Rangitoto (Nouvelle Zélande)

Hier 3juin 2016, la chaîne de télévision France 3 proposait, dans le cadre de son émission Faut pas rêver, un voyage en Nouvelle Zélande. Une rediffusion est accessible à cette adresse. :

http://pluzz.francetv.fr/videos/faut_pas_rever_,140575748.html

Au cours du reportage (entre 34’47’’ et  43’30’’), Philippe Gougler survole les environs d’Auckland en hydravion. C’est l’occasion d’avoir la confirmation que la ville est construite sur un champ volcanique potentiellement actif. On peut voir dans la vidéo plusieurs édifices parmi lesquels Rangitoto que j’ai mentionné à plusieurs reprises dans des notes entre 2012 et 2016.

L’île dresse son cône symétrique de 260 mètres de hauteur au-dessus du golfe d’Hauraki. Elle est beaucoup plus grande que les autres volcans que l’on peut observer sur le site d’Auckland et représente entre le tiers et la moitié de tout le magma émis par les volcans de la région.
Au cours des dernières années, plusieurs études ont expliqué que Rangitoto n’était peut-être pas un très vieux volcan et que de nouvelles éruptions ne devraient pas être exclues.

En 2013, une étude a révélé que, contrairement à ce que l’on pensait depuis de nombreuses années, Rangitoto s’était formé il y a 700 ans et avait connu seulement deux éruptions. Le volcan aurait connu une activité intermittente jusqu’à il y a 500 ans.
En 2014, un important forage a pénétré sur plusieurs dizaines de mètres à l’intérieur du volcan pour récupérer des carottes et établir une image plus précise de son histoire éruptive.
En 2016, après un autre forage à 150 mètres de profondeur pendant l’été 2015, une équipe de l’Université d’Auckland a conclu que le volcan est entré en éruption il y a environ 6000 ans et est probablement constitué de plusieurs cônes. Cela signifie qu’il est resté actif par intermittence sur une période beaucoup plus longue ; il a donc grandi au fil du temps et ne s’est pas formé d’un seul coup.
Il est important de savoir 1) si les éruptions futures peuvent se produire uniquement au niveau du Rangitoto et 2) si un nouveau volcan apparaît, il est important de savoir qu’il est susceptible de rester actif pendant une très longue période, des centaines ou des milliers d’années. Cela signifie que la population devrait s’adapter à cette nouvelle activité volcanique continue, comme c’est le cas à Hawaii ou en Islande. Comme le reconnaissait le pilote de l’hydravion, si un volcan devait naître au cœur du centre des affaires d’Auckland, ce serait une catastrophe.

Rangitoto

Crédit photo: Wikipedia.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s