Escapade en Campanie (5ème partie) : le Vésuve

Quand on parle de Naples et de la Campanie, on pense inévitablement au Vésuve dont le double sommet domine la conurbation napolitaine. Chaque fois que je conduis sur l’autoroute qui traverse la ville, je me dis que le réveil du volcan ne sera pas une mince affaire ! Ce jour-là – et il arrivera inévitablement – je souhaite bien du courage aux responsables de la Protection Civile italienne. Dans les années 1990, Franco Barberi – qui était à cette époque en charge de la structure – m’avait fait part de sa grande inquiétude s’il fallait évacuer la population. La Campanie n’est pas le Japon et la notion de discipline fait largement défaut dans le Mezzogiorno italien!

Pour le moment le Vésuve est calme et la visite de son cratère ne présente pas le moindre risque. Le gouffre attire quotidiennement des foules de touristes. Il faut toutefois savoir que rien n’est plus comme avant sur le volcan napolitain. Suite à l’épidémie de Covid-19, l’accès au cratère du Vésuve est très réglementé et ce n’est plus le foutoir d’autrefois. Les Napolitains ont fait de gros progrès en matière d’organisation et il faut s’inscrire en ligne (« online », un mot très à la mode en Campanie!) pour visiter le cône sommital et son cratère. Si vous ne l’avez pas fait, vous serez systématiquement refoulé. Vous trouverez les démarches nécessaires à cette adresse :

https://www.vesuvionline.net/visita-il-cratere/orari-e-biglietti

La morphologie du cratère est toujours la même. Il ne se passe rien, mais rien ne dit que le réveil ne sera pas soudain et violent…. En attendant, on peut toujours admirer la superbe vue sur la baie de Naples, en croisant les doigts…

Photos : C. Grandpey

2 réflexions au sujet de « Escapade en Campanie (5ème partie) : le Vésuve »

  1. Bonjour Claude.

    Un grand merci pour ce compte rendu épisodique Campaniesque 😉 dégusté comme il se doit.

    Amitiés.
    Frédéric.

    J’aime

    1. Bonjour Frédéric,
      Ça faisait longtemps que je n’avais pas mis les pieds en Campanie. Mon épouse ne connaissait pas et nous avons passé une semaine très agréable. Les touristes étrangers (français en particulier) étaient aux abonnés absents de sorte que nous avons eu le musée de Naples pratiquement pour nous deux. Pareil à Herculanum. Il y avait davantage de monde à Pompéi le samedi de Pâques et j’ai été navré de voir que la Casa dei Vettii était fermée. C’est la plus belle di site. Heureusement que le musée de Naples compensait. Côté Covid, les Napolitains sont beaucoup plus attachés au masque que nous, mais c’est vrai qu’ils n’avaient pas d’élection présidentielle…!!
      Très amicalement
      Claude

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.