Öræfajökull (Islande / Iceland): Ralentissement de l’affaissement de la glace // The subsidence of the ice is slowing down

Les dernières photographies prises le 12 décembre 2017 montrent que l’affaissement de la glace dans la caldeira de l’Öræfajökull ralentit, ce qui laisse à penser que le volcan n’est pas sur le point d’entrer en éruption.
L’affaissement de la glace dans la caldeira de l’Öræfajökull s’est accentué d’environ 2-3 mètres depuis le dernier survol du glacier il y a deux semaines. Les volcanologues locaux pensent que la source de chaleur qui fait fondre la glace est en perte de vitesse ou que cette source de chaleur existait déjà avant sa découverte lors du premier survol. Cependant, ils ajoutent qu’une éruption pourrait tout de même se produire dans un proche avenir. L’activité sismique dans la région a ralenti au cours des derniers jours, sans toutefois cesser complètement

Les observations du volcan montrent que la puissance de la chaleur géothermale qui réside dans la caldeira de glace se situe entre 100 et 150 MW, ce qui correspond à la situation sur le Bárðarbunga. Compte tenu de la rapidité de l’affaissement, il est probable que l’eau qui s’est accumulée sous la caldeira pendant des semaines, voire des mois, a réussi à s’infiltrer et à s’évacuer.
Les mesures montrent que la dépression glaciaire dans la caldeira est presque circulaire avec un diamètre de 1200 à 1500 mètres là où elle est la plus profonde.

Source: Iceland Review.

—————————————-

The latest photographs of Öræfajökull taken on December 12th 2017 show that the subsidence of the new “ice cauldron” is slowing down, which suggests that the volcano is not about to erupt.

The subsidence in the Öræfajökull caldera has deepened by around 2-3 metres since the last flight across the glacier some two weeks ago. Local scientists believe that either that geothermal heat is getting lower or that there had been ice melt from geothermal heat before the cauldron was spotted. However, they say that a volcanic eruption might all the same occur in the near future. Earthquakes in the area have been less frequent in the last few days but the course of events is still going on.

Findings show that the power of the geothermal heat in the ice cauldron is between 100 and 150 MW, which is similar to cauldrons at Bárðarbunga. Considering how fast the subsidence occurred, it is likely that water which had been collecting below it for weeks or even months had seeped forward.

Measurements show that the ice cauldron is almost circular with a diameter of 1200 – 1500 metres where it is deepest.

Source: Iceland Review.

Vue de la dépression glaciaire dans la caldeira de l’Öræfajökull (Source: mbl.is/RAX)

Publicités

5 réflexions au sujet de « Öræfajökull (Islande / Iceland): Ralentissement de l’affaissement de la glace // The subsidence of the ice is slowing down »

  1. Re-bonjour Claude,
    Vue d’en haut.
    Il y a ici matière à s’interroger en observant cet « œil » Islandais que la nature nous fait. Serait-elle entrain de nous observer, cherchant à rencontrer chez nous une certaine complicité ? Espérons qu’elle ne transformera pas ce coup d’œil en clin d’œil, histoire de nous montrer à quel point elle nous en veut de sans cesse la piétiner.
    Bonne journée
    Pierre Chabat

    J'aime

  2. Claude,
    Juste pour petite info
    Décidemment les volcans ont décidés de nous surprendre en ce moment.
    Outre l’Islande, sont également à l’ordre du jour, les panaches assez importants et réguliers qui animent de manière un peu inquiétante les cratères du Stromboli avec une étonnante alternance géographique jour/nuit.
    Il y a aussi la vidange du lac de lave de l’Erta Ale qui à produit une coulée lavique assez impressionnante.
    Pour l’Etna, je ne sais pas si c’est le climat plutôt chaud ou l’édifice lui même qui chauffe, mais malgré des épisodes neigeux plutôt abondant, la neige fond systématiquement sur ses flancs.
    L’Agung aurait-il donné de bonnes idées à ses copains ?
    Cordialement
    Pierre Chabat

    J'aime

    1. J’ai fréquenté l’Etna au coeur de l’hiver. C’est vrai qu’il reste peu de neige aux abords immédiats des cratères, ce qui est somme toute assez normal. Il faut néanmoins faire très attention là où la couche est épaisse car il y a des pièges. En certains endroits, les fumerolles font fondre la neige par en dessous, ce qui crée des cavités. Si par malheur vous tombez dans l’une d’entre elles, ça peut être problématique car il n’y aura pas grand monde pour venir vous porter secours!

      J'aime

  3. Bonsoir,

    Oui cela promet quelques beaux articles à venir avec observations, risques d’analyses et jeux de mots bien sentis.

    Vidange? Est-ce à dire que la lave est aspirée par le bas par une fuite ou déborde-t-elle du cratère?

    Très cordialement,
    Benoît Rioland

    J'aime

    1. Bonsoir Benoit,
      J’imagine que vous parler de l’Erta Ale et de sa « vidange » de lac, et bien oui, de la même manière que le Nyiragongo l’avait fait en 2002 je crois, en se fissurant en deux, le lac de lave de l’Erta Ale s’est totalement vidée par le bas, empruntant une fissure nouvellement crée et formant ainsi une coulée de lave d’une centaine de mètres de longueur. On peut en voir l’image sur le site de Guy de St Cyr (« En guise de mise en appétit ») et se rendre compte de sa vitesse de progression. Bien sur cette zone étant inhabitée, les conséquences n’ont rien à voir avec l’éruption du Nyiragongo qui avait lui tué 2000 Personnes. L’Erta Ale est un volcan de point chaud très au dessus du rift Ethiopien qui produit très fréquemment des fissures et il n’est pas étonnant que ses cratères aient suivit cette fois ci un tel mouvement. Son lac avait débordé (Par le haut cette fois) je crois en juillet dernier, et c’est peut-être suite à cette épisode éruptif que l’un de ses flanc aura été miné à sa base ?
      Concernant les jeux de mots bien « sentis » qui pourraient de temps à autre fuser sur le Blog de Claude, je crois qu’ils ont plus de saveur que d’odeur, et il suffit parfois de se les avaler pour s’en rendre compte. N’essayez pas, car ils laissent souvent un peu d’amertume en bouche (éruptive s’entend).
      A bientôt
      Très bonne soirée
      Pierre Chabat

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s