Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

La situation n’évolue pas beaucoup. La lave continue à s’écouler à partir des fractures qui se sont ouvertes sur le flanc est du Pu’u O’o. Comme je l’indiquais précédemment, la source principale de l’éruption se situe à environ 200 mètres sous la lèvre du cratère. La lave a ensuite tendance à s’accumuler dans les dépressions qui se situent dans le secteur proche du Kupahiana. La photo ci-dessous illustre assez bien la situation actuelle.
Contrairement à ce qui a été dit pendant le JT de 20 heures de France 2 hier soir, la lave est très loin d’atteindre l’océan dont elle est distante d’une dizaine de kilomètres. Il semble bien que le Pu’u O’o se soit vidangé, mais les nuages de gaz et de vapeur qui s’échappent du cratère en cachent complètement le fond.
La zone éruptive est difficile d’accès et interdite, même avec un permis. De toute façon, le secteur du Pu’u o’o est très dangereux. Des effondrements sont signalés par l’Observatoire et la sismicité est toujours présente dans la partie basse de l’East Rift Zone.
(Toutes mes excuses pour l’absence d’accents dans mes messages envoyés depuis Hawaii, mais le clavier américain ne connaît pas nos fantaisies orthographiques !)

5a1e067040ebc5501c67c9524a39114a.jpg