Nevado del Ruiz & Nevado del Huila (Colombie)

drapeau francais.jpgLe niveau d’alerte du Nevado del Ruiz est maintenu à la couleur Orange (II).
Le bulletin du 30 mai indique que l’instabilité du volcan se poursuit. Le tremor a légèrement augmenté.  Des retombées de cendres ont été observées dans différentes parties de la ville de Manizales.  
Les webcams montrent que le volcan continue à émettre des panaches de gaz et de cendre. Des retombées sont donc encore possibles dans certains secteurs en fonction de la direction du vent.  

L’INGEOMINAS a aussi diffusé un bulletin qui résume l’activité du Nevado del Huila entre le 23 et le 29 mai 2012. L’activité est stable et le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune (III).

S’agissant de la sismicité, on a enregistré au cours de la période 39 événements sismiques, dont 20 étaient liés à la fracturation de roches et 19 à la dynamique des fluides dans les conduites volcaniques.

Les images des webcams ont montré que le dégazage se poursuivait.

Entre le 23 et le 29 mai, les mesures de SO2 effectuées entre les villes de Villarrica et Mondomo (24 mai) ont donné un débit de 386 tonnes / jour.  Celles effectuées entre Candelaria  et Mondomo ont révélé un débit estimé à 597 tonnes par jour.

 

 

drapeau anglais.jpgThe alert level of Nevado del Ruiz is kept at Orange (II).

The report released on May 30th indicates that the volcano is still unstable. The tremor slightly increased. Ashfall was observed in parts of Manizales.

Webcams show that the volcano is still producing gas and ash plumes so that more ashfall is possible in some areas, according to wind direction.

InGEOMINAS has also released a report about Nevado del Huila (May 23rd – 29th). Activity is stable and the alert level is kept at Yellow (III).

As far as seismicity is concerned, 39 events have been recorded; 20 were due to rock fracturing and 19 to fluid dynamics within the volcanic conduits.

Webcam images showed that degassing was going on.

Between May 23rd and May 29th, SO2 measurements preformed between Villarrica and Mondomo (May 24th) showed 386 tons per day and 597 tons per day between Candelaria and Mondomo.
 

 

Vandalisme en Islande

islande,iceland,grottes,caves,volcans,volcanoesLa Société Spéléologique Islandaise souhaite qu’une vingtaine de grottes soient interdites d’accès au cours des prochaines années afin de les mettre à l’abri du vandalisme. Dans le même temps, il faudrait améliorer l’accès aux grottes afin qu’elles puissent être visitées en toute sécurité.

Certaines grottes sont déjà fermées, comme Jörundur dans le sud de l’Islande.

De nombreuses grottes islandaises ont été endommagées, comme celle de Víðgelmir dans l’ouest du pays où pratiquement toutes les stalagmites ont été arrachées. De la même façon, la grotte de Leiðarendi dans le sud a beaucoup change depuis sa découverte il y a 20 ans. Au cours des 15 dernières années, tout ce qui était intéressant a disparu. En particulier, l’une de ses plus belles formations, une grande stalagtite de lave, a été dérobée en 2007, malgré la barrière érigée autour de la grotte.

Les grottes islandaises ne sont pas les seules à être victimes d’actes de vandalisme. Ainsi, la Grotta del Gelo sur l’Etna a dû être fermée car des voyous avaient brisé des stalactites et des stalagmites de glace.

Source: Iceland Review.

 

islande,iceland,grottes,caves,volcans,volcanoesThe Icelandic Speleological Society would like 15-20 caves in Iceland to be fenced off in the next few years to prevent them from being damaged any further. At the same time, access to the caves should be improved so that they can be observed safely.

Some caves have already been closed to visitors, such as Jörundur in south Iceland.

There are many examples of damaged caves, including Víðgelmir in west Iceland, which has practically been stripped of its stalagmites. Similarly, the appearance of Leiðarendi in south Iceland has undergone drastic changes since its discovery 20 years ago. In the past 15 years everything has been removed from inside it. One of its most magnificent lava formations, a large stalagmite, was taken in 2007, even though it was clearly fenced off.

Icelandic caves are not the only ones to suffer from vandalism. For instance, the Grotta del Gelo on Mount Etna had to be closed because some people broke the ice stalactites and stalagmites.

Source: Iceland Review.

Grotte-glace-Etna.gif

Stalactites de glace à l’intérieur d’une grotte sur l’Etna.

(Photo: C. Grandpey)