De nouveaux détecteurs de cendre volcanique pour le VAAC de Toulouse // New ash detectors for the Toulouse VAAC

drapeau francaisMétéo France vient d’acquérir six nouveaux « radars » chargés de détecter avec précision les nuages de cendre en cas de nouvelles éruptions volcaniques. Tout le monde a encore en mémoire l’éruption de l’Eyjafjallajökull d’avril 2010, avec la paralysie des trois quarts de l’espace aérien européen et 1,2 milliard d’euros de pertes économiques. Le principe de précaution avait alors prévalu mais les conséquences auraient certainement pu être moins lourdes si les autorités aériennes avaient eu une connaissance plus fine du déplacement des nuages de cendre islandais.

L’un des principaux centres mondiaux de contrôle des cendres volcaniques se trouve à Toulouse. Ce VAAC (Volcanic Ash Advisory Center) est régi par Météo France. Il fonctionne 24 heures sur 24 et surveille l’Europe, l’Afrique et le Proche-Orient. Pour traquer les nuages de cendre volcanique, il utilise son propre modèle de dispersion mais aussi des données satellitaires qui manquent de précision en termes d’épaisseur des nuages.

Pour pallier cette incertitude, le VAAC vient de dévoiler sa dernière acquisition, unique en Europe : Il s’agit de six « renifleurs » de cendre, et d’aérosols en général, de très haute technologie. Ces six LIDAR (acronyme de l’expression en langue anglaise « light detection and ranging » sont des boîtiers bardés d’informatique ; ils sont dotés de lasers qui émettent un faisceau de lumière verte (uniquement visible en cas de brume) jusqu’à 15 kilomètres d’altitude.

En fonction de la façon dont les particules réfractent la lumière, le VAAC peut déterminer s’il s’agit d’un nuage de pluie, de pollution ou donc de cendre volcanique, ainsi que son altitude exacte. Cinq de ces LIDAR vont être déployés sur le territoire français, dont le premier à Lille. Le sixième, mobile, restera à Toulouse pour les cas d’urgence.

Selon un responsable de la direction de la sécurité de l’Aviation civile sud,  « Météo France va désormais nous fournir des informations précises et précieuses qui nous permettront de maintenir une partie de l’espace aérien ou des aéroports ouverts. »

Source : 20 Minutes.

Il est fort probable que ce nouvel équipement sera testé en grandeur nature un jour ou l’autre. En effet, si les volcans d’Auvergne sont inoffensifs pour le moment, il n’en va pas de même de leurs homologues islandais, voire de l’Etna. Les « renifleurs » de Météo France permettront de gérer la situation plus efficacement qu’en 2010, mais la décision finale de faire voler ou de maintenir au sol les avions dépendra toujours des compagnies aériennes. Même si l’arrêt des vols a un coût non négligeable, ce sera toujours le principe de précaution qui prévaudra. Il s’agit avant tout de ne pas mettre en danger les centaines de passagers qui ont pris place à bord d’un aéronef.

————————————-

drapeau anglaisMeteo France has just acquired six new « radars » destined to accurately detect ash clouds in case of new volcanic eruptions. Everyone still remembers the eruption of Eyjafjallajökull in April 2010, with the paralysis of three quarters of the European airspace and 1.2 billion euros in economic losses. The precautionary principle had prevailed but the consequences certainly could have been less severe if the aviation authorities had had a more detailed knowledge of the movement of the Icelandic ash clouds.
One of the main world centers of volcanic ash control is located in Toulouse. This VAAC (Volcanic Ash Advisory Center) is managed by Météo France. It works round the clock and monitors Europe, Africa and the Middle East. To track the clouds of volcanic ash, it uses its own model of dispersion but also satellite data that lack precision in thickness of the clouds.
To overcome this uncertainty, the VAAC has unveiled its latest acquisition, unique in Europe: Six high tech « sniffers » of ash and aerosols in general. These LIDAR (acronym of « light detection and ranging » are cases teeming with computer technology; they are equipped with lasers that emit a beam of green light (only visible in fog) up to 15 km a.s.l.
Depending on how the particles refract light, the VAAC may determine whether there is a rain cloud, pollution or a cloud of volcanic ash, as well as its exact altitude. Five of the LIDAR will be deployed on the French territory: the first device will be set up in Lille. The sixth, a mobile one, will remain in Toulouse for emergencies.
According to an official of the Directorate of Security of the Southern Civil Aviation, « Meteo France will now provide accurate and valuable information that will allow us to maintain part of the airspace or airports open.  »
Source: 20 Minutes.

It is likely that this new equipment will be tested in full-scale one day or another. While the volcanoes of Auvergne are safe for the moment, it is very different for their Icelandic counterparts, or even Mount Etna. The Météo France « sniffers » will manage the situation more effectively than in 2010, but the final decision to fly or ground planes will always depend on the airlines. Although stopping the flights has a significant cost, the precautionary principle will always prevail. Companies will never want to jeopardize the lives of hundreds of passengers who boarded the aircraft.

Eyjafjallajokull-blog

Eruption de l’Eyjafjallajökull en 2010

Crédit photo: Wikipedia

Des pendentifs volcaniques radioactifs? // Radioactive volcanic pendants?

drapeau francaisJe viens de lire une information très surprenante publiée par le Daily Express de Malaisie orientale. Selon le journal, le Ministère de la Santé a demandé au public de ne plus acheter et de ne plus utiliser les pendentifs confectionnés avec de la cendre volcanique car celle-ci contient des substances radioactives naturelles susceptibles de nuire à la santé et être la cause de cancer. Les pendentifs contiennent de l’uranium 238 et du thorium 232 ; leur utilisation prolongée pourrait conduire à des effets secondaires néfastes, surtout pour les enfants, les femmes enceintes et les mères qui allaitent. Le Ministère de la Santé va évoquer prochainement l’interdiction de ces articles avec le Ministère de la Science, de la Technologie et de l’Innovation ainsi que la Commission de l’Energie Atomique.
Les pendentifs sont vendus sur le marché local depuis 2009 et les entreprises qui les commercialisent affirment qu’ils améliorent la circulation sanguine, la mémoire et stimulent l’énergie (Cela me rappelle certaines potions vendues sur les marchés guatémaltèques, censées soigner la cataracte et le cancer !).
Rien n’est dit dans l’article sur l’origine de la cendre volcanique contenue dans les pendentifs. Cependant, il faut se rappeler que les cendres volcaniques peuvent contenir des proportions significatives d’éléments radioactifs. Par exemple, en 2010, le volcan islandais Eyjafjöll a libéré dans l’atmosphère une quantité estimée à 600 tonnes d’uranium et 1800 tonnes de thorium (chiffres donnés par l’Institut français de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN). Toutefois, le nuage éruptif très dilué dans l’atmosphère s’est maintenu à une altitude relativement élevée en France et il n’y a pas eu de précipitations qui auraient pu générer une contamination au sol.
La conclusion est aisée : Désormais, quand vous achèterez  un pendentif à votre femme ou votre petites amie, assurez-vous qu’il ne contient pas de cendre volcanique !  Choisissez donc un pendentif taillé dans la belle obsidienne pure de Lipari!

 

drapeau anglaisI’ve just read a very surprising piece of news released by the East Malaysian Daily Express. According to the newspaper, the Health Ministry has advised the public to refrain from buying and using pendants made of volcanic ash containing natural radioactive substances as it could damage their health and cause cancer. The pendants contain Uranium-238 and Thorium-232 and prolonged use could lead to damaging side effects, especially to children, pregnant women and lactating mothers. The Health Ministry will discuss the banning of the items with the Ministry of Science, Technology and Innovation and the Atomic Energy Licensing Board, in the near future.

The pendants have been in the local market since 2009 and the companies marketing them claim that they improve blood circulation, enhance memory and energy.

Nothing is said in the article about the origin of the volcanic ash contained by the pendants. However, one should remember that volcanic ash may contain large proportions of radioactive elements. For instance, in 2010, the Icelandic volcano Eyjafjöll released in the atmosphere an estimated quantity of 600 tons of uranium and 1,800 tons of thorium (figures given by the French Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN). However, the diluted eruptive cloud travelled at a relatively high altitude over France and there was no rainfall that could have caused a possible contamination on the ground.

Now, when you by a pendant to your girl friend or your wife, just make sure it does not contain any volcanic ash. Just choose one made of Lipari obsidian, so nice, so pure!

Lipari-Obsidienne