Que se passe-t-il à Stromboli ?

Dans mon dernier bulletin sur l’activité volcanique dans le monde, j’écrivais, après avoir consulté les rapports de l’INGV, que le Stromboli  montre actuellement son activité strombolienne habituelle. Elle se concentre essentiellement dans les parties Nord et Centre-sud de la terrasse cratèrique. La fréquence actuelle des explosions, d’intensité globalement moyenne, est de 12-14 événements par heure. Le Laboratorio Geofisica Sperimentale précise dans son bulletin du 15 janvier 2021 que l’édifice volcanique ne montre pas de déformation significative

En lisant la presse sicilienne et du sud de l’Italie ces derniers jours, on a une vision très différente des choses ! Ainsi, le Giornale di Sicilia titre le 15 janvier 2021 : Stromboli, paura sul cratere più esplosivo delle Eolie: ecco perchè la protezione civile è in allarme. – « Stromboli, peur sur le cratère le plus explosif des îles Éoliennes ; la protection civile est en alerte. »

Selon ce quotidien, ces derniers jours, l’activité du Stromboli se serait intensifiée et la direction régionale de la Protection Civile aurait lancé un message d’alerte. L’Université de Florence indique que « les observations du système de surveillance GB-InSAR montrent des variations significatives du champ de déformation dans le secteur du flanc nord-est du cratère, avec des valeurs de vitesse élevées (21,6 mm / heure). » Selon ces mêmes scientifiques, il existe un risque de « détachement possible de portions limitées des cônes avec écoulement d’avalanches de débris à haute température le long de la Sciara del Fuoco avec retombées de matériaux, dans des conditions de vent favorables, dans les zones habitées de Stromboli et Ginostra ».

Les autorités locales indiquent que toutes les mesures ont été prises pour assurer la sécurité de la population en cas d’événement volcanique. Le maire demande aux habitants d’être vigilants. Il rappelle que dans les conditions actuelles, l’accès du volcan aux visiteurs et aux randonneurs est interdit dès l’altitude 290 m. Côté Ginostra, le chemin de Punta Corvi est interdit à partir de l’altitude 130 m, mais autorisé jusqu’à 400 avec l’accompagnement de guides. Mêmes restrictions d’accès pour les sentiers de Punta Labronzo.

Nous sommes au mois de janvier, époque où il y a habituellement très peu de touristes à Stromboli, et encore moins en ce moment avec la crise sanitaire. La Sicile est d’ailleurs en train de passer en zone rouge avec des contraintes supplémentaires :

https://www.lasicilia.it/news/covid-19/385958/covid-sicilia-diventa-zona-rossa-misure-in-vigore-da-domenica-prossima.html

Il serait tout de même intéressant de savoir qui détient la vérité ! La webcam Skyline est hors service ce soir. Suite au prochain numéro.

La terrasse cratèrique du Stromboli (Source : INGV)