Mont Redoubt (Alaska / Etats Unis)

1475806114.43.jpgUne émission de cendre s’est produite encore hier matin à 9h44 (heure locale) avec un panache atteignant 8 km d’altitude. L’événement a duré une dizaine de minutes. D’une manière générale, il semble que l’activité volcanique soit sur le déclin comme le montre le graphique sismique ci-dessous (période entre le 24 et le 30 mars), avec des émissions de cendre sans explosions. Toutefois, la région n’est pas à l’abri de nouvelles colères du Redoubt. Actuellement, les autorités se demandent s’il faut vider les cuves du Drift River Oil Terminal situé à 35 km du volcan. Comme je l’indiquais précédemment, des lahars pourraient les endommager et provoquer une marée noire qui menacerait alors les industries piscicoles du secteur.
Source : AVO

993348610.31.jpgAn ash emission event occurred again at 9:44 (local time) yesterday morning and produced an ash plume to about 8,000 metres above sea level. The event lasted about 10 minutes. Globally, activity seems to be declining as can be seen on the seismic graph here below that covers the period between March 24th and March 30th. However, the region can’t be sure that Mount Redoubt will not get angry again. For the moment, local authorities wonder whether they should empty the tanks at the Drift River Oil Terminal (23 miles from the volcano). As I put it before, lahars might damage them and cause an oil spill that would be disastrous for the local fisheries.
Source: AVO.

1505675842.png

Avec l’aimable autorisation de l’AVO.

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

1475806114.30.jpgBien que le Mont Redoubt soit plus populaire actuellement, le Kilauea est toujours en éruption. On observe une surface de lave active au niveau variable à l’intérieur de la bouche dans le cratère de l’Halema’uma’u. Son incandescence est visible la nuit sur les images de la webcam.
La lave en provenance de l’East Rift Zone continue à s’écouler en tunnels vers l’océan où elle arrive – avec un débit variable – en deux endroits. Des coulées sont observées sur la plaine côtière. Les émissions de SO2 de l’Halema’uma’u et du Pu’u O’o restent élevées. Les dernières mesures en date du 26 mars pour l’Halema’uma’u révélaient 900 tonnes par jour contre une moyenne de 140t/jour entre 2003 et 2007, avant l’apparition de la bouche dans le plancher.
Source : HVO.

993348610.43.jpgAlthough Mount Redoubt is more popular at the moment, Kilauea is still erupting. A rising and falling lava surface in the conduit deep below Halema`uma`u Crater floor is producing increasing episodic glow recorded by the webcams.
Lava from the East Rift Zone flows through tubes to the ocean and is entering the ocean at two locations. Surface flow activity has been observed on the coastal plain. Sulphur dioxide emission rates from the Halema`uma`u and Pu`u `O`o vents remain elevated. The most recent emission rate was 900 tonnes/day on March 26th, compared to the 2003-2007 average rate of 140 tonnes/day before the vent appeared in the crater floor..
Source: HVO.

1851223474.gif

Juste avant l’arrivée dans l’océan… (Photo: C Grandpey)

Mont Redoubt (Alaska / Etats Unis)

1475806114.36.jpgC’est toujours le Mont Redoubt qui fait la une de l’activité volcanique. Le volcan continue à émettre régulièrement des panaches de cendre. On a observé des retombées sur Cook Inlet et à un degré moindre sur Anchorage. Une surveillance accrue a été mise en place pour s’assurer que des lahars ne viennent pas menacer le terminal pétrolier de la Drift River. Il en va de même pour le trafic aérien dans la région. Par précaution, la compagnie Alaska Airlines a limité le nombre de vols au départ et à l’arrivée d’Anchorage où l’aéroport a été fermé samedi après-midi à cause de la cendre.

993348610.38.jpgMount Redoubt is still making the headlines of volcanic activity. The volcano keeps regularly releasing ash plumes. Ashfall was observed at Cook Inlet and more slightly at Anchorage. Authorities are on the watch to make sure that possible lahars are not damaging the Drift River oil terminal. It is just the same for air traffic. As a precautionary measure, Alaska Airlines has limited the number of flights in and out of Anchorage where the International Airport was closed on Saturday afternoon because of the ash.

46230802.png

Sismicité sur le volcan le 28 mars 2009.
Avec l’aimable autorisation de l’AVO.

Nyiragongo et Nyamuragira (République Démocratique du Congo)

1475806114.45.jpgSelon l’Observatoire volcanologique de Goma (qui confirme une information déjà parue dans la presse congolaise le 26 janvier dernier), la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo dans la province du Nord-Kivu (est) sont menacés par une recrudescence d’activité des volcans Nyiragongo et Nyamuragira.
Cette activité est caractérisée par la présence d’épisodes de tremors volcaniques de grande amplitude à la station sismographique de Rusayo. Cette situation mérite un suivi car la plupart des éruptions ont toujours été précédées par des signes précurseurs similaires.
La section du Nord-Kivu de la Croix-Rouge a mis en place une cellule de crise pour faire le suivi de l’évolution de la situation, tout en focalisant son action sur la sensibilisation des populations locales, la mise à la disposition des moyens logistiques, la participation à l’identification des sites d’accueil, l’actualisation du système d’alerte et celle du plan d’évacuation de la population.
Une réunion entre la Croix-Rouge de Goma et celle de Gisenyi (Rwanda) a été organisée afin de préparer d’éventuelles interventions coordonnées.

993348610.36.jpgAccording to Goma’s volcanological Observatory (which confirms the news in the Congolese press on January 26th), the town of Goma and the whole area around Nyiragongo in the North-Kivu (east) province are under the threat of an eruption of Nyiragongo and Nyamulagira volcanoes.
Their activity has recently been characterised by large amplitude volcanic tremors at Rusayo seismic station. The situation should be watched carefully as previous eruptions were preceded by similar signals.
The North-Kivu Red Cross has set up a crisis cell in order to study the evolution of the situation. They bear a special attention to the information of local populations and the practical means that might be required if an eruption should take place (alert systems, refugee camps, evacuation means, etc).
A meeting has been held between Goma’s Red Cross and Gisenyi Red Cross (Rwanda) in order to coordinate their interventions in case of emergency.