De plus en plus de CO2 sur le Mauna Loa (Hawaii / Etats Unis)

Il y a quelques jours, suite à ma note sur la fonte des neiges du Kilimandjaro, un internaute me demandait – dans un commentaire à droite de ce blog – de ne pas prendre position sur le réchauffement climatique, sous prétexte que c’est un sujet que je ne maîtrise pas. Je lui ai répondu en privé que je ne connaissais peut-être rien au réchauffement climatique mais que les observations que j’ai pu faire en différents points de la planète me conduisaient à affirmer, preuves à l’appui, que la fonte des glaces était bien réelle.

S’agissant des causes de ce réchauffement, les points de vue divergent, certains scientifiques allant jusqu’à affirmer que les activités humaines ne sont pas responsables ; ils préfèrent  s’appuyer sur la théorie des cycles climatiques qui a elle aussi ses détracteurs. Pourtant, les derniers chiffres publiés par l’Observatoire du Mauna Loa à Hawaii sont inquiétants. Au cours de l’automne 2009, les concentrations de CO2 avoisinent les 380 ppm (parts per million) et atteindront très probablement 390 ppm au cours du premier semestre 2010. Les scientifiques aimeraient que les participants au prochain sommet de Copenhague prennent ces chiffres en compte et annoncent des mesures qui empêcheront d’assister aux pires désastres climatiques si les concentrations de CO2 atteignent 450 ppm, ce qui devrait se produire inévitablement dans une trentaine d’années, au train où vont les choses. Le pire des scénarii prévoit pour la fin du 21ème siècle une hausse globale des températures entre 2,4 et 6,4°C., qui viendrait s’ajouter à la hausse de 0,6°C observée le siècle dernier. Les conséquences sont connues depuis longtemps : modification des tendances climatiques, extension de la sécheresse et des inondations à des zones jusqu’alors épargnées, hausse du niveau des océans, etc. 

Je le répète, cette note n’est pas une prise de position, même si j’ai le droit de penser que les chiffres publiés par le MLO sont alarmants. Lors de mon dernier séjour à Hawaii en  2007, j’ai eu l’occasion de visiter cet observatoire dont les murs montrent les dernières mesures effectuées par les instruments installés sur la terrasse du bâtiment. Le scientifique qui m’a accueilli a attiré mon attention sur la courbe ascendante du CO2, ainsi que  sur l’influence des éruptions volcaniques sur l’ensoleillement (voir graphique ci-dessous).

MLO.jpg

Une réflexion au sujet de « De plus en plus de CO2 sur le Mauna Loa (Hawaii / Etats Unis) »

  1. Bonjour,

    Sincèrement désolé de vous avoir irrité. Mais si j’ai une chose à vous faire comprendre c’est que les observations que vous constatez à travers le monde sont bien réelles ! Mais elles sont la conséquence d’un réchauffement climatique tout aussi réel mais (c’est là, la nuance) dont les causes sont débattus par le monde scientifique, les rapports du GIEC n’étant pas la bible en la matière. On peut les citer, à défaut de trouver mieux, mais il faut rajouter les marges d’erreurs dans leurs conclusions.

    CO2 ou causes naturelles ? C’est les 2 réunis. Mais lorsque le GIEC dit que c’est le 1er qui pilotera les températures, les sceptiques affirment au contraire que ca sera le second point.

    Augmentation du CO2, fontes de la banquise/glaciers etc… sont des FAITS et non des PREUVES.

    J'aime

  2. très beau blog. merci. je vous envie.
    pour la petite lorgnette, en français on dit « scénarios ». même les Italiens ne disent pas « scenarii », puisqu’ils disent « sceneggiatura »
    pluriel « sceneggiature ».

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.