Etna (Sicile / Italie) [suite]

67a36034baa6285e4efddc43f2ec081c.jpg13 heures : Comme je le supposais ce matin, l’activité éruptive enregistrée pendant la nuit était localisée sur le Cratère SE, avec des explosions suivies de fontaines de lave d’environ 200 mètres de hauteur et d’émissions de cendre, avec des retombées sur le versant est du volcan. Dans le même temps, deux coulées s’échappaient de la base du Cratère SE pour se diriger ensuite vers la Valle del Bove. A l’heure actuelle, le tremor se maintient à un niveau bas, ce qui laisse supposer que la crise éruptive est terminée. Néanmoins, la caméra thermique laisse encore apparaître une anomalie sur le Cratère SE.
Il est probable que cet épisode ne sera pas le dernier. Comme je l’indiquais ce matin, une fracturation bien marquée est présente au pied du Cratère SE et il est facile pour la lave de s’y engouffrer dès que la pression des gaz devient trop forte.
20 heures: Confirmation par l’INGV de l’arrêt des coulées qui n’auront eu le temps de parcourir que quelques centaines de mètres.

d98aa57191c3b57856413b0fc11d4a5b.jpg13 :00 : As I had forecast it this morning, last night’s eruptive activity was located on the SE Crater, with explosions followed by lava fountains up to 200 m high and ash clouds with ashfall on the eastern flank of the volcano. Meantime, two lava flows were born at the base of the SE Crater and travelled down into the Valle del Bove. The tremor is currently stable at a low level, which means that the crisis is over. However, the thermal camera is still showing an anomaly on the SE Crater.
It is likely that this episode won’t be the last one. As I put it this morning, there is deep fracturing at the base of the SE Crater and it is easy for lava to get into it as soon as gas pressure is getting too high.
20:00: Confirmation by the INGV that the lava flows have stopped. They only travelled a few hundred metres.

Etna (Sicile / Italie)

24fc5c46ea05ac2faa6c68be37f1d0d6.jpg7h30: Entre 23h30 (GMT) hier soir et 5 heures ce matin, le tremor éruptif a connu une très forte hausse. A l’heure actuelle, il est redescendu à son niveau le plus bas. Il est fort probable qu’une montée de magma s’est produite dans les conduits éruptifs. Une émission de lave ou de cendre est même possible. Malheureusement, la plupart des webcams en ligne ne fonctionnent pas en ce moment. Attendons le prochain rapport de l’INGV pour savoir ce qui s’est passé. Les guides m’indiquaient ce weekend qu’une fracture est toujours présente au niveau du Cratère SE et que cette faiblesse de l’édifice volcanique favorise la sortie des gaz et de la lave.

fab14b7a71603288f711f7490fb343d7.jpg7:30: Between 23:30 (GMT) last night and 5:00 this morning a strong increase in the eruptive tremor was recorded by the seismographs. The tremor has now returned to its lowest level. It is highly likely that a rise of magma occurred in the eruptive conduits, maybe with an emission of ash or (and) lava. Unfortunately, very few webcams are currently working. We’ll have to wait for the next INGV bulletin to know what happened.

Volcans d’Equateur

b4f9a79204732e3f72a0069c89c108c7.jpgLe Reventador demeure très actif, avec de forts grondements et des colonnes de cendres jusqu’à 7 km d’altitude. Des matériaux incandescents sont régulièrement éjectés du cratère. Fin mars, une petite coulée de lave a parcouru le flanc sud sur 200 mètres environ.
Le Tungurahua est toujours très actif, avec des panaches de cendres pouvant atteindre 11 km d’altitude et des retombées, essentiellement dans les secteurs nord et ouest. . Ces panaches s’accompagnent souvent de grondements et de coups de canon. Les explosions font vibrer les fenêtres jusqu’à 8 km à la ronde. Fin mars, plusieurs lahars ainsi qu’une coulée pyroclastique de 1 km ont également été observés.
Source : Instituto Geofisico.

ef73679c981b14eb444508951329e487.jpgReventador is still very active with loud rumblings and ash columns up to 7 km a.s.l. Incandescent material is regularly ejected above the crater. By the end of March, a small lava flow traveleled 200 metres on the South flank.
Tungurahua is still very active, with ash plumes as high as 11 km a.s.l. and ashfall, mainly to the North and the West. The ash clouds are often accompanied by loud roarings and cannon shots. Explosions rattle windows as far as 8 km away. By the end of March, several lahars as well as a one-kilometre-long pyroclastic flow could also be observed.
Source : Instituto Geofisico.