Tungurahua (Equateur)

medium_drapeaufrancais.81.jpgLe retour au calme se confirme. Hier, les émissions de SO2 n’étaient plus que de 600 tonnes. Les autorités demandent cependant à la population de rester vigilante, une reprise d’activité étant toujours possible. D’ailleurs, aujourd’hui, le bulletin de l’Instituto Geofisico indique que deux coulées sont apparues sur le versant nord-ouest du volcan. Elles ont parcouru environ 500 mètres et avancent très lentement.
On estime qu’un million de personnes ont été affectées par l’éruption dans les provinces de Bolivar, Chimborazo et Tungurahua.
Le principal problème maintenant est celui de la nourriture, tant pour la population que pour le bétail. Les environs du volcan ont été recouverts d’une épaisse couche de cendre qui a fortement endommagé les habitations et dévasté les cultures, la seule ressource de la population indienne quichua.
La télévision équatorienne montrait hier des images des zones recouvertes par une couche de cendres de 5 à 10 cm d’épaisseur. Le reportage insistait sur la lenteur de l’aide dans les zones agricoles dévastées et sur la contamination de l’eau potable par la cendre.

medium_drapeau_anglais.78.jpgThe volcano seems to have calmed down for good. Yesterday, SO2 emissions only amounted to 600 tons. Yet, the local population is advised to be watchful as a new outbreak of activity is still possible. This is confirmed by the latest bulletin of the Instituto Geofisico that indicates that two lava flows have appeared today on the north-western slope of the volcano. They have covered 500 metres or so and are moving very slowly.
About one million persons have been affected by the eruption in the provinces of Bolivar, Chimborazo and Tungurahua.
The main problem now concerns the food, as well for the population as for the livestock. The whole area around the volcano has been covered with a thick layer of ash which has damaged the houses and devastated the crops which are the only resource of the local Quichua Indian population.
Yesterday, the Ecuadorian TV broadcast images of the areas covered by 5 to 10 centimetres of ash. The reporter insisted on the slowness of the help in these provinces and on the contamination of drinking water by the ash.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.