Fuego (Guatemala)

1475806114.28.jpgLe volcan est bien actif. Au cours des dernières semaines, les explosions généraient des nuages de cendre s’élevant jusqu’à 4 km d’altitude. Les explosions faisaient entendre des grondements et des bruits de dégazage, avec des ondes de choc ressenties à 10 km de distance. Les coulées de lave ont parcouru 150 mètres dans la ravine de Taniluyá tandis que des matériaux incandescents dévalaient les flancs du volcan.
Source: Global Volcanism Network.

993348610.27.jpgThe volcano is quite active. Over the past weeks, explosions produced ash plumes that rose to altitudes of 4 km a.s.l. The explosions produced rumbling and degassing sounds, and shock waves were detected 10 km away. Lava flowed 150 m towards the Taniluyá ravine and incandescent material rolled down the flanks.
Source: Global Volcanism Network.

Publicités

Explication du « gas pistoning »

1475806114.34.jpgLe phénomène de “gas pistons” observé dans le cratère du Dolomieu est typique des volcans de point chaud. Il se produisait encore récemment dans les bouches à l’intérieur du Pu’u O’o à Hawaii. La cause de ce phénomène est l’accumulation de gaz sous une colonne de magma. Le gaz ainsi accumulé pousse la colonne de magma (=le piston). Quand une bulle de gaz atteint la surface, elle éclate parfois violemment en projetant des lambeaux de lave. La lave redescend ensuite dans la bouche. Le phénomène peut se produire plusieurs fois de suite et ressemble un peu au principe du geyser. .
Le site web du HVO montre une vidéo avec une série de trois épisodes de « gas pistons » dans la bouche ‘Drainhole’ du Pu’u o’o. Cette bouche mesure environ 8 mètres de diamètre et se situe à l’intérieur d’une bouche plus grande de 30 à 40 mètres de diamètre.
http://hvo.wr.usgs.gov/gallery/kilauea/volcanomovies/movies/Drainhole%20pistons%20day%20-%20Jun%203,%202006-small.mov

993348610.30.jpgThe “gas piston” phenomenon observed in the Dolomieu crater is typical of volcanoes located on hotspots. “Gas pistoning” occurred quite recently in Pu’u O’o crater vents in Hawaii during the past years. It is caused by the accumulation of gas beneath a column of lava. As the accumulated gas rises, it pushes up the overlying lava (the « piston »). When the gas bubble reaches the surface, it bursts, sometimes violently ejecting shreds of lava. The lava then drains back into the vent. The phenomenon can occur several times in a row and looks a bit like the principle of the geyser.
The HVO website displays a movie showing a series of three gas pistons in Pu’u O’o Drainhole vent. The vent is about 8 meters across, and is inset within the greater Drainhole pit which is about 30 to 40 metres across.
http://hvo.wr.usgs.gov/gallery/kilauea/volcanomovies/movies/Drainhole%20pistons%20day%20-%20Jun%203,%202006-small.mov

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

1475806114.27.jpg[17 heures] Depuis 14h (heure locale) le phénomène de « gas piston » mentionné dans ma note précédente est terminé, de même que la phase éruptive qui aura été vraiment très brève !
Aucun séisme n’a été enregistré depuis.

993348610.25.jpgThe « gas piston » episode mentioned in the previous note is over. It stopped at 14:00 (local time) and so did the eruption which was really a short one! No earthquake has been recorded since then.

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

1475806114.29.jpg[9 heures] Le dernier bulletin de l’Observatoire indique que le tremor éruptif est resté assez constant jusqu’à 1h ce matin (heure locale). Depuis, il a commencé à diminuer. A l’heure actuelle, des « gaz pistons » (bulles de gaz avec peu de lave) sont apparus qui pourraient annoncer la fin proche de l’éruption.

993348610.28.jpgThe Observatory’s latest report indicates that the eruptive tremor was quite steady until 1 a.m.; it then started decreasing. “Gas pistons” (gas bubbles with little lava) then appeared, they might herald the end of the eruption.

San Cristobal (Nicaragua)

1475806114.33.jpgSelon la presse locale, l’activité sismique s’est intensifiée les 14 et 17 novembre derniers. Les articles indiquent par ailleurs que l’Institut des Etudes Territoriales a observé le 21 novembre des explosions accompagnées de panaches de gaz et de cendre en provenance du cratère. Des retombées ont eu lieu dans plusieurs secteurs au sud du volcan.

993348610.29.jpgAccording to local news articles, seismic activity increased on November 14th and 17th. The article also noted that the national Institute for Territorial Studies reported explosions accompanied by ash-and-gas emissions from the crater on November 21st. Ashfall was reported in areas to the south of the volcano.

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

1475806114.28.jpgLe dernier bulletin de l’Observatoire indique qu’ après une brève crise sismique entre 11h25 et 11h40, le tremor est apparu à 11h50 (heure locale). L’éruption se situe dans le Dolomieu, du côté ouest, sur les même fissures que l’éruption du 21 septembre dernier. Le débit est le même qu’en septembre. La lave a recouvert en partie celle de l’éruption précédente qui s’était accumulée au fond du cratère.

993348610.27.jpgThe Observatory’s latest report indicates that after e brief seismic crisis between 11 :25 and 11 :40 (local time), the tremor appeared at 11 :50. The eruption is again in the Dolomieu crater, on the same fissures as in September. The lava output is quite the same as in September. Lava has partly covered the previous flows at the bottom of the crater.

Nouveau volcan sous-marin

1475806114.32.jpgAu cours d’une mission de cartographie des fonds marins, des scientifiques américains ont découvert un volcan sous-marin dans l’Océan Pacifique, au large de l’état de Washington, bien connu pour des volcans actifs tels que le Mont Rainier ou le Mont St Helens.
Les missions précédentes avaient simplement décelé un renflement du plancher de l’océan à 320 km à l’ouest de Grays Harbor. Le volcan se trouve à plus de 3000 mètres de profondeur. Comme le font remarquer les chercheurs, il ne faudrait pas oublier que 95% des fonds océaniques restent inexplorés, y compris un très grand nombre d’édifices volcaniques.

993348610.23.jpgDuring a mapping mission of the bottom of the Pacific Ocean, US scientists have discovered a volcano off Washington State which is already well known for such active volcanoes as Mount Rainier or Mount St Helens.
Maps from the previous missions showed only a bump on the seafloor about 320 km west of Grays Harbor. The volcano lies at a depth of more than 3,000 metres. The scientists remind us that 95% of the oceans remain unexplored, including a high number of volcanic structures.