Séisme à Ischia (Italie) // An earthquake struck Ischia (Italy)

Le 21 août 2017 en fin de soirée, un séisme de magnitude 4 dont l’hypocentre a été localisé à 10 km de profondeur a causé la mort d’au moins 2 personnes et blessé 25 autres, avec de gros dégâts matériels sur l’île d’Ischia. Une femme a été tuée par des débris tombés d’une église à Casamicciola, dans le nord de cette petite île touristique. Le corps sans vie d’une autre a été repéré dans les décombres d’une maison écroulée.
Les secours ont également enregistré vingt-cinq blessés, légers pour la plupart. De nombreux édifices ont été endommagés, comme l’unique hôpital de l’île, qui a dû être en partie évacué. Une structure provisoire était en place pour accueillir les blessés. Des effectifs supplémentaires de pompiers étaient déjà sur place pour lutter contre des feux de forêt.

Le nombre de victimes et les dégâts importants sont dus à deux facteurs: 1) la très faible profondeur du séisme (10 km) qui n’est pas suffisamment prise en compte dans les commentaires. Un séisme de M 4 à 10 km de profondeur n’aura pas les mêmes conséquences qu’un événement de magnitude identique à une profondeur de 120 km. 2) Les habitations sur l’île d’Ischia sont pour la plupart très vieilles et ne répondent donc absolument pas à des normes parasismiques. Quand elles se font secouer, les effondrements sont nombreux et les personnes à l’intérieur se font tuer ou blesser.

Ischia est une île volcanique formée par les laves de l’Époméo, qui culmine à 780 mètres d’altitude, et dont les éruptions se sont prolongées jusqu’au 14ème siècle. La mythologie prétend que le géant Typhée y est enfermé. Le volcan est considéré comme actif; il n’est pas impossible que des mouvements de l’édifice soient responsables du séisme du 21 août.

L’île d’Ischia a souvent été frappée par des séismes, dont le plus grave remonte à juillet 1883. De magnitude 5,8, il fit plus de deux mille morts.

Ce séisme survient à l’heure où l’Italie se prépare à célébrer le premier anniversaire de celui qui fit 299 morts à Amatrice et dans les communes voisines dans le centre du pays.

Source : Presse italienne.

————————————-

On August 21st  2017 late in the evening, an earthquake with an M 4 magnitude 4 caused the deaths of at least 2 persons and injured 25 others, with major material damage on the island of Ischia. A woman was killed by fallen debris from a church in Casamicciola, in the north of this small tourist island. The dead body of another person was spotted in the ruins of a collapsed house.
Rescuers also recorded 25 persons with light injuries for most of them. Many buildings were damaged, such as the island’s only hospital, which had to be partly evacuated. A temporary structure was st up to accommodate the wounded. Additional firefighters were already on site to fight forest fires.

The number of casualties and significant damage is due to two factors: 1) the very shallow depth of the earthquake (10 km), which is not sufficiently taken into account in the comments. An M 4.0 earthquake at a depth of 10 km will not have the same consequences as an event of the same magnitude at a depth of 120 km. 2) The dwellings on the island of Ischia are for the most part very old and therefore do not at all meet earthquake standards. When they are shaken, the collapses are numerous and people inside are killed or injured.
Ischia is a volcanic island formed by the lavas of Epomeo volcano, which culminates 780 metres above sea level, and whose eruptions continued until the 14th century. Mythology claims that the giant Typhaeus is locked in it. The volcano is considered as active. Movements of the volcanic edifice may have triggered yesterday’s earthquake.
The island of Ischia was often struck by earthquakes, the most serious of which dates back to July 1883. With an M 5.8 magnitude, it killed more than two thousand people.
The latest earthquake comes at a time when Italy is preparing to celebrate the first anniversary of 299 deaths in Amatrice and neighboring communities in the centre of the country.
Source: Italian newspapers.

Source: Google Maps

Publicités

4 réflexions au sujet de « Séisme à Ischia (Italie) // An earthquake struck Ischia (Italy) »

  1. Bonjour Claude,
    Aussi bien du point de vue volcanique que tectonique, j’ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi cette région de Naples est en proie à autant de soubresauts. A observer les cartes de distribution des grandes failles en Italie, autant on comprend aisément les mouvements du nord Adriatique et ceux du sud Sicile et Calabre comprises, voir même ceux de Corse, autant cette province Napolitaine qui apparemment est assez éloignée de ces cassures me pose vraiment un problème de compréhension. Il y a ici pour moi une autre cassure qui vient jouer, et peut être s’agit-il de celle qui est assez visible sur Google Earth, s’étire du sud-ouest au nord-est jusqu’à Ischia, et qui semble bien en train de fêler la plaque eurasienne à cet endroit. Mais cela est juste une simple supputation de ma part, sans plus de fondement scientifique, peut-être avez-vous quelques d’info sur ce sujet ?
    Par Ailleurs, il est maintenant de coutume de mesurer les séismes par leur magnitude et non par leur intensité. On peut comprendre que nos amis scientifiques ont des raisons de préférer Richter à Mercalli, mais il faudrait alors que cette énergie de cassure soit complétée par l’information de sa profondeur. Un séisme très profond et très énergétique (Echelle de Richter élevée) fait peu de dégât en surface, et inversement. Celui d’Ischia me semble dans ces conditions très peu profond, et cela me fait donc m’interroger sur sa provenance. Puisque l’on associe le volcan Epoméo à l’ensemble des Champs Phlégréens, peut-être que les phénomènes de bradyséismes du nord de la région ont un impact direct avec la tectonique du sud ? Ou peut-être que le volcan sous-marin Marsily est entré en éruption, ou que le géant Typhée est en train de s’échapper ?
    Sans pour autant sombrer dans un allant de métaphysique, il y a tout de même ici quelques questions à se poser, ne pensez-vous pas ?
    Amitiés
    Pierre Chabat

    J'aime

    1. Bonjour Pierre,
      Je connais très mal la tectonique de cette région d’Italie et je ne peux donc pas éclairer votre lanterne. Une chose est sure: il y a des failles ou des microplaques qui jouent dans les profondeurs et qui font s’agiter les sismomètres. Je sais qu’on a observé des événements bradysismiques à Ischia, ce qui confirmerait la correspondance avec la situation en Campanie. Là encore, on sait plus de choses sur le sol martien que dans les profondeurs de nos propres mers! S’agissant de l’intensité des séismes, la première chose que je regarde, c’est la profondeur et la localisation des hypocentres. Dans le cas d’Ischia, il se situe à une dizaine de kms, ce qui est superficiel et explique les dégâts, en sachant que les constructions sur l’île sont vieilles et ne répondent absolument pas aux normes parasismiques. Il est bien évident qu’un séisme de M 6.0 à 10 km et un autre à 120 km de profondeur n’auront pas les mêmes conséquences. Finalement, le problème reste entier! Bonne soirée.
      Claude Grandpey

      NB: Je viens de trouver cet article où un sismologue de l’INGV attribue le séisme d’hier au volcan d’Ischia qui, selon lui, est encore actif et, de temps à autre, s’enfonce ou s’effondre sous son propre poids en déclenchant des séismes. Pourquoi pas? Cela me semble une bonne hypothèse étant donné le manque d’éléments connus sur la tectonique de la région.
      http://www.repubblica.it/cronaca/2017/08/22/news/_a_ischia_scosse_superficiali_e_distruttive_quel_vulcano_e_ancora_attivo_-173601282/

      J'aime

      1. Bonjour Claude,
        Désolé, j’avais zappé sur le NB de votre réponse. Cela me va très bien puisque très cohérent avec la mécanique des Champs Phlégréens. Merci d’avoir trouvé cette « Cronaca » là. Le magma n’est vraiment pas bien loin là dessous. Ce séisme ne serait donc pas d’origine tectonique mais bien volcanique. Il y à ici quelque chose d’assez effrayant en considérant la masse « mole » sur laquelle toute cette région semble flotter. J’imagine que si tel est le cas, la vieux Epoméo vient à s’enfoncé la dedans, le volume du dessous en sera d’autant augmenté et il faut s’attendre à ce que l’équilibre se fasse par une remontée quelque part.
        Je crains vraiment.
        Bonne soirée

        J'aime

      2. Bonjour Pierre,
        C’est le problème avec ces volcans comme L’Epomeo qui restent plusieurs siècles sans se manifester. La mémoire (et l’espérance de vie) humaine est courte et on a tendance à oublier qu’ils sont des volcans actifs. Ils font leur business dans les profondeurs (ça se manifeste parfois par des séismes) et un jour ils entrent de nouveau en éruption en surprenant tout le monde. J’imagine la panique à bord si une éruption de l’Epomeo se produit à Ischia en juillet ou août, alors que la saison touristique bat son plein! Mamma mia!
        Bonne soirée à vous aussi.
        Claude Grandpey

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s