Islande: une éruption très populaire // Iceland : a very popular eruption

Cela fait quatre semaines que l’éruption a commencé dans les vallées Geldingadalir / Meradali. La lave a percé la surface dans la soirée du 9 mars 2021 et rien n’indique que l’éruption a envie de se terminer. Rien n’indique non plus que sa popularité est en baisse. Selon un récent sondage, 50% des Islandais qui ne se sont pas encore rendus sur le site de l’éruption prévoient de le faire bientôt. Selon cette même enquête, 25% des Islandais ont déjà visité le site de l’éruption, contre 16% début avril. Seul un tiers des personnes interrogées ont déclaré que l’éruption ne les intéressait pas. Selon le même sondage, 93% des Islandais suivent la couverture médiatique de l’éruption.

Les émissions de lave sont relativement stables depuis le début de l’éruption, avec de petites fluctuations de temps en temps. La pollution volcanique concerne surtout le site de l’éruption et les nuages de gaz se dissipent rapidement au fur et à mesure que l’on s’éloigne du site éruptif.

Dans une note spéciale, j’ai insisté sur les restrictions mises en place par les autorités islandaises pour entrer dans le pays, avec des tests PCR obligatoires et des périodes de quarantaine. Les visiteurs doivent savoir qu’ils encourent des amendes substantielles s’ils ne respectent pas la réglementation en vigueur. Les amendes vont de 50 000 couronnes (330 euros) à 250 000 couronnes (1 650 euros) selon la gravité des infractions à la quarantaine. Une amende de 50 000 couronnes sera infligée à une personne qui est montée dans une voiture avec quelqu’un qui n’était pas en quarantaine. A côté de cela, trois touristes étrangers qui ont été surpris dans un restaurant en train de manger, de boire et de se vanter d’avoir violé la quarantaine se verront infliger une amende de 250 000 couronnes chacun. Les amendes doivent être payées sur le champ car il serait quasiment impossible de récupérer cet argent une fois que les touristes auraient quitté l’Islande.

Source: https://www.ruv.is/

———————————————

It is four weeks since the Geldingadalir/Meradalir volcanic eruption began. Lava pierced the surface on the evening of March 9th, 2021 and there is no sign the eruption is about to come to an end. There is also no sign of people’s interest dwindling. According to a recent survey, 50 percent of people in Iceland who have not yet visited the volcano plan to do so soon.

According to the survey, 25% of the nation has already visited the eruption site, up from 16% at the start of April. Only one third of respondents have no interest in visiting the eruption. According to the same poll, 93 percent of the nation is following media coverage of the eruption.

Lava flow has been relatively stable since the start of the eruption, though small fluctuations can be measured from time to time. Volcanic pollution is most concentrated at the eruption site and dissipates quickly with increased distance.

In a special post, I have insisted on the restrictions set up by Icelandic authorities to enter the country, with compulsory PCR tests and quarantine periods. Visitors should know that they face substantial fines if they don’t respect the regulations. The fines range from 50,000 krónur (330 euros) to 250,000 krónur (1650 euros) according to the severity of quarantine breaches. A 50,000 krónur fine will be given to a person who got into a car with somebody who was not quarantining. Three foreign tourists who were found at a restaurant eating, drinking, and boasting about breaching quarantine will be fined 250,000 krónur each.

The fines must be paid on the spot as it would be difficult or impossible to get foreign visitors to pay fines after they have left Iceland.

Source : https://www.ruv.is/

A ses débuts, l’éruption était très spectaculaire et photogénique