Un peu d’humour la veille de Noël…!

Je ne pensais pas que mon blog allait déclencher des cours d’étymologie! C’est vrai que l’on utilise certaines expressions bien françaises sans en connaître l’origine. Voici ce que m’a écrit un membre du fan club (cercle d’admirateurs, devrais-je dire dans la langue de Molière) de mon blog suite à la note que j’ai publiée à propos des incendies qui ravagent l’Australie :

 

« Ce matin comme souvent je suis allé sur le site de Claude Grandpey:

https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/

Je voulais m’informer en particulier sur les derniers développements de la tragédie de White Island.

Comme Claude Grandpey suit l’actualité liée aux phénomènes naturels les plus divers il a aussi écrit un article sur les vastes incendies qui ont lieu actuellement en Australie. [NDLR : Je mentionne ces incendies car ils sont la conséquence de la hausse des températures qui, elle-même, entraîne la fonte de la banquise et des glaciers].

L’ampleur du phénomène comparé avec des incendies tel que nous les connaissons dans le sud de la France lui a décroché la comparaison suivante:

« Ces incendies de forêts dans le sud ne sont pourtant que roupie de sansonnet à côté de ce qui se passe actuellement en Australie. »

Qu’est ce que c’est que de la roupie de sansonnet? Une expression qu’il a d’ailleurs traduite de manière beaucoup plus simple en anglais. [NDLR : A ma connaissance (je suis angliciste), l’anglais n’a pas vraiment d’équivalent, ce qui explique l’expression plus simple que j’ai utilisée. Le dictionnaire Robert et Collins traduit « roupie de sansonnet » par « a load of old trash » qui, à mon avis, s’éloigne de l’état d’esprit de l’expression française]

La « roupie de sansonnet » m’a titillé et je suis allé voir ce qu’en dit Google.

Voici ce que j’ai trouvé sur le site suivant:

 http://www.expressio.fr/expressions/roupie-de-sansonnet.php

Depuis au moins le XIIIe siècle, la roupie, ce n’est rien d’autre que ces gouttes plus ou moins gluantes, issues des fosses nasales, qui pendent au nez de ceux qui ne connaissent pas le mouchoir (ou la manche de chemise). Il est donc normal que cette roupie-là soit considérée comme quelque chose d’insignifiant, sans aucune valeur.
Le plus difficile, c’est d’expliquer ensuite en quoi le sansonnet serait suffisamment morveux pour qu’on l’ait associé à la roupie. Là, seules les conjectures sont de mise. Il pourrait s’agir d’une déformation de ‘sans sou’ (sans valeur) ou de ‘sans son nez’, désignant la roupie seule, isolée de sa chaîne de fabrication nasale.

Il y a donc des personnes qui s’occupent de trouver ou de définir ce qui se cache dans les expressions les plus diverses.

Mais lisez aussi les commentaires laissés par les différents contributeurs, vous ne pourrez manquer de sourire… »

 

Un grand merci à ce blogonaute pour ce moment d’humour en ces temps difficiles !

Joyeux Noël à tous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.