficient due to the threat that renewed activity would pose to nearby communities. That’s why Mount Baker has been listed among several Cascade volcanoes that are high priority to have their monitoring systems enhanced in the coming years.
Trekking in the vicinity of Sherman Crater can be dangerous as several vents are releasing CO2, a gas which is odourless and can be a real problem to visitors who are not used to a volcanic environment.
The road to Mount Baker is quite pleasant. When you arrive at the terminus, you are sure to take a walk around Picture Lake which is the centerpiece of a beautiful landscape in the Heather Meadows area. The classic alpine vista of Mt. Shuksan mirrored in Picture Lake is one of the most photographed mountain scenes in North America.
A footpath allows you to climb a bit higher along a ridge that offers great views of Mount Baker on one side and of the Mount Shuksan glaciers on the other side.
While in the Heather Meadows area, do not miss the nice columns of andesite whose prisms rise like rockets towards the sky.

Sensibilisation volcanique dans l’Etat de Washington // Volcano preparedness in Washington State

drapeau francaisMai est le mois de sensibilisation volcanique dans l’État de Washington. C’est l’occasion pour les habitants de se familiariser avec le risque volcanique dans leurs villes et villages et de mieux connaître les mesures à prendre pour réduire les impacts potentiels des éruptions. Cette année, l’événement revêt une importance particulière car une étude scientifique récente confirme que le Mont St. Helens montre des signes de frémissement. Bien qu’une éruption ne soit pas imminente, l’analyse des données sismiques montre que le St. Helens connaît une nouvelle montée de magma qui entraîne une lente pressurisation de la chambre magmatique. L’activité peut rester à ce stade pendant longtemps, mais quand le volcan sera sur le point d’entrer en éruption, il donnera plusieurs signes avant-coureurs.

Au cours de ce mois de sensibilisation, plusieurs agences fédérales vont développer et tester des plans d’urgence avec les populations, coordonner les communications, éduquer le public et mettre au point des plans de remise en état des lieux dans l’éventualité d’une éruption ou d’un lahar.
Cette année, plusieurs organismes sont impliqués dans l’élaboration de nouvelles mesures qui prévoient une réhabilitation des voies d’évacuation en cas d’éruption, des présentations visant à mieux éduquer le public, ainsi qu’une collaboration avec les localités situées près du Mont Rainier pour installer des panneaux d’interprétation autour du volcan.

L’Observatoire Volcanologique des Cascades et le Réseau Sismique du Pacifique Nord-Ouest oeuvrent pour améliorer la prévision et la prévention volcaniques. Ils continuent de surveiller le Mont Saint Helens et les autres volcans de la Chaîne des Cascades, et à épier le moindre signe de réveil. A côté du Mont St Helens, des efforts sont en cours afin d’établir des réseaux de surveillance des quatre autres volcans actifs de l’Etat de Washington : Le Mont Rainier, le mont Adams, Glacier Peak, et le Mont Baker.
Source : USGS.

 ———————————————–

drapeau anglaisMay is Volcano Preparedness Month in Washington State, providing residents an opportunity to become more familiar with volcanic risk in their communities and learn about steps they can take to reduce potential impacts.  This year, the event takes on new meaning with a recent scientific study confirming that Mount St. Helens remains an active volcano. While an eruption is not impending, USGS’s analysis of seismic data shows that Mount St. Helens has a new supply of magma slowly re-pressurizing the magma chamber beneath the mountain. Activity may stay at this stage for a long time before any eruption. When a volcano is ready to erupt, it will give multiple warning signs.

During the Volcano Preparedness Month, federal agencies will develop and exercise emergency plans with communities; coordinate communications; conduct public education programs; and plan for short- and long-term recovery in the event an eruption or lahar should occur.

This year, various agencies are involved in new mitigation measures, including updating volcano evacuation routes, making public education presentations, and working with communities near Mount Rainier to post volcano interpretive signs.

The USGS Cascades Volcano Observatory and Pacific Northwest Seismic Network work to improve eruption forecasting. They continue to monitor Mount St. Helens and other volcanoes in the Cascade Range for signs of unrest. Beside Mount St Helens, efforts are underway to establish networks for the four other active volcanoes in Washington : Mount Rainier, Mount Adams, Glacier Peak, and Mount Baker.

Source : USGS.

Mont-Baker-blog

Mont-St-Helens

Mont-Rainier-blog

Mont-Adams

Le Mont Baker, le Mont St Helens, le Mont Rainier et le Mont Adams comptent parmi les volcans les plus actifs de la Chaîne des Cascades  (Photos:  C. Grandpey)