Le Mont Taranaki (Nouvelle Zélande) va devenir une personne légale // Mt Taranaki (New Zealand) to become a legal person

En Nouvelle Zélande, le Mont Taranaki (aussi appelé Mont Egmont) va recevoir les mêmes droits légaux qu’une personne. Il deviendra ainsi la troisième entité géographique du pays à se voir accorder une «personnalité juridique». Huit tribus Maori locales et le gouvernement se partageront la tutelle de la montagne sacrée qui se trouve sur la côte ouest de l’île du Nord. Il s’agit d’un volcan qui culmine à 2 518 mètres d’altitude ; sa forme conique aux pentes régulières est considérée comme une des plus symétriques au monde. La dernière éruption s’est probablement produite en 1755 mais le volcan est toujours considéré comme actif et potentiellement dangereux.

Cette attribution de droits légaux est la dernière étape d’une reconnaissance de la relation entre les peuples autochtones et la montagne qu’ils considèrent comme un ancêtre et un whanau ou membre de la famille. Le nouveau statut signifie que si quelqu’un la maltraite ou lui veut du mal, cela revient à nuire à la tribu.
Le Mont Taranaki deviendra une personnalité juridique, à part entière, qui aura des droits similaires à ceux de la rivière Whanganui, qui a reçu un statut identique en début d’année. Il confère la meilleure protection possible au volcan qui est devenu une attraction touristique de plus en plus populaire après que Lonely Planet ait élevé l’année dernière la région de Taranaki au rang de deuxième endroit à visiter dans le monde.
Dans le cadre du nouveau statut, le gouvernement néo-zélandais présentera ses excuses aux tribus Maori locales pour les violations historiques du Traité de Waitangi envers la montagne, mais les tribus locales ne recevront aucune compensation financière ou commerciale.
Source: journaux néo-zélandais.

++++++++++

Comme je l’ai écrit sans une note publiée le 14 avril 2017, ce n’est pas la première fois dans le monde qu’un site naturel reçoit les mêmes droits légaux qu’une personne. La Haute Cour d’Uttarakhand a déclaré vendredi 31 mars 2017 que l’air, les glaciers, les forêts, les sources, les rivières et autres lieux naturels étaient des personnes à part entière d’un point de vue légal et que les blesser ou leur causer du mal entraînerait des poursuites. Sont particulièrement concernés par la décision de la Haute Cour les glaciers de l’Himalaya parmi lesquels figurent le Gangotri et le Yamunotri.

Le village de Gangotri est un des lieux de pèlerinage les plus visités en Inde. Il se trouve au pied d’un glacier du même nom, long d’une trentaine de kilomètres, dont les eaux de fonte donnent naissance à l’un des bras du Gange supérieur. Le glacier Yamunotri  donne naissance à la Yamuna, l’un des fleuves les plus sacrés de l’Inde.

L’annonce de la Haute Cour intervient une semaine après qu’elle ait déclaré que le Gange et la Yamuna étaient des « personnes légales ». Elle a expliqué le concept en déclarant qu’une « personne juridique », comme toute autre personne physique, dispose de droits, d’obligations et de responsabilités et est soumise à la loi. Il s’agit en réalité d’une personne artificielle ayant le statut de personne morale. En d’autres termes, elle agit comme une personne physique, mais grâce à une personne désignée. Les droits de ces entités sont équivalents aux droits des êtres humains et le préjudice susceptible de leur être causé doit être considéré comme un préjudice causé aux êtres humains.

Aux yeux des juges de la Haute Cour, les générations antérieures ayant remis la « Mère Terre dans sa gloire immaculée », il existe une obligation morale de remettre la même Terre à la prochaine génération.

——————————————

Mount Taranaki (also called Mount Egmont) in New Zealand is to be granted the same legal rights as a person, becoming the third geographic feature in the country to be granted a “legal personality”. Eight local Maori tribes and the government will share guardianship of the sacred mountain on the west coast of the North Island. It is a volcano that rises 2,518 meters above sea level; its conical shape with regular slopes is considered one of the most symmetrical in the world. The last eruption probably occurred in 1755 but the volcano is still considered active and potentially dangerous.

This attribution of legal rights is the final stage in a long-awaited acknowledgement of the indigenous people’s relationship to the mountain, who view it as an ancestor and whanau, or family member. The new status of the mountain means if someone abuses or harms it, it is the same legally as harming the tribe.

Mount Taranaki will become “a legal personality, in its own right, gaining similar rights to the Whanganui River, which was granted legal personhood earlier this year. The agreement will offer the best possible protection for the mountain, which is becoming an increasingly popular tourist attraction after Lonely Planet named the Taranaki region the second best place to visit in the world last year.

As part of the agreement the New Zealand government will apologise to local Maori for historical breaches of the Treaty of Waitangi against the mountain, although local tribes will receive no financial or commercial redress.

Source: New Zealand newspapers.

++++++++++

As I put it in a note written on April 14th 2017, this is not the first time in the world a natural site has been granted the same legal rights as a person. The Uttarakhand High Court in India declared on Friday March 31st 2017 air, glaciers, forests, springs, rivers and other natural places as legal/juristic persons and that injuring them or causing them any harm would result in prosecution. Particularly concerned by the High Court decision are the glaciers of the Himalayas, among which are the Gangotri and the Yamunotri. The village of Gangotri is one of the most visited places by pilgrims in India. It is located at the foot of a glacier of the same name, about thirty kilometres long, whose meltwaters give birth to one of the arms of the upper Ganges. The Yamunotri glacier gives birth toYamuna, one of the most sacred rivers in India.
The High Court’s decision came a week after it declared that the Ganges and the Yamuna were « legal/juristic persons ». It explained the concept by stating that a « legal:juristic person », like any other natural person, is conferred with rights, obligations and responsibilities and is dealt with in accordance to the law.

Le Mt Taranaki enneigé vu depuis l’espace (Crédit photo : NASA)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s