Forage géothermique en Ethiopie! // Geothermal drilling in Ethiopia!

drapeau francaisEn lisant le site web Iceland Review du 26 mai 2014, on apprend que la compagnie islandaise de développement géothermique Reykjavík Geothermal et l’Union Africaine ont signé ce même jour un contrat de 5,8 millions d’euros qui autorise Reykjavik Geothermal a commencer un forage en Ethiopie dans la Rift Valley dans le cadre de la construction de deux centrales de 500 mégawatts. L’énergie produite par ces centrales sera vendue à la compagnie d’électricité de l’état éthiopien Ethiopian Electric Power.

Le financement est assuré par le Ministère du Développement allemand, le Fonds Africain de l’Union Européenne, et la Banque Allemande de Développement.

L’article ne précise pas le lieu du forage. Il faut seulement espérer qu’il ne contribuera pas à dénaturer les extraordinaires couleurs du site de Dallol ! Mais vous le savez comme moi, l’argent passe bien avant  la Nature !

 ——————————————

drapeau anglaisReading the Iceland Review website of May 26th 2014, we learn that Reykjavík Geothermal and the African Union signed on that very day a 5.8-million euro contract allowing Reykjavík Geothermal to start drilling in the Ethiopian Rift Valley as part of two 500 MW power plants under construction. The energy produced by the power plants will be sold to the state electrical company Ethiopian Electric Power (EEP).

The money comes from the Ministry of Development in Germany, the European Union African Fund, and the German Development Bank.

The article does not say where the drilling will take place. We must just hope that the marvellous colours of Dallol will not be spoilt by this initiative. Unfortunately, big money leaves Nature behind!

Dallol-blog

Une réflexion au sujet de « Forage géothermique en Ethiopie! // Geothermal drilling in Ethiopia! »

  1. Bonjour Claude Grandpey,
    « Réaction à chaud »,
    Je crois savoir que la température adéquate pour qu’un site de géothermie soit pleinement productif est de 300°C. Dans le grand rift Ethiopien, cette température n’est accessible qu’à une profondeur de 600m.
    Au Dallol, l’épaisseur de sel est telle (1000 à 2000m) que le forage est à mon sens impossible, au risque d’une addition trop « salée » pour des investisseurs étrangers.
    Ils ne toucheront donc surement pas à notre « cher » Dallol !
    Le site en « vogue » est plutôt celui de Tendaho, plus au sud, non loin de la zone de geyser d’Alolohed et très proche du lieu de la découverte de Lucy.
    Je ne comprends toujours pas pourquoi l’Ethiopie s’entête à vouloir utiliser la géothermie dans cette zone où la corrosion par le sel rend les installations peu durables (environs une vingtaine d’année) à l’image de celle d’Aluto Langano qui est en cours de réfection.
    Bien cordialement
    Pierre Chabat

    J'aime

    1. Je n’ai jamais parlé de l’Erta Ale mais de Dallol. Le lac de lave de l’Erta Ale ne serait pas menacé par le projet. Lisez attentivement ma note, que diable!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.