Drones et volcanologie (suite)

Dans une note rédigée le 14 mars, j’expliquais que les drones – ou quadricoptères – pourraient un jour venir en aide aux volcanologues pour observer des secteurs trop dangereux. Aujourd’hui, ces drones deviennent de plus en plus populaires et certains voient en eux des applications intéressantes en photographie.

Il faut toutefois savoir qu’une telle utilisation est très strictement règlementée par la loi. Si drones et photo vous intéressent, n’hésitez pas à consulter le dernier numéro (362 – avril 2014) de la revue Chasseur d’Images avec un article intitulé « Drones : Faisons le point ». Vous constaterez qu’on ne peut pas faire tout et n’importe quoi avec ces engins.

Drone-photo

Drone Eagle 2.5, l’un des nombreux modèles proposés pour la photo aérienne. Il vous faudra tout de même débourser plusieurs milliers d’euros pour acquérir cet engin avec sa radio de pilotage!

Les drones bientôt au service de la volcanologie? // Could drones soon be used in volcanology?

drapeau francaisJ’appartiens à un club d’aéromodélisme et quand j’ai vu l’arrivée des premiers drones – également appelés quadricoptères – j’ai tout de suite pensé à leurs applications possibles dans le domaine volcanique. J’ai imaginé que nous pourrions les utiliser pour analyser les gaz dans des environnements dangereux ou trop difficiles d’accès, ou lorsque les gaz peuvent être mortels pour les humains.
Une vidéo récente publiée sur You Tube montre que les drones pourraient effectivement être utilisés pour observer des volcans. L’un d’eux, un DJI Phantom 2 (voir photo ci-dessous) a été manoeuvré par son propriétaire australien dans le cratère du Yasur au Vanuatu.
Il faut toutefois garder à l’esprit que les quadricoptères ne sont pas très lourds et qu’ils restent des instruments fragiles. Ils ne doivent pas présenter de pièces métalliques qui seraient rapidement endommagées par les gaz. L’électronique serait inévitablement détruite si elle était exposée au SO2 ou au SO4. En outre, les bombes projetées par un volcan comme le Yasur ne doivent pas percuter le véhicule qui chuterait immédiatement dans le cratère, avec tout l’argent qu’il a fallu débourser pour l’acheter !
Les images proposées par le drone du document sont intéressantes d’un point de vue volcanologique mais leur qualité n’est pas extraordinaire. Il est probable que la vidéo a été tournée avec un petit capteur qui concentre trop la lumière, de sorte que la belle couleur jaune de la lave vire au blanc, un problème déjà rencontré avec les appareils photos dotés de petits capteurs. Au train où vont les choses, on peut penser que les progrès technologiques permettront de corriger rapidement ce défaut.
Voici le lien pour accéder à la vidéo :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0-shWVW1UBc

 ————————————————

 drapeau anglaisI belong to a model flying association and when I saw the arrival of the first drones – also called quadcopters – I immediately thought about their possible applications on volcanoes. I imagined we could use them to analyse the gases in environments that are too dangerous to reach or where the gases may be deadly to humans.

A recent video released on You Tube shows that drones can indeed be used to observe volcanoes. One of them, a DJI Phantom 2 (see picture below) has been flown by its Australian operator into the crater of Yasur in Vanuatu.

However, one should keep in mind that quadcopters are not very heavy and remain fragile instruments. They should not include metal parts that would quickly be damaged by the gases. Electronics would be destroyed too if it was exposed to SO2 or SO4 gases. Besides, the bombs thrown by the volcano should not smash into the vehicle that would immediately drop into the crater with all the money spent to buy it!

The images offered by the drone in the document are interesting from a volcanological point of view but their quality is not great. The odds are that they were shot with a small-frame sensor that concentrates too much the light, so that the nice yellow lava becomes white, a problem already encountered by small frame cameras. The current rapid technological progress may help to rapidly solve this problem.

Here is the link to watch the video:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0-shWVW1UBc

Drone-blog

Vue du  DIJ Phantom 2