Les marmottes et le réchauffement climatique

Le réchauffement climatique dans les Alpes a un impact sur les glaciers, mais aussi sur la vie animale et végétale. Au cours de mes randonnées dans les parcs nationaux des Ecrins et de la Vanoise, j’ai cru constater que les marmottes étaient moins nombreuses et j’ai observé un grand nombre de terriers inhabités. D’après ce que j’ai pu entendre, il semblerait que la répartition des populations soit très irrégulière.

Je me suis demandé si ces braves rongeurs fort sympathiques ne subissaient pas, eux aussi, les effets du réchauffement du climat. Il a évolué dans les Alpes à un rythme sans précédent, avec une augmentation de la température de plus 2°C et une modification des cycles de précipitations. Ces modifications chamboulent les chutes de neige et le manteau neigeux.

Depuis les années 1990, des comptages sont effectués pour se rendre compte de l’évolution de la population des marmottes dans les Alpes. On se rend compte que la taille des portées décline constamment à cause de l’amincissement de la couverture neigeuse hivernale qui accentue le froid dans les terriers. Les femelles sortent désormais d’hibernation amaigries. Trop maigres, elles produisent un marmotton de moins par portée par rapport aux années 1990. La survie de ces marmottons a également diminué. On se rend compte qu’au delà des conséquences désormais reconnues sur la survie et la reproduction des animaux, le changement climatique semble avoir également des répercussions importantes sur les organisations sociales et sur la propension des individus à coopérer.

Des observations identiques ont été faites dans les Pyrénées. Chaque été, les naturalistes partent en montagne pour compter les marmottes. Comme dans les Alpes, on constate que la population animale commence à se réduire en raison du réchauffement climatique.

Le site web France 3 Occitanie nous explique que dans la vallée d’Ossau, on observe des portées de trois marmottons. C’est une présence rassurante mais insuffisante. Sur les quinze terriers suivis, seuls trois présentaient une reproduction effective, ce qui est faible.

Depuis 2016, le taux de reproduction des marmottes est en baisse dans les Pyrénées et on se trouve sur une tendance globale de baisse de population des espèces de haute altitude. Cela affectera inévitablement toute la biodiversité. Sur cinq espèces suivies dans la vallée d’Ossau, toutes sont déjà touchées par le réchauffement climatique. Les températures élevées menacent la biodiversité de la montagne.

Photos : C. Grandpey

3 réflexions au sujet de « Les marmottes et le réchauffement climatique »

    1. Effectivement, y compris dans les parcs nationaux, officiellement par souci de régulation. Je ne l’ai pas écrit, mais dans le Parc National de la Vanoise, il y a eu une épidémie de gale chez les marmottes avec un taux important de mortalité. La régulation naturelle existe elle aussi.

      J’aime

  1. Bonjour Claude.
    Je n’ai pas constaté de différences dans les Pyrénées, mais j’y vais régulièrement depuis peu, donc… Mis à part l’augmentation des pédibus humanus, le reste me semble stable.
    Par contre me reviennent en mémoire mes sorties vélos il y a simplement trente ans (1990) au nord de Bordeaux à l’époque.
    J’avais une longue montée douce vers un petit village, route bordée de champs en friche et de forêts.
    En été, l’air vibrait des stridulations diverses et variées des insectes vivant leur vie dans les grandes herbes, les oiseaux étaient assez nombreux dans l’air, moineaux essentiellement.
    Actuellement mes sorties résonnent plutôt des moteurs et quand le « silence » se fait, le SILENCE existe.
    Pas ou très peu de vie, papillons, moucherons, et autres volatiles, que sont-ils devenus ? Les hirondelles de cheminée Hirunda rustica foisonnaient dans ma prime jeunesse (les étables avaient toujours ses nids occupés l’été). Depuis 😦
    Désolé pour ce coup de mou.

    Amitiés.
    Frédéric.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.