Etna (Sicile / Italie)

1475806114.17.jpgCi-dessous, un lien pour accéder à une petite vidéo mise en ligne par l’agence Reuters. On peut y voir l’activité sur la fracture éruptive et la coulée de lave qui s’en échappe. Au cours des derniers jours, on a observé une hausse du tremor.
http://www.reuters.com:80/news/video?videoId=85910&videoChannel=1

993348610.14.jpgIf you click on the link here below, you’ll have access to a short video issued by the Reuters press agency. It shows activity on the eruptive fissure, with the lava flow coming out of it. Over the past few days, an increase in the average value of the tremor has been observed.
http://www.reuters.com:80/news/video?videoId=85910&videoChannel=1

Etat d’urgence à Pompéi (Italie)

1475806114.13.jpgLe gouvernement italien vient de déclarer l’« état d’urgence » à Pompéi pour essayer de sauver le site archéologique de décennies de négligence. Un commissaire spécial sera nommé sur le site dont la situation a été jugée plus qu’intolérable par le Ministre de la Culture.
Cela fait longtemps que les archéologues et les historiens tirent la sonnette d’alarme sur le piteux état de Pompéi qui est victime du manque d’investissements, d’une mauvaise gestion, des ordures et des pillages. Un rapport publié dans le Corriere della Sera cette semaine indique que la plupart des 1500 demeures du site sont fermées au public ; les fresques s’effacent avec le temps au point de devenir quasiment invisibles. Le travail de restauration entrepris en 1978 n’est toujours pas terminé.
L’ « état d’urgence » décrété par le gouvernement devrait durer un an et permettre d’obtenir des fonds supplémentaires et de mettre en place des mesures spéciales pour protéger le site.
Les deux tiers des 66 hectares que couvre Pompéi ont été mis à jour depuis le début des fouilles il y a 260 ans. Le tiers restant est toujours enfoui, mais cette zone est la plupart du temps recouverte d’immondices, suite à la crise des ordures qui affecte la ville de Naples toute proche. Aujourd’hui, des trésors archéologiques dorment sous des pneus, des réfrigérateurs et…des matelas !

993348610.13.jpgThe Italian government has just declared a state of emergency at Pompeii to try to rescue the archaeological site from decades of neglect. A special commissioner will be appointed for the site whose situation was considered to be more than intolerable by the Culture Minister. Archaeologists and art historians have long complained about the poor upkeep of Pompeii, dogged by lack of investment, mismanagement, litter and looting. A report in the Corriere della Sera this week said most of the 1,500 houses at the site are closed to the public, its frescoes have faded to become almost invisible and restoration work that began in 1978 has yet to be completed.
The « state of emergency, » which the government said would last for a year, allows for extra funds and special measures to be taken to protect the site.
Two-thirds of the 66-hectare town have been uncovered since serious excavations began 260 years ago. The remaining third is still buried, but the ground above it is being used as an illegal rubbish dump – a result of the trash crisis in the nearby city of Naples – and is scattered with tires, fridges and mattresses.

1802530188.jpg