Quelques nouvelles d’Islande // News from Iceland

Selon l’Iceland Magazine, un essaim sismique intense est actuellement observé dans la réguin de l’Herðubreið, dans la partie nord-est de l’Islande. Près de 200 événements ont été détectés juste au sud de la montagne, à une profondeur relativement importante depuis le début de l’essaim qui a débuté un peu après 9h00 le 18 décembre 2018.
Outre l’activité dans la région de l’Herðubreið, un séisme de M 3,4 a été enregistré dans la caldeira centrale du Bárðarbunga. L’hypocentre était situé à seulement 800 mètres de profondeur dans la partie nord-est de la caldera. Un deuxième événement de M 3.6 a été détecté dans la même zone le 17 décembre.
Les géologues pensent que l’activité sismique sue le Bárðarbunga est provoquée par le remplissage de la chambre magmatique depuis l’éruption dans l’Holuhraun en 2014-2015, alors que la cause de l’activité sismique autour de l’Herðubreið n’est pas encore connue. Le Herðubreið est un volcan éteint, apparu suite à une éruption il y a 10 000 à 11 000 ans, vers la fin du dernier âge glaciaire. Il fait partie du système volcanique de l’Askja. La région est connue pour son activité sismique intense, avec des événements de fracturation.
Source: Iceland Magazine.

À côté de cette activité sismique, il est intéressant de noter que Reykjavik n’aura pas de Noël blanc cette année, et aucune chute de neige n’est prévue en Islande dans les prochains jours. La météo de la semaine écoulée a été digne de l’automne et la pluie est attendue le soir de Noël. Le peu de neige observé actuellement en Islande se situe dans le nord-est de l’île et à Akureyri, qui a récemment reçu un mètre de neige en 24 heures, mais les températures clémentes ont rapidement transformé la neige en eau. Comme le reste de l’Arctique, l’Islande ressent profondément les effets du réchauffement climatique.

—————————————————

According to the Iceland Magazine, an intense earthquake swarm is currently observed in Mt. Herðubreið area in the NE part of Iceland. Nearly 200 events have been detected just south of the volcano at a significant depth since the swarm began shortly after 9:00 a.m. on December 18th, 2018.

Beside the seismic activity at Herðubreið, an M 3.4 quake was recorded in the central caldera of the Bárðarbunga system. The hypocentre was located at a depth of only 800 metres in the NE part of the caldera. A second M 3.6 event was detected in the same area on December 17th.

Geologists believe the seismic activity in Bárðarbunga is caused by the volcano refilling its magma chambers since the 2014-15 Holuhraun eruption, while it is not immediately clear what causes the Herðubreið activity. Mt. Herðubreið is an extinct volcano, formed in a single eruption 10,000-11,000 years ago, toward the end of the last Ice Age. It is located within the Askja volcano system. The area is known for high levels of seismic activity, including fissure rifting events.

Source : Iceland Magazine.

Beside this seismic activity, it is interesting to notice that Reykjavik will not have a white Christmas this year as no snowfall is predicted in Iceland in the next days. The weather for the past week has been autumn-like and rain is expected on Christmas Eve. The only slight bit of snow in Iceland at the moment is in North East Iceland and in Akureyri which recently received one metre of snow in 24 hours, but the mild temperatures rapidly turned the snow into water. Like the rest of the Arctic, Iceland is deeply feeling the effects of global warming.

Herðubreið et désert de l’Odadahraun (Photo: C. Grandpey)

Que se passe-t-il dans le secteur du Herðubreið (Islande)// What’s happening in the Herðubreið area (Iceland)?

Quand il s’agit du risque éruptif en Islande, on parle beaucoup du Katla ou du Bárðarbunga. Depuis quelque temps, on observe une hausse de la sismicité au niveau du Herðubreið, dans le centre-est du pays à l’est du désert de l’Ódáðahraun et pas très loin de l’Askja.

Un essaim sismique est en cours dans le secteur du Herðubreið et il ne semble pas susciter de réactions de la part des volcanologues islandais. Il serait tout de même intéressant de connaître la cause de cette sismicité qui inclut des événements à des profondeurs allant de 3 à 8 km.

Le Herðubreið est un tuya, une montagne à plateau sommital, formé par l’empilement successif de lave et de téphra au cours d’éruptions sous-glaciaires. La dernière éruption a pris fin il y a environ 10 000 ans. Le volcan a alors cessé toute activité en même temps que les glaces se retiraient, mettant à jour la structure géologique que l’on peut admirer aujourd’hui.

 —————————————

 When it comes to the eruptive risk in Iceland, there is much talk about Katla or Bárðarbunga. Recently, there has been an increase in seismicity at Herðubreið in the central-eastern part of the country, to the east of Ódáðahraun and not far from Askja.
A seismic swarm is underway in the Herðubreið area and it does not appear to cause reactions among Icelandic volcanologists. It would nevertheless be interesting to know the cause of this seismicity which includes events at depths ranging from 3 to 8 km.
The Herðubreið is a tuya, a mountain with a summit plateau, formed by the successive emissions of lava and tephra during subglacial eruptions. The last eruption ended about 10,000 years ago. The volcano then ceased all activity. At the same time, the ice retreated, revealing the geological structure that can be admired today.

Le Herðubreið vu depuis le désert de l’Ódáðahraun (Photo: C. Grandpey)