Il y a tout juste un siècle, le volcan Novarupta (Alaska)…

novarupta,eruption,alaska,volcans,volcanoesLe 6 juin 2012 marque le centième anniversaire de l’éruption cataclysmale du volcan Novarupta en Alaska. En effet, c’est le 6 juin 1912 en début d’après-midi que le Novarupta a envoyé dans le ciel le premier nuage de cendre. S’agissant des chiffres, la hauteur du panache de cendre a été estimée à une quarantaine de kilomètres. Le nuage a traversé les Etats Unis et des retombées ont été observées jusqu’en Algérie une dizaine de jours plus tard. Le volume de matériaux émis est estimé à 30 kilomètres cubes, soit 30 fois plus que l’éruption du Mont St Helens (1980) et 3 fois plus que le Pinatubo (1991). Le sommet du Mont Katmai situé à l’est s’est effondré sur lui-même en donnant naissance à la caldeira actuelle. Cette région d’Alaska était heureusement faiblement peuplée et les quelques habitants avaient fui en ressentant les secousses sismiques qui ont précédé l’éruption. Seuls les habitants de l’île de Kodiak ont pu se rendre compte de la violence de l’éruption. En revanche, la nature a été durement affectée. Plantes, ours et saumons ont été exterminés par la ponce dont l’épaisseur atteignait par endroits une hauteur de plus de 200 mètres. En parcourant aujourd’hui la Vallée des 10 000 Fumées et en observant les falaises de pierre ponce, on se rend parfaitement compte de l’ampleur du cataclysme.
Vous trouverez dans la colonne de droite de ce blog un petit album photo montrant la Vallée des 10 000 Fumées, suite à une visite que j’ai effectuée dans ce lieu extraordinaire en septembre 2009.

 

novarupta,eruption,alaska,volcans,volcanoesJune 6th 2012 marks the 100th anniversary of the eruption of Novarupta (Alaska). Indeed, it was on June 6th 1912, early in the afternoon, the volcano sent a first ash plume. As far as figures are concerned, we learn that the ash plumes reached 40 km above the crater. The ash cloud moved across the U.S. and ashfall was observed as far as Algeria ten days or so later. The global volume of deposits was estimated at 30 cubic kilometres, thirty time the eruption of Mount St Helens (1980) and three times the eruption of Mount Pinatubo (1991). The summit of Mount Katmai, to the east of Novarupta, collapsed and gave birth to the current caldeira. That region of Alaska was sparsely populated so that there were no victims. The inhabitants had fled when feeling the earthquakes that preceded the eruption. The inhabitants of Kodiak Island were the only ones to realise the strength of the ruption. However, Nature was severely damaged by the eruption. Lots of plants, bears and salmon were killed by the pumice whose thickness sometimes reached more than 200 metres. Today, when you walk along the Valley of the 10,000 Smokes and observed the pumice cliffs, you perfectly realise the impact of the eruption.

You will find in the righ-hand column of this blog a photo album showing the Valley of the 10,000 Smokes after a visit I made in that extraordinary place in September 2009.

novarupta,eruption,alaska,volcans,volcanoes

(Photo: C. Grandpey)