Islande : l’éruption continue et le champ de lave s’agrandit // Iceland : the eruption continues and the lava field is growing

L’éruption qui a commencé il y a plus de deux mois – le 19 mars 2021 – continue dans la Geldingadalir sur la péninsule de Reykjanes. Le tremor se maintient à un niveau élevé et personne n’est capable de prévoir quand l’éruption s’arrêtera. La photo ci-dessous montre que la colline d’observation qui était très prisée des touristes est sur le point d’être encerclée par la lave et de devenir un kipuka. Son accès a été fermé par la police le 30 mai pour empêcher les randonneurs de se faire piéger. La coulée de lave qui était sur le point de recouvrir le sentier s’est momentanément arrêtée, mais il y a de fortes chances pour que le sentier disparaisse à court terme.

Les volcanologues locaux expliquent que l’éruption commence à prendre la forme d’un volcan bouclier avec de très belles coulées cordées de lave fluide  pahoehoe. Les Islandais rappellent que le mot pahoehoe vient de la langue hawaïenne et du verbe hoe qui signifie « pagayer », car les pagaies provoquent des remous dans l’eau. Le bord de la lave dans les vallées de Meradalir est un mètre plus haut qu’avant.

La lave très fluide circule dans des tunnels dans lesquels elle conserve sa chaleur. Par endroits, la lave prend un très bel aspect argenté à cause du verre volcanique à sa surface. Le verre se forme lorsque le magma refroidit rapidement et peut prendre de nombreuses formes, avecdes roches qui miroitent au soleil ou des cheveux de Pele – nornahár (cheveux de sorcière) en islandais – eu encore des larmes de Pele.

Source : médias islandais

——————————————-

The eruption in Geldingadalir began over two months ago on March 19th, 2021 and continues on the Reykjanes peninsula. The tremor is still intense and there is no way to predict when the eruption will stop. The photo below shows that the popular observation hill is about to be surrounded by lava and to become a kipuka. The hill was sealed off by the police on May 30th to prevent hikers from getting trapped. The lava flow that was about to close the hiking path has temporarily stopped, but the odds are that the trail will be covered in the short term.

Local volcanologists explain that the eruption is beginning to take the shape of a shield volcano with very nice ropy pahoehoe flows. We are reminded that the word pahoehoe comes from the Hawaiian language and from the verb hoe which means ‘to paddle,’ since paddles make swirls in the water.

The edge of the lava in Meradalir valleys is a metre higher than it used to be. The very fluid lava travels in tunnels in which it loses very little heat on its way.

In places, the lava takes up a very nice silvery appearance caused by the volcanic glass at its surface. The glass is formed when magma cools rapidly and can take many different forms, from shimmering rocks to Pele’s hair – nornahár (witches’ hair) in Icelandic – and Pele’s tears.

Source: Icelandic news media

Vue de la colline sur le point d’être totalement encerclée (Crédit photo: mbl.is/Einar Falur)

Bientôt un nouveau sentier sur le Mont St Helens // New trail soon on Mount St Helens

drapeau francaisUn nouveau sentier vers le cratère du Mont Saint Helens devrait ouvrir au public l’année prochaine. Il offrira une vue spectaculaire sur le cratère et les crevasses de Crater Glacier qui, tel une écharpe, enveloppe le dôme de lave, ainsi que sur les éboulements et leurs nuages de poussière le long des parois du cratère.
Pour le moment, le sentier prévu ne peut être utilisé qu’avec un guide du Mont St. Helens Institute et la randonnée guidée coûte 300 $. Lorsque le sentier deviendra public l’année prochaine, le Forest Service pense l’ouvrir pour un tarif analogue à celui demandé pour la montée au sommet par le côté sud du volcan.
Dans les années qui ont suivi éruption de 1980, le Forest Service a réparé de nombreux sentiers effacés par la cendre et de nouveaux ont été tracés. La mise en place de sentiers s’est ensuite ralentie, mais elle a repris ces dernières années et plusieurs nouveautés sont à l’étude.

Un itinéraire était prévu vers le sommet du Sugar Bowl, un point de repère arrondi sur le côté nord-est du volcan mais l’ascension est trop raide et le choix s’est porté sur le col entre le Sugar Bowl et Loowit Falls. A 1.570 mètres d’altitude, le col se trouve à 450 mètres en dessous du sommet du Sugar Bowl, mais la vue imprenable sur le cratère est remarquable.

Source: Enquirer Herald.

 

drapeau anglaisA new trail to the crater of Mount St Helens is scheduled to open to the public next year. It will offer a dramatic view of the crater with the heavily crevassed Crater Glacier, which flows around the lava dome, and rockfalls that tumble off the crater walls and send up plumes of dust.

For the time being, the planned trail can only be used with a Mount St. Helens Institute guided hike that costs $300. When the trail becomes public next year, the Forest Service plans to open it under a fee system similar to that for climbing up the south side of the volcano to the summit.

In the years following Mount St. Helens’ 1980 eruption, the Forest Service repaired many obliterated trails and built others from scratch. Trail construction then slowed, but it has resumed in recent years, with several new routes under consideration.

U.S. Forest Service trail planners originally hoped to establish a route to the top of the Sugar Bowl, a rounded landmark on the northeast side of the volcano. But the Sugar Bowl ascent was too steep, so the alternative goes to a saddle between the Sugar Bowl and Loowit Falls. At 1,570 metres elevation, the saddle is 450 metres lower than the top of the Sugar Bowl but the unobstructed view of the crater is still remarkable.

Source: Enquirer Herald.

St-Helens-et-glacier

Le dôme du St Helens et Crater Glacier en juillet 2008  (Photo:  C. Grandpey)