Yellowstone (Etat du Wyoming / Etats Unis)

35078495dc9ae238fe66a990cf1f5a44.jpgCeux qui sont fascinés par les geysers et sources chaudes de Yellowstone seront ravis d’apprendre qu’ils pourront désormais suivre les éruptions du Vieux Fidèle en direct grâce à une nouvelle caméra. Les images ne sont plus des photos fixes toutes les 30 secondes, mais une vraie vidéo ! De plus, les gestionnaires de la caméra affirment qu’ils braqueront l’objectif vers d’autres geysers du Upper Geyser Basin quand ils se manifesteront. Si des bisons, des coyotes ou des ours ont envie de se faire filmer, la caméra ne perdra rien de leurs ébats. En ce moment, il fait froid et il y a beaucoup de neige dans le parc. Assis devant l’écran de l’ordinateur, pas besoin de vêtements chauds….
La nouvelle webcam est accessible via cette page :
http://www.nps.gov/yell/photosmultimedia/yellowstonelive.htm

8738a6d7062f80f085f5a1b6addff3c3.jpgThose who are fascinated with geysers and hot springs will be pleased to know that they will now be able to get live videos of Old Faithful thanks to a new webcam. Besides, the webcam will also show other geysers of the Upper Geyser Basin when they are active, as well as views of buffaloes, elks, coyotes and even bears that might feel like being filmed! It’s cold and there is a lot of snow in the park at the moment. Just sit in front of your computer screen; you won’t need warm clothes!!
The new webcam is accessible at the following address:
http://www.nps.gov/yell/photosmultimedia/yellowstonelive.htm

372f0b3b56c5e5194ddf95e348a77974.jpg
Publicités

Mont Baker (Etat de Washington / Etats Unis)

cf628cc22b3cf9e88b3fc21aa60fa3ab.jpgUne compagnie d’électricité américaine, la Vulcan Power Company, basée à Bend dans l’Orégon, vient de demander au Forest Service du mont Baker de faire une étude sur l’impact environnemental que pourrait avoir la construction d’une centrale géothermique. Cette dernière couvrirait une superficie de plus de 4000 hectares et serait susceptible de fournir de l’électricité à 100 000 habitants. Si le projet est approuvé, des forages pourraient être effectués dès 2009.

8bf798a1638ba805959798bf7fbb12c8.jpgA U.S. power company, the Vulcan Power Co of Bend, Oregon, has just asked the Forest Service of Mount baker to study the environmental impact of a geothermal power station. The power plant would cover an area of 10,000 acres and could generate electricity for 100,000 people. If the project is approved, test wells could be drilled as soon as 2009.

Popocateptl (Mexique)

e76151b4d68d0da6ab7c8697bd818e25.jpgHier soir vers 18 heures (heure locale), le volcan a libéré un beau panache de vapeur et de cendre qui s’est élevé à environ 3 km au-dessus du cratère (voir l’image de la webcam ci-dessous). Cela fait partie du comportement habituel du Popo autour duquel une zone d’exclusion de 12 km reste en place.

6da74d610b7e11a0e328f1778d6f05c1.jpgLast night, at 6 p.m. or so (local time), the volcano emitted a nice plume of vapour and ash that went up to about 3 km above the crater (See webcam picture here below). This is part of Popocatepetl’s current behaviour. A 12-kilometre exclusion zone remains around the volcano.

d64d3f7347c44b9252834f6f84553390.jpg

Hawaii (Etats Unis)

d2e3a30f65710df1cb81017ba24f48dc.jpgUn article publié dans la revue Nature explique que des scientifiques ont réalisé une modélisation haute résolution des structures internes de la Grande Ile d’Hawaii. Ils ont ensuite validé leur résultat en lui associant un millier de séismes enregistrés sur le Kilauea.
Grâce à cette modélisation, ces chercheurs ont pu étudié les contraintes et les déplacements susceptibles de se produire sur l’île, en tenant compte des propriétés des roches volcaniques et de la croûte océanique.
Leur travail révèle une déformation significative de la croûte océanique et permet d’expliquer certaines des caractéristiques de la Grande Ile, en particulier les zones de rift et d’activité sismique. Mais le plus intéressant est ce qui se passe en bordure des masses volcaniques : à cet endroit, la croûte sous-jacente est déformée jusqu’à son point de rupture, ce qui ouvre un chemin direct vers le manteau.
Cette constatation permettrait d’expliquer comment de nouveaux sites d’activité volcanique apparaissent sur l’île. Une fois qu’un volcan existant a atteint une masse suffisante, il permet au magma de remonter sur sa bordure, selon un processus qui se renouvelle constamment. C’est ainsi que le Kilauea serait né suite à une rupture de la croûte océanique sous l’effet de la masse du Mauna Loa.
Cette étude est intéressante car elle a le mérite de donner une explication possible à l’apparition constante de ruptures de la croûte autorisant la formation de nouveaux volcans.

cfce6b7885a756f8833b55e0b68a5f2e.jpgA paper released by the review Nature explains that scientists have built a high-resolution model of the internals of the Big Island of Hawaii. They then validated this model against a set of over a thousand earthquakes recorded at the Kilauea volcano.
With this model, they explored the strains and movements that are expected to occur given known properties of the volcanic rock and oceanic crust.
The resulting model reveals significant deformation of the oceanic crust and helps explain various features of the Big Island, including an area of rifts and a seismic zone. Perhaps the most striking feature is what happens at the edge of the volcanic masses: the underlying crust is deformed to the point of rupture, opening up a path to the mantle.
This appears to suggest how new sites of volcanic activity appear on the island. Once an existing volcano reaches a sufficient mass, it opens up a new path for magma to rise at its edges in a self-perpetuating system. In fact, the data suggest that Kilauea originated in response to a rupture caused by the mass of Mauna Loa.
This study is interesting as it gives a possible explanation to the constant appearance of crustal breaks large enough to allow new volcanoes to form.

Llaima (Chili)

abbb5971bc90f9f1740fc039f61d9d1d.jpgL’éruption se poursuit à partir du cratère principal et de deux cratères et une fissure sur le versant est du volcan. Trois cônes sont actifs dans le cratère principal. Le plus imposant produit de faibles émissions de cendre jusqu’à 500 mètres de hauteur. Des émissions de cendre ont été également observées à partir du cratère sur le flanc est. Les glaciers présents sur les versants NE et O sont fracturés et disloqués. La fracture de 80m de long et de 10 m de large sur le versant E émet elle aussi de la cendre.

598c80d97cdac171764cb7c4d4f4c937.jpgThe eruption is still going on from the main crater and from two craters and a fissure on the eastern flank. Three cones are active in the main crater. The larger one produces weak ash emissions up to 500 metres high. Ash emissions are also observed from the crater on the eastern flank. Glaciers on the NE slope and W flank are fractured and dislocated. The above-mentioned fissure (80 m long and 10 m wide) on the eastern flank is also emitting ash

Volcans du Kamchatka (Russie)

746e0acb5e1f4004445e1ebeb05ffa8c.jpgAprès le Shiveluch, voici quelques nouvelles de deux autres volcans du Kamchatka dans le bulletin hebdomadaire du Global Volcanism Network.
Que ce soit sur le Mutnovsky ou le Gorely, l’activité sismique est à peine supérieure au niveau de base habituellement enregistré sur ces volcans. Le problème, c’est qu’il n’y a qu’une seule station sismique dans le secteur, donc la source de la sismicité est difficile à établir. Il est vrai que la région est pratiquement inhabitée et les risques humains sont pour ainsi dire inexistants. Le niveau d’alerte vient d’être abaissé du Jaune au Vert.

b040d8580b9a1e450e2fd60e4727be48.jpgAfter Shiveluch, here is some information given by the Global Volcanism Network about two other volcanoes in Kamchatka.
Whether on Mutnovsky or on Gorely, seismic activity is slightly elevated above background levels. The problem is that there is only one seismic station in the area of the two volcanoes so that the source of the seismicity cannot be accurately determined. It is true that the area is hardly inhabited and human risks are nearly inexistant. The alert level has just been lowered from Yellow to Green.

Tungurahua (Equateur)

1bb23a0ce7fac49bc993b571010d0e9b.jpgUne blogonaute que je remercie vivement vient de m’adresser le message suivant concernant le volcan :
« Les villes de Baños et d’Ambato en Equateur ont inauguré mardi dernier deux auberges pour accueillir les possibles victimes en cas de forte éruption du volcan Tungurahua. Ces deux refuges ont une capacité d’hébergement de 200 personnes. Ils font partie du plan de construction d’un réseau d’auberges prévu pour 1200 personnes par le Ministère de l’Inclusion Economique et Sociale et le Ministère du Développement Urbain et de l’Habitat en coopération avec la Défense Civile.
Selon la presse équatorienne, l’activité sismique du volcan reste toujours élevée, quoique en légère diminution par rapport à la semaine dernière. On continue d’observer entre les nuages des colonnes de vapeur avec cendres et, la nuit, la luminosité permanente du cratère avec expulsion de roches incandescentes. »

9d67fcef30c44fd90f048b80ea8148eb.jpgI’ve just received the following message from a person who came to visit my weblog. (Thank you very much!) :
“The towns of Baños and Ambata inaugurated last Tuesday two inns to welcome the possible victims of a violent eruption of Tungurahua. These two shelters can accommodate 200 persons. They are part of the construction plan of a network of inns for 1,200 people by the Ministry of Social and Economic Inclusion and the Ministry of Urban Housing in cooperation with the Civil Defence.
According to the Equatorian press, seismic activity on the volcano is still high, although in decline compared with last week. One can still observe columns of ash and vapour and, at night, the glow of the crater that keeps ejecting incandescent rocks”.