Hawaii (Etats Unis)

d2e3a30f65710df1cb81017ba24f48dc.jpgUn article publié dans la revue Nature explique que des scientifiques ont réalisé une modélisation haute résolution des structures internes de la Grande Ile d’Hawaii. Ils ont ensuite validé leur résultat en lui associant un millier de séismes enregistrés sur le Kilauea.
Grâce à cette modélisation, ces chercheurs ont pu étudié les contraintes et les déplacements susceptibles de se produire sur l’île, en tenant compte des propriétés des roches volcaniques et de la croûte océanique.
Leur travail révèle une déformation significative de la croûte océanique et permet d’expliquer certaines des caractéristiques de la Grande Ile, en particulier les zones de rift et d’activité sismique. Mais le plus intéressant est ce qui se passe en bordure des masses volcaniques : à cet endroit, la croûte sous-jacente est déformée jusqu’à son point de rupture, ce qui ouvre un chemin direct vers le manteau.
Cette constatation permettrait d’expliquer comment de nouveaux sites d’activité volcanique apparaissent sur l’île. Une fois qu’un volcan existant a atteint une masse suffisante, il permet au magma de remonter sur sa bordure, selon un processus qui se renouvelle constamment. C’est ainsi que le Kilauea serait né suite à une rupture de la croûte océanique sous l’effet de la masse du Mauna Loa.
Cette étude est intéressante car elle a le mérite de donner une explication possible à l’apparition constante de ruptures de la croûte autorisant la formation de nouveaux volcans.

cfce6b7885a756f8833b55e0b68a5f2e.jpgA paper released by the review Nature explains that scientists have built a high-resolution model of the internals of the Big Island of Hawaii. They then validated this model against a set of over a thousand earthquakes recorded at the Kilauea volcano.
With this model, they explored the strains and movements that are expected to occur given known properties of the volcanic rock and oceanic crust.
The resulting model reveals significant deformation of the oceanic crust and helps explain various features of the Big Island, including an area of rifts and a seismic zone. Perhaps the most striking feature is what happens at the edge of the volcanic masses: the underlying crust is deformed to the point of rupture, opening up a path to the mantle.
This appears to suggest how new sites of volcanic activity appear on the island. Once an existing volcano reaches a sufficient mass, it opens up a new path for magma to rise at its edges in a self-perpetuating system. In fact, the data suggest that Kilauea originated in response to a rupture caused by the mass of Mauna Loa.
This study is interesting as it gives a possible explanation to the constant appearance of crustal breaks large enough to allow new volcanoes to form.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.