Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

dfb94adebcc3cc9268f0e93da9efbd1b.jpgLa situation reste la même, avec des éboulements extrêmement fréquents dans le Cratère Dolomieu. Voici ce que l’on peut lire dans le Journal de l’Ile aujourd’hui :
« Une équipe du Laboratoire des Sciences de la Terre de l’université de la Réunion qui a travaillé toute la journée d’hier au sommet du volcan a confirmé par ses observations l’activité presque continue enregistrée par l’observatoire volcanologique depuis mercredi en fin d’après-midi. Hier soir, des éboulements continus étaient visibles principalement sur la paroi du cratère Dolomieu située sous le bord Est du cratère Bory. Les avalanches de blocs s’y succédaient, impressionnantes, confirmant les enregistrements des capteurs du réseau de surveillance du Piton de la Fournaise. Depuis mercredi, ces événements se comptent en centaines et milliers. L’observatoire continue d’enregistrer des séismes sommitaux nombreux, ainsi que d’autres profonds ou d’autres encore associés à des mouvements de magma. Selon l’équipe de l’université, cette activité ne semble avoir engendré jusqu’à présent aucun nouvel effondrement ou affaissement notable du fond du cratère Dolomieu. »

1cc3ad5086bd52d1ad2e62abd804e480.jpgThe situation is the same as yesterday, with very frequent collapses in the Dolomieu Crater. Here is the text one can read today in the Journal de l’Ile:
“A team from the Laboratory of Earth Sciences of the University of La Réunion worked all day yesterday on the summit area of the volcano and confirmed the Observatory’s updates. Collapses were nearly continuous on the wall of the Dolomieu, along the eastern rim of the Bory Crater, with impressive block avalanches. Shallow earthquakes are still recorded by the Observatory, as well as deeper ones corresponding with magma movements. For the moment, there does not seem to be any sign of further collapse of the bottom of the Dolomieu Crater. »

Krakatoa (suite)

Le film est globalement intéressant. Si l’on fait abstraction de quelques longueurs et de quelques incohérences, il a le mérite de bien résumer ce qui s’est passé pendant la terrible catastrophe de 1883 : l’éruption avec ses explosions, ses ondes de chocs assourdissantes (au sens littéral de ce mot), l’autodestruction du volcan, les nuages et retombées de cendres et leur effet sur la navigation, les nuées ardentes meurtrières qui glissent à la surface de l’océan, et surtout les tsunamis dévastateurs qui ont été la principale cause du très grand nombre de victimes.
Le meilleur ouvrage que je connaisse sur l’éruption de 1883 est celui écrit par Simon Winchester et intitulé «The day the world exploded ». Le film utilise d’ailleurs plusieurs documents et témoignages mentionnés dans le livre.
Comme indiqué à la fin du film, un nouveau volcan est apparu en 1927. Il a été baptisé Anak Krakatau, le fils du Krakatau. Les photos ci-dessous montrent son cratère tel que je l’ai découvert en 1996 en compagnie de mon ami Guy de St Cyr (patron de l’agence Aventure et Volcans à Lyon), encore plus fou que moi quand il est sur le terrain volcanique ! Une heure s’est écoulée entre les deux premières images et la troisième…. Notre petite balade dans la gueule du monstre n’était pas très raisonnable!
Intégralité de cette aventure dans mon livre Volcanecdotes.

07b9f9a11a59e64239f8eb9859a450d1.jpg
519737fbf951e8571700862823ee6fce.jpg
caa31ccf219687bc75558b714495841a.jpg