Odeur de soufre en Islande

Pour répondre au commentaire de  Denis à qui je souhaite de très bonnes vacances, le fait qu’une rivière islandaise sente le soufre n’a rien d’exceptionnel. Lors de ma dernière visite dans le pays, on percevait également cette odeur de soufre le long de la rivière qui s’échappe du Solheimajökull, langue glaciaire du Myrdalsjökull dans sa partie sud-ouest.

Vik dont parle Denis est un petit village très sympa. Des pétrels logent dans la falaise au-dessus camping. On peut voir des macareux dans les pentes herbeuses à la sortie ouest du village, mais ils sont difficiles à atteindre. Des sternes nichent vers la mer, pas très loin de la station-service. Attention ! Il est déconseillé de les approcher pendant la nidification, période où elles sont très agressives.

Retour en Limousin!

Les bonnes choses ayant une fin, me voici de retour dans le Limousin où la verdure de la campagne atténue quelque peu la forte chaleur actuelle, semblable à celle rencontrée dans les zones désertiques de l’Utah où, pourtant,  personne ne semble se plaindre de la canicule !

Avec des images plein la tête, je vais donc reprendre la mise à jour de l’activité volcanique dans le monde. Il est à noter que les volcans ont eu la bonne idée de respecter mon absence et qu’il ne s’est rien passé d’extraordinaire au cours des dernières semaines.

Comme je l’ai signalé, l’un des rares faits marquants s’est déroulé à Stromboli le 30 juin, jour où le volcan a piqué une crise vers 16h 30, sans aucun signe annonciateur. L’intensité des trois explosions a été d’une douzaine de fois supérieure à ce que l’on peut observer le reste du temps. L’événement le plus fort a été suivi pendant environ trois minutes d’une augmentation du tremor volcanique. Ensuite, tout est redevenu normal.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel événement se produit sur le Stromboli. Nous sommes actuellement en pleine saison touristique. Il serait peut-être prudent de ne pas conduire des milliers de personnes sur la Cima. Si de nouvelles explosions venaient à se produire, les guides seraient sûrement confrontés à de sérieux problèmes.

En Islande, 14 séismes ont été enregistrés dans le secteur du Myrdalsjökull au cours des dernières 48 heures. Ils se sont produits en surface avec une magnitude maximale de 1,6. Ils ne correspondent donc probablement pas à une montée de magma. La situation doit toutefois être surveillée.