Sagesse japonaise ? // Japanese wisdom ?

Le 13 décembre 2017, la Haute Cour de Justice d’Hiroshima a décidé qu’un réacteur nucléaire près du Mont Aso dans le sud-ouest du Japon ne serait plus autorisé à fonctionner parce qu’il se trouve trop près du volcan actif et pourrait de ce fait être affecté par une éruption majeure. La décision de justice est susceptible d’entraîner la mise hors service du réacteur de l’Unité 3 de la centrale nucléaire d’Ikata (Préfecture d’Ehime) après la fin de son inspection en février 2018.
Le mont Aso se trouve à 130 kilomètres au sud-ouest de la centrale nucléaire. La cour a fait référence à une éruption qui a eu lieu il y a plusieurs de dizaines de milliers d’années et qui a provoqué des coulées pyroclastiques qui ont dépassé cette distance. Le juge a déclaré que la validation du réacteur par l’Autorité de Régulation Nucléaire était « irrationnelle » et que la vie de la population pourrait être menacée par les radiations en cas d’accident majeur.
La décision annule de ce fait celle d’une juridiction inférieure et reste valable jusqu’en septembre pour « protéger la sécurité des habitants pendant leur action en justice demandant une fermeture permanente de la centrale. »
Une fermeture de l’Unité 3 serait une perte commerciale importante pour la compagnie Shikoku Electric qui a déclaré qu’elle ferait appel de la décision. La compagnie avait déjà décidé de mettre à l’arrêt le réacteur de l’Unité 1 vieux de 40 ans, tandis que le réacteur de l’Unité 2 avait été arrêté suite à la catastrophe de la centrale de Fukushima en 2011, provoquée par un violent séisme et un tsunami.
Tous les réacteurs en service au Japon ont été temporairement arrêtés pour des contrôles de sécurité après l’accident de Fukushima. Cinq réacteurs, dont l’Unité 3 de la centrale d’Ikata, ont depuis repris leur activité avec des normes de sécurité plus strictes. Sept autres réacteurs sont en phase de redémarrage.
Pour des motifs de sécurité, des dizaines d’actions en justice ont fait suite à la catastrophe de Fukushima, ce qui a ralenti la politique du gouvernement en faveur de la mise en route de nouveaux réacteurs sous prétexte que le Japon manque de ressources énergétiques.
Source: Presse japonaise.

—————————————–

On December 13th 2017, an injunction ordered by the Hiroshima high court ruled that a nuclear reactor near Mount Aso in southwestern Japan should not operate because it is too close to the active volcano and could be affected by a major eruption. The injunction is likely to force the Unit 3 reactor at the Ikata nuclear plant in Ehime prefecture to stay offline after its regular inspection ends in February.

Mount Aso is located 130 kilometres southwest of the plant. The court cited a past eruption tens of thousands of years ago that caused pyroclastic flows that exceeded that distance. The judge said the Nuclear Regulation Authority’s safety approval of the reactor was « irrational » and that the residents’ lives could be endangered by radiation in the event of a major accident.

The decision reverses a lower court ruling and upholds the request for an injunction through September “to protect the safety of residents while their lawsuit demanding a permanent shutdown is pending.”

An extended closure of Unit 3 would be a major business loss for Shikoku Electric, and the utility said it will appeal the decision. The utility had earlier decided to decommission the 40-year-old Unit 1 reactor, while the Unit 2 reactor has been shut down since the 2011 Fukushima nuclear plant disaster triggered by a massive earthquake and tsunami.

All operating reactors in Japan were temporarily stopped for safety checks after the Fukushima accident. Five reactors, including Ikata No. 3, have since resumed operation under a tougher post-Fukushima safety standard, with seven others in the final stages of restarting.

Dozens of lawsuits and injunction requests have been filed across Japan over safety concerns since the Fukushima disaster, slowing down a government push for more reactors to be operated because Japan lacks natural energy resources. .   :

Source: Japanese press.

Activité éruptive sur le Mont Aso (Crédit photo: Franck Gueffier)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s