Appel pour les associations Haroun Tazieff

Tazieffien convaincu, je me permets de relayer un message diffusé par Frédéric Lavachery, fils du célèbre volcanologue. Voici quelques extraits de son message:

Quatre associations « Haroun Tazieff » travaillent l’héritage scientifique et culturel de l’explorateur qui a ouvert la voie à la volcanologie moderne au milieu du siècle dernier. Toutes filles de la volonté de France Tazieff de ne pas laisser l’oubli ensevelir l’œuvre de son mari, elles ont besoin d’être soutenues.

Leur coordination est assurée par la plus ancienne d’entre elles, le Centre Haroun Tazieff pour les Sciences de la Terre (CHT), créé en 2008 à Arette, en Pyrénées Atlantiques, village emblématique de l’épopée Tazieff. Elle s’est formée autour du fils d’Haroun Tazieff, Frédéric Lavachery, auquel France avait demandé peu avant de mourir de l’aider à réaliser ce projet.

Les autres associations du projet sont, dans l’ordre de leur création :

– Le Pôle Haroun Tazieff en Vivarais-Velay (PHTVV), Il a repris les actions pédagogiques et de recherche du CHT sur le territoire volcanique de la Haute-Loire et de l’Ardèche.

– L’Atelier d’Archives Haroun Tazieff (AAHT) pour la sauvegarde, l’inventaire et la restauration de centaines de bobines tournées pendant 40 ans sur les volcans actifs du Globe.

– L’Unité de Recherche Internationale Transdisciplinaire Tazieff-Goma (URITTAZ-Goma), pour former ses chercheurs à l’œuvre de Tazieff et explorer les nouveaux horizons de l’anthropologie du volcanisme ouverts à la suite de la découverte par Frédéric Lavachery, entre 2013 et 2015, de très probables représentations de volcans en éruptions dans les fresques préhistoriques de la grotte Chauvet, en Ardèche.

°°°°°°°°°°

Vous pouvez contribuer fortement à la réalisation du « projet général Tazieff » en diffusant cet appel ou adhérant à l’une ou à plusieurs des « associations Tazieff » par une cotisation annuelle unique de 20 euros. Tout versement de cotisation supérieur à 50 euros fera de vous un « membre bienfaiteur » de nos associations.

Contact : frederic.lavachery@wanadoo.fr (06 67 11 38 80).

Les chèques peuvent être adressés au Centre Haroun Tazieff : Les Ouches, 43430 Chaudeyrolles.

Virements sur le compte du Centre Haroun Tazieff :

IBAN : FR76 14506 01800 72810463563 89

BIC : AGRIFR845

Appel pour la sauvegarde de l’oeuvre d’Haroun Tazieff

Le patrimoine scientifique et culturel laissé en héritage par quarante années d’expéditions conduites par Haroun Tazieff sur les volcans actifs ou en éruption a failli disparaître du fait de l’oubli d’une signature sur un testament. Seules les bobines tournées lors des expéditions depuis 1948 ont pu échapper à la dispersion et à la destruction. Afin de les préserver, Frédéric Lavachery, fils du célèbre volcanologue, a créé en 2005 une association des amis d’Haroun Tazieff, puis en juillet 2008 le Centre Haroun Tazieff pour les Sciences de la Terre.

Aujourd’hui, en avril 2016, les conditions d’une sauvegarde du patrimoine laissé par Haroun Tazieff, sont réalisées à environ 80 %.

Pour préserver les 20% restant (protection et le traitement de ces archives particulièrement précieuses, ainsi que la transmission des contenus « Tazieff »), un investissement immobilier est en voie de finalisation, pour ouvrir un lieu d’accueil à l’ensemble du projet. 194.000 euros, prix de vente du bien, sont trouvés. Il manque encore 20.000 euros pour réaliser l’achat d’une ancienne ferme située sur la commune de Jaunac, dans la vallée de l’Eyrieux, sous l’emblématique Rocher de Brion. Ces 20.000 euros doivent couvrir les frais de notaire et l’achat du mobilier. Un appel à financement participatif beaucoup plus important sera lancé prochainement, et internationalement, pour assurer la sauvegarde et le traitement des archives qui comprennent 5 mètres cubes de bobines filmées depuis 1948, trésor inestimable pour l’histoire des sciences de la Terre et qu’il faudrait numériser.

L’étude de faisabilité du projet prévoit le remboursement en trois ans des prêts reçus pour les frais de notaire et l’achat du mobilier.

Le Centre Haroun Tazieff pour les Sciences de la Terre remercie vivement celles et ceux qui lui ont apporté aide et soutien et particulièrement celles et ceux qui lui permettront de mettre ces archives précieuses à la disposition de tous.

Les chèques, dons ou prêts, peuvent être envoyés, à l’ordre du CHT, à l’adresse suivante :

Les Ouches, 43430 Chaudeyrolles.

Contact : 04 71 66 98 02 / 06 67 11 38 80. frederic.lavachery@tazieff.fr

Tazieff 03

Centre Haroun Tazieff

En 2014 sera célébré le centenaire de la naissance d’Haroun Tazieff, célèbre volcanologue français disparu le 2 février 1998. Afin que le travail remarquable effectué par Garouk ne soit pas oublié, le Centre Haroun Tazieff (CHT) a vu le jour en 2008 sous l’impulsion de son fils, Frédéric Lavachery.

Vous trouverez une présentation du CHT sur son site Internet à l’adresse suivante : http://tazieff.fr. Un lien figure également dans la colonne de gauche de ce blog.

On peut lire en introduction que « le Centre Haroun Tazieff , association régie par la loi de 1901, est né en juillet 2008 de la volonté partagée de Pierre Casabonne, maire d’Arette et de la Pierre Saint-Martin, en pays basco-béarnais, de scientifiques compagnons de Tazieff, Marcel Bof, Rose-Marie Chevrier, Jacques Labeyrie, François Le Guern, Jean-Christophe Sabroux, Jacques Varet et de Frédéric Lavachery, fils du volcanologue.
Le philosophe Régis Debray, d’une phrase, a situé exactement la portée de l’œuvre d’Haroun Tazieff et l’oubli souvent volontaire dont elle est l’objet:
« Souhaitons que demain le cas Tazieff intègre l’histoire et la philosophie de la science. »
Le site web du Centre Haroun Tazieff est une première réponse au souhait du philosophe. Il s’adresse à tous.
Curieux du personnage ou passionnés des volcans, amoureux de nos montagnes, chercheurs en volcanologie ou en histoire, scolaires et étudiants, stagiaires ou professeurs, habitants des zones volcaniques de France, d’Italie et d’ailleurs, vous trouverez ici des informations, une documentation et une réflexion qui ne se trouvent pas ailleurs. »

On ne peut que ce réjouir de l’existence de ce Centre qui met en valeur l’œuvre de Tazieff mais également toute une région volcanique.

Portrait de Haroun Tazieff, en peinture sur céramique, inauguré à La Pierre-Saint-Martin à l’occasion de la première assemblée générale de l’association. On reconnaît sur la photo Pierre Bouillon, François Le Guern, Pierre Casabonne, Claude Grandpey, Frédéric Lavachery, Marine Gadreau et  Anne Ile-Brière