Ça continue… ! // It’s going on… !

Avec +0,465°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, le mois de février 2019 est le 3ème plus chaud des archives NCEP-NCAR, derrière 2016 (+0,915) et 2017 (+0,649). El Niño est en train de reprendre de la vigueur. Les climatologues prévoient un été 2019 particulièrement chaud.

Dans le même temps, on apprend que le contenu en chaleur  des océans a atteint un niveau record en 2018, dépassant celui de 2017, qui avait été l’année la plus chaude jamais enregistrée. Ne pas oublier qu’une montée en chaleur des océans contribue à leur dilatation et donc à la hausse de leur niveau.

Source : global-climat.

—————————————————-

With + 0.465°C above the 1981-2010 average, February 2019 was the 3rd warmest of the NCEP-NCAR archives, behind 2016 (+0.915°C) and 2017 (+0.649°C). El Niño is gaining strength. Climatologists predict a hot summer in 2019.

At the same time, we learn that the heat content of the oceans reached a record level in 2018, surpassing that of 2017, which had been the hottest year ever recorded. One should not forget that a rise in temperature of the oceans contributes to their expansion and thus to the rise of their level.
Source: global-climat.

Graphique montrant les 10 années les plus chaudes de l’océan depuis 1958. (Source : Lijing Cheng – IAP)

2 réflexions au sujet de « Ça continue… ! // It’s going on… ! »

  1. Re boujour Claude
    Le choix des maux.
    Ayant choisit un modèle, la question qui se pose aux chercheurs est de savoir si sa perpétuelle modification s’apparente à un modelage ou véritablement à une modélisation. Bien sûr, on comprend aisément qu’un réchauffement de l’atmosphère impact celui des océans, qui par conséquent ne se refroidissent plus et donc se réchauffent et à leur tour chauffent l’air et ainsi de suite. C’est tout de même cet « air de réchauffé » qui nous laisse de glace à continuellement l’entendre chantonner. Si ici l’article de « Global-climat » nous détaille ce petit « refrain » sur une bien longue portée, il n’oublie pas cependant de nous rappeler qu’une nouvelle fois le GIEC s’était gouré, et que le pire est encore plus pire que le pire annoncé, le modèle a déraillé.
    Il semblerait cependant qu’une nouvelle approche s’ébauche, un peu longue à venir certes, mais bien en phase avec ce que j’aime à raconter : « l’émission anthropique de gaz à effet de serre est indéniable, mais celle de chaleur l’ait également et joue un rôle non négligeable et peut-être bien primordial dans cette affaire de réchauffement ».
    Passer des mots aux maux, la question reste à trancher, mais ce qui est certain c’est qu’ils sont tous deux bien douloureux et a entendre et à soigner.
    Serai-je en surchauffe ?
    Amitiés
    Pierre Chabat

    J'aime

    1. Re bonjour Pierre,
      Au cours de votre réflexion, vous mettez en avant un point très important et qui risque de faire très mal dans les prochaines années: en ne cessant de répéter que le changement climatique est un problème pour la planète, les gens s’habituent à cette musique et on va en arriver (si ce n’est déjà fait)!) à une banalisation du réchauffement climatique. Il va faire partie de notre quotidien et on aura tendance à oublier son existence. Ce qui va faire très mal, ce sont les événements extrêmes qui accompagnent le phénomène et qui vont nous tomber dessus de temps en temps, histoire de nous remettre les pieds sur Terre. Un jour ou l’autre, on va se rendre compte qu’il n’y a plus de neige pour skier, que l’eau est en passe d’être rationnée et que certaines parties du littoral sont devenues inaccessibles, avec des abandons de domiciles à la clé. Certains disent que nous nous adapterons. A voir! Quoi qu’il en soit, ça va pleurer dans les chaumières…
      Bonne fin de journée.
      Claude Grandpey

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.