Crue glaciaire en Islande // ‘Jökulhlaup’ in Iceland

Les jökulhlaup, ou crues glaciaires, sont un phénomène fréquent en Islande. Ces crues sont causées par l’activité géothermale sous les glaciers. L’élévation soudaine de la température fait fondre la glace de sorte que les rivières issues des glaciers peuvent déborder très soudainement. Le Met Office islandais surveille de près le phénomène et plus particulièrement la conductivité électrique dans les rivières.
Un jökulhlaup affecte actuellement la rivière Skaftá. Les inondations de cette rivière ont leur origine dans deux chaudrons de glace creusés par l’activité géothermale quasi permanente sous le Vatnajökull. En moyenne, les chaudrons se vidangent tous les deux ans en produisant des crues pouvant atteindre 1 500 mètres cubes par seconde. Lorsque l’intervalle entre les crues est court, elles ont tendance à être moins importantes. Le chaudron le plus à l’Est est responsable des crues les plus significatives. La rivière a débordé au moins 58 fois depuis 1955, en sachant que chaque chaudron se vide généralement tous les deux ans.
La conductivité électrique de la rivière Skaftá a augmenté, ainsi que le niveau de l’eau à Sveinstindur, le matin du 1er septembre 2021.En plus de l’élévation du niveau de l’eau et de l’augmentation de la conductivité électrique, le Met Office islandais signale également une odeur de soufre. Les dernières données laissent supposer que l’origine de la crue se trouve dans le chaudron de glace occidental du glacier qui a déjà provoqué un jökulhlaup en septembre 2019. Ce chaudron produit généralement des crues moins importantes que celui de l’Est.
Le débit de la Skaftá au niveau de Sveinstindur était d’environ 290 m3/s à midi le 1er septembre, et le Met Office pense que le débit maximal ne dépassera pas 750 m3/s. Cependant, il est possible que l’eau s’écoule du chaudron Est à la suite de la crue issue du chaudron Ouest, comme cela s’est produit en août 2018.
En conséquence, il est important que les personnes qui voyagent dans la région soient tenues informées de la situations :
Des crues sont probables sur la Skaftá au cours des deux à trois prochains jours.
L’hydrogène sulfuré (H2S) s’échappe des eaux de crue lorsqu’elles sortent de la calotte glaciaire du Vatnajökull. Le gaz est concentré en bordure de la glace, avec des niveaux potentiellement toxiques. Les touristes doivent rester à l’écart des bords du Skaftárjökull, du Tungnaárjökull et du Síðujökull pendant la crue.
Des crevasses peuvent se former rapidement autour des chaudrons de glace. Il est donc fortement conseillé de ne pas s’approcher de la zone, en particulier la partie inférieure du Skaftárjökull et du Tungnaárjökull, où les eaux de crue peuvent jaillir soudainement.
Source : Iceland Review.

——————————————

Jökulhlaup, or glacial outburst floods, are a frequent phenomenon in Iceland. They are caused by geothermal activity beneath the glaciers. Thesudden rise in temperature melts the ice so that the rivers coming from the glaciers may overflow very suddenly. The Icelandic Met Office is closely monitoring the phenomenon and more specifically the electric conductivity in the rivers.

A jökulhlaup is cuurently taking place in the Skaftá River. Such glacial floods are sourced from two ice cauldrons, formed due to persistent geothermal activity beneath Vatnajökull. On average, the cauldrons drain every two years, producing floods of up to 1,500 cubic metres per second. When the interval between floods is short, the flood tends to be smaller. The eastern cauldron is responsible for the largest floods. The river has flooded at least 58 times since 1955, with each cauldron usually draining at a two-year interval.

Electrical conductivity readings from the Skaftá River have increased and water levels by Sveinstindur have increased in the morning of September 1st, 2021. In addition to rising water levels and increased electrical conductivity, the Iceland Meteorological Office has also been notified of sulfuric smell. Data suggests that the flood origin is in the western ice cauldron in the Vatnajökull glacier, which last flooded in September 2019. The western ice cauldron usually produces smaller floods than the eastern one.

The flow of Skaftá by Sveinstindur was around 290 m3/s at noon on September 1st, but the Met Office doesn’t expect the maximum flow during this flood to surpass 750 m3/s. However, there is a possibility that water drains from the eastern ice cauldron on the heels of the current flood from the western one, as happened in August 2018.

It’s important that everyone who is travelling in the flood area is conscious of the situations that can arise and that travellers are well informed of the situations:

Flood conditions are expected in Skaftá over the next two to three days.

Hydrogen sulphide (H2S) is released from the floodwater as it drains from the Vatnajökull ice-cap. The gas is particularly potent at the ice margin, where concentrations will reach poisonous levels. Travellers must stay away from the edges of Skaftárjökull, Tungnaárjökull and Síðujökull while the flood occurs.

Crevasses will develop rapidly around the ice cauldron, so travellers on Vatnajökull should stay away from the region, including the lower part of Skaftárjökull and Tungnaárjökull, where floodwater could burst through the surface.

Source: Iceland Review.

Photo: C. Grandpey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.