Lassen Peak (Californie / Etats Unis)

Voici un nouvel épisode de la série « les volcans peuvent tuer sans être en éruption ». Après les deux morts sur le Mont Fuji (Japon) dont je faisais état il y a quelques jours, c’est sur le Lassen Peak en Californie qu’un garçon de 9 ans a trouvé la mort mercredi, tandis que ses deux sœurs âgées de 13 et 6 ans étaient plus ou moins sérieusement blessées. Ils ont été victimes d’un glissement de terrain à un peu plus d’un kilomètre du point de départ du sentier qui conduit au sommet. Les autorités du parc avancent deux hypothèses pour expliquer ce glissement de terrain. Il peut s’être produit à la suite de violents orages qui ont affecté le volcan ces derniers temps. Il se peut aussi qu’il ait été causé par l’une des secousses sismiques qui affectent parfois le Lassen qui, ne l’oublions pas, est un volcan potentiellement actif. La dernière activité éruptive éruption a eu lieu entre 1914 et 1917.

J’ai gravi le volcan en juillet 2008. La montée n’a rien de vraiment technique. On avance sur des pentes dépourvues de toute végétation avec, de temps à autre, de grosses bombes, vestiges des dernières éruptions. C’est vrai que de fortes pluies ou de petits tremblements de terre peuvent facilement déstabiliser ce genre de terrain. Suite à cet événement tragique, les autorités de ce parc national ont décidé de fermer le sentier aux randonneurs.   

 

1463599105.gif
Exemple de bombe au-dessus du sentier qui conduit au sommet du Lassen
(Photo: C. Grandpey)