Hawaii : Ōhia Lehua en danger de mort // Hawaii : Ōhia Lehua in mortal danger

Selon les encyclopédies, Metrosideros polymorpha, ōhia lehua, est une espèce d’arbre à feuilles persistantes et à fleurs qui est endémique dans l’archipel hawaiien. Il s’agit d’un arbre de taille très variable qui peut atteindre une hauteur de 20 à 25 mètres dans des situations favorables et peut devenir un arbuste rabougri lorsqu’il se développe dans des sols trop humides ou directement sur le basalte. Il se pare de fleurs de toute beauté qui peuvent aller du jaune au rouge vif. Beaucoup de traditions hawaiiennes affirment que l’arbre et ses forêts sont sacrés et associés à Pele, la déesse des volcans, et à Laka, la déesse de hula, danse qui aurait été apportée à Hawaii par la petite sœur de Pele. Les arbres Ōhia Lehua poussent facilement sur la lave et sont généralement les premières plantes que l’on voit naître sur les nouvelles coulées. Malheureusement, l’Ōhia Lehua est actuellement en danger de mort.
Plusieurs cas de « rapid ohia death (ROD) » – mort rapide de l’ohia – ont été confirmés par les autorités du Parc National des Volcans d’Hawaï. Ce sont les premiers cas de maladie mortelle dans l’un des endroits les plus visités de l’île et même de l’archipel hawaiien. Depuis février 2017, cinq nouveaux cas de ROD ont été détectés dans la région de Kipuka Puaulu. Deux cas ont été recensés près de l’intersection entre la Chain of Craters Road et Hilina Pali, près du cratère Ko’oko’olau. Le Parc National avait déjà observé des cas de ROD dans son unité de Kahuku, au sud-est de Ka’u, et 26 cas y ont été confirmés à ce jour.
La mort rapide de l’ohia est causée par un champignon, le Ceratocystis. Il affecte les systèmes vasculaires à l’intérieur de l’arbre, ce qui coupe son alimentation. Un arbre peut être infecté bien avant de présenter des symptômes, mais une fois que ces derniers – qui se traduisent par le brunissement des feuilles – apparaissent, l’arbre meurt en quelques semaines.
Depuis que des cas de ROD ont été signalés pour la première fois dans le District de Puna en 2010, plus de 20 000 hectares de forêts d’ohias sur la Grande Île ont été contaminés. Heureusement, la maladie ne semble pas s’être encore propagée dans d’autres îles. Une quarantaine a été mise en place en août 2015.par le Département de l’Agriculture pour empêcher le transport d’ohias depuis l’île d’Hawaii.
Certaines variantes du Ceratocystis causent également des maladies chez d’autres plantes telles que les chênes dont les feuilles flétrissent quand les arbres sont contaminés. À Hawaï, le Ceratocystis fimbriata était déjà responsable d’épidémies de pourriture noire dans les champs de patates douces dans les années 1940.
Il existe deux espèces de Ceratocystis susceptibles de provoquer une ROD, mais aucune n’a été observée ailleurs dans le monde. On ne sait pas comment les champignons sont arrivés sur l’île d’Hawaï, et les chercheurs essaient de comprendre comment la maladie se propage d’un arbre à l’autre. La ROD peut pénétrer dans les arbres au niveau de plaies, telles que des écorchures sur l’écorce ou des endroits où les branches ont été brisées. 59 803 dollars ont été alloués au Parc en 2016 aux fins de surveillance et de gestion de la ROD. Cette année, il a reçu 45 731 dollars. Le Ministère de l’Intérieur a également financé un programme de détection précoce et d’intervention rapide.
Une nouvelle rubrique sur la ROD a été ajoutée à la page d’accueil du site web du Parc National afin que les gens puissent être informés avant leur visite. Dans les zones les plus fréquentées du Parc, des pédiluves avec un désinfectant permettent aux visiteurs de nettoyer leurs chaussures.
La gestion des cas de ROD confirmés dans le Parc se fait arbre par arbre. À Kahuku, les arbres infectés ont été abattus et recouverts de bâches pour prévenir la propagation de la maladie. La colonie de coléoptères dans les arbres de Kipuka Puaulu a été analysée pour s’assurer qu’ils ne sont pas responsables de la propagation de la ROD ; il a été décidé que le meilleur mode d’action était un suivi continu.
Pour en savoir plus sur la mort rapide de l’ohia, vous pouvez visiter les sites www.rapidohiadeath.org  et www.nps.gov/havo/learn/nature/rapid-ohia-death.htm.
Source: Journaux hawaïens.

—————————————-

According to the encyclopaedias, Metrosideros polymorpha, the ōhia lehua, is a species of flowering evergreen tree that is endemic to the six largest islands of Hawaii. It is a highly variable treewhich can be 20–25 metres tall in favourable situations, and a much smaller shrub when growing in boggy soils or directly on basalt. It produces a wonderful display of flowers which can range from fiery red to yellow. Many native Hawaiian traditions refer to the tree and the forests it forms as sacred to Pele, the volcano goddess, and to Laka, the goddess of hula. Ōhia trees grow easily on lava, and are usually the very first plants to grow on new lava flows. Unfortunately, they are currently in danger.

Several cases of rapid ohia death (ROD) were confirmed by the authorities of Hawaii Volcanoes National Park, marking the first instances of the deadly fungal disease in one of the most visited locations on the island. Since February 2017, five cases of ROD have been detected in the Kipuka Puaulu (Bird Park) area. Two cases were found near the intersection of Chain of Craters Road and Hilina Pali, near Ko‘oko‘olau Crater. The National Park previously found cases of rapid ohia death in its Kahuku Unit, which is located in southeast Ka‘u, and where there have been 26 confirmed cases of ROD in Kahuku to date.

Rapid ohia death is caused by the Ceratocystis fungus. The fungus affects vascular systems within a tree, cutting off its nutrient flow. A tree can be infected well before it shows symptoms, but once symptoms — the most noticeable being browning of leaves — appear, the tree dies within weeks.

Since cases of ROD were first reported in Puna in 2010, more than 50,000 acres of ohia forest on the Big Island have been affected, although the disease has not yet spread to other islands. A state Department of Agriculture quarantine on transporting ohia from Hawaii Island has been in place since August 2015.

Ceratocystis species also cause plant diseases such as oak wilt. In Hawaii, Ceratocystis fimbriata was responsible for outbreaks of sweet potato black rot going back to the 1940s.

There are two Ceratocystis species that cause ROD, neither of which has been found anywhere else in the world. It’s not known how the fungi arrived on Hawaii Island, and researchers are still trying to understand how the disease spreads from tree to tree. ROD can get into trees through wounds, such as scraped bark or spots where branches were broken.

The park received $59,803 in National Park Service funds in 2016 for the purpose of ROD monitoring and management. This year, it received $45,731. The Department of the Interior also funded an early detection and rapid response program.

A new ROD information section was added to the National Park’s home page so people can prepare before their visit. Within the park, sanitation stations for parkgoers to clean their footwear are set up in heavily trafficked areas.

Management of the confirmed cases in the park is determined on a tree-by-tree basis. In Kahuku, trees were felled and covered with tarp to prevent disease spread. Beetle colonization in the Kipuka Puaulu trees was analysed to determine the likelihood of ROD spreading and decided the best course of action would be continued monitoring.

To learn more about rapid ohia death, visit www.rapidohiadeath.org or www.nps.gov/havo/learn/nature/rapid-ohia-death.htm.

Source: Hawaiian newspapers.

Photos: C. Grandpey

Pele arbore très souvent des couronnes de fleurs d’ohia lehua

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s