La Soufrière de St Vincent : un calme trompeur // St Vincent’s La Soufriere : a deceptive calm

Selon les scientifiques de l’UWI, la période actuelle est souvent celle qui cause le plus de décès lors d’une éruption. Ils insistent sur le fait que même si l’activité éruptive traverse une accalmie, cela ne signifie pas que l’éruption est terminée. La zone rouge reste extrêmement dangereuse, même pendant ces accalmies, car personne ne sait combien de temps elles vont durer. D’autres explosions peuvent se produire en quelques minutes sans aucun signe avant-coureur. Le meilleur exemple est l’explosion qui a secoué le volcan le 20 avril après une accalmie de 41 heures.

Les géologues de l’UWI préviennent que le volcan pourrait à nouveau entrer en éruption dans une semaine, que l’on assiste ou non à la formation d’un dôme, ce qui reste une possibilité. Ils pensent aussi que le volcan n’a émis que le tiers des matériaux qu’une telle éruption est susceptible de produire.

Les scientifiques expliquent que lorsqu’un volcan entre dans ce genre de schéma éruptif où il semble ne rien se passer, les gens ont tendance à baisser la garde et deviennent imprudents. C’est alors qu’ils se font surprendre par une explosion.

Il existe beaucoup de points de vue à St Vincent, que ce soit dans les secteurs sous le vent ou au vent, pour observer La Soufrière. Il ne faut surtout pas que les gens se rendent à Rabacca comme ils le font souvent. En effet, Rabacca est l’une des principales ravines empruntées par les coulées pyroclastiques, mais aussi les lahars. La zone est à éviter à tout prix.

Source: UWI.

——————————————–

UWI scientists also warn that the current period is often the one that causes the most deaths during an eruption. Scientists insist that although eruptive activity is going through a lull, it does not mean the eruption is over. Everywhere in the Red Zone is extremely dangerous, even during these lulls because nobody knows how long they will last. More explosions may happen within minutes without any other indication. The best example is the explosion tht shook the volcano on April 20th after a 41-hour lull.

UWI geologists warn that the volcano could erupt again within a week, whether or not it succeeds in building a dome, as it seems to be trying to do. They believe the volcano has only emitted one-third of the new material it is supposed to produce during the current eruption.

The scientists explain that when a volcano goes into this sort of pattern where it seems not to be doing very much, people tend to drop their guard and they do things that they should not be doing and they get caught out, even though they have been evacuated before. There are plenty of vantage points on both the leeward and windward sides of St. Vincent to observe La Soufriere and people do not need to go to Rabacca as they often do. Indeed, Rabacca is one of the primary paths for pyroclastic flows to come down. It is also a primary path for lahars. The area should be avoided at all cost.

Source : UWI.

Crédit photo : UWI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.