Islande: Ça recommence sur la Péninsule de Reykjanes ! // Iceland: It’s starting again on the Reykjanes Peninsula !

Non seulement l’Islande est infectée par le coronavirus (avec 81 cas recensés), mais le pays doit maintenant faire face à un nouvel essaim sismique sur la Péninsule de Reykjanes. Une secousse de M 5.2 a été enregistrée sur la zone à 10 h 26 le 12 mars 2020. Elle a été ressentie jusqu’à Reykjavik et à Borgarnes, dans l’ouest de l’Islande. Plus de 100 personnes ont appelé le Met Office pour signaler l’événement.
La source de l’essaim sismique a été localisée à 5,4 km au nord-ouest de la ville de Grindavík, à une profondeur de 5,2 km. Elle a été précédée d’un événement de M 3.0 à 10h15, et de nombreuses répliques ont été enregistrées dans la zone depuis 9h30 ce matin (voir carte ci-dessous).
Selon un météorologue, la source de cette séquence sismique se situe à peu près là où il y a eu une inflation de 5 cm de la surface du sol en janvier et février.
Il est trop tôt pour dire ce que signifie l’essaim sismique. On ne peut pas prévoir, non plus, la suite des événements. L’ Icelandic Met Office a convoqué du personnel supplémentaire.
Source: IMO et Iceland Monitor.

——————————————–

Not only Iceland is infected by coronavirus (with 81 cases in the country), but it is now facing another seismic swarm on the Reykjanes Peninsula. An M 5.2 earthquake hit the area at 10:26 am on March 12th, 2020. The quake was noticed inReykjavik and all the way to Borgarnes, West Iceland. Well over 100 people called the Met Office to report it.

The source of the earthquake was 5.4 km northwest of the town Grindavík, at a depth of 5.2 km. It was preceded by an M 3 event at 10:15, and numerous aftershocks have been registered in the area since 9:30 this morning (see map below).

According to a meteorologist, the source of the earthquake is approximately where there was a 5-cm inflation of the surface in January and February.

It is too early to tell what the seismic swarm means or what we can expect. The Icelandic Met Office has called out additional staff.

Source : IMO and Iceland Monitor.

Source: IMO

5 réflexions au sujet de « Islande: Ça recommence sur la Péninsule de Reykjanes ! // Iceland: It’s starting again on the Reykjanes Peninsula ! »

  1. Bonsoir Claude.

    Si ça pète là bas, il faut espérer que la route Kéflavik / Reykjavik ne soit pas coupée. La route de l’aéroport est un axe vital !
    Sinon les secours se feront uniquement par bateau.
    Les Islandais sont courageux et inventifs, je les ai cotoyés en juin 2018.
    Et ils ont prouvé leur inventivité en 1973 pour l’Eldfell.

    Amitiés.

    J'aime

    1. Bonjour Frédox,
      Il est clair que si une éruption se déclenche sur la Péninsule de Reykjanes, l’aéroport de Keflavik sera aux premières loges et devra fermer. Cela empêchera le coronavirus de pénétrer davantage sur l’île! Cela posera aussi des problèmes économiques, même si l’île avec la pêche et l’élevage est capable de s’autogérer. Mais nous n’en sommes pas là; il faudrait d’abord qu’il ait une éruption. Je ne suis pas certain qu’elle se produise car je suis convaincu qu’elle aurait déjà eu lieu. De toute évidence, il y a un grand remue-ménage tectonique entre les deux plaques, avec frottements et effondrements qui provoquent tous des épisodes sismiques. Je peux bien sûr avoir tout faux!!
      Amitiés.
      Claude Grandpey

      J'aime

      1. Bonjour Claude.

        j’ai une question à laquelle vous pourrez peut-être répondre.
        Dans le cas de cette zone si particulière (point chaud sur une dorsale), savez vous si les précédentes éruptions ont été précédées par une inflation rapide du sol (comme vu souvent sur d’autres systèmes) ou bien si le sol se rupte sans gonflement ?

        Amitiés.
        Merci et bonne journée.
        Frédox.

        J'aime

      2. Bonjour Frédo
        On a beau se trouver en zone d’accrétion avec de nombreuses fractures, le magma provoque toujours un soulèvement du sol au cours de son ascension. J’ai connu ça en Islande dans les années 1990 où une éruption semblait imminente sur le Krafla, dans le NE du pays. La centrale géothermique s’était soulevée de près d’un mètre et la sismicité était forte. Je campais à Reykjalid; c’était impressionnant. En fait, l’éruption a été avortée car le magma n’a pas atteint la surface.
        Amitiés,
        Claude Grandpey

        J'aime

  2. Merci de cette précision sur le gonflement du sol, Claude.

    Et pour mémoire il y a un an lors de notre stop chez Stöng j’ai beaucoup apprécié aussi notre balade au Krafla et sur le champ de laves encore suffisamment chaude pour chauffer la couenne des mains.
    Souvenirs du Leirhnjukur, imprononçable n’est ce pas ?!
    Et la rando autour du Hverfjall.

    Superbes souvenirs.
    Amitiés.
    Frédox

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.