L’Iditarod de Nicolas Vanier

J’ai beaucoup aimé le documentaire diffusé ce soir sur France 2 et qui raconte « l’Iditarod, la dernière course de Nicolas Vanier ». Amoureux de l’Alaska, j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs mushers ayant participé à cette course et à la Yukon Quest, autre compétition mythique de l’Arctique. Les paysages traversés sont somptueux. Je les ai admirés illuminés par les couleurs de l’automne et recouverts de neige quelques semaines plus tard. En regardant le film, je n’avais qu’une envie: retourner là-bas pour me replonger dans la nature sauvage et quitter pendant quelques semaines notre civilisation trépidante…

Il y a quelques mois, j’ai publié une note sur les courses de chiens de traineaux en Alaska:

https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2017/02/16/les-courses-de-chiens-de-traineaux-en-alaska-sled-dog-races-in-alaska/

Photos: C. Grandpey

Publicités

2 réflexions au sujet de « L’Iditarod de Nicolas Vanier »

  1. Nicolas Vanier ne porte -t-il pas un beau brassard aux couleurs d’EXXON MOBIL à l’arrivée ? Bien sûr que si puisque c’est un des sponsors de la course ! …

    J'aime

    1. Bonjour,
      Votre remarque est pertinente. On peut toujours trouver à redire sur les sponsors. A une époque, j’étais sponsorisé par Fuji Films pour mes voyages. On aurait pu me reprocher cette marque parce que le développement des films argentiques nécessitait des produits polluants. Nicolas était sponsorisé (entre autres) par Royal Canin qui n’a pas toujours été très clair en matière de nourriture animale. S’agissant d’Exxon Mobil, je vous rappelle que l’Iditarod se déroule en Alaska, l’un des principaux producteurs de pétrole aux Etats Unis. L’organisation de la course coûte très cher et seul le sponsoring de marques dignes de se nom permet de la mettre sur pied. Certes, je me suis toujours élevé contre les forages pétroliers en Arctique, mais force est de reconnaître que si Nicolas avait dû boycotter la course à cause du sponsoring d’Exxon, cela n’aurait pas servi à grand-chose. Les mushers américains – qui sont très largement majoritaires – ne se seraient pas désengagés, eux.
      Très cordialement,
      Claude Grandpey

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s