Nouvelles d’Islande // News from Iceland

Le Met Office islandais (IMO) a indiqué dans un récent bulletin que le sol autour de l’ Askja, dans le centre de l’Islande, s’est soulevé augmente à raison de 5 centimètres par mois. Cela est probablement dû à une nouvelle ascension de magma vers la surface. Un tel événement peut déboucher sur une éruption volcanique mais le magma peut également se refroidir et se durcir sans jamais atteindre la surface. Il n’y a actuellement aucune indication qu’une éruption est imminente.

Les observations GPS et les cartes de déformation du sol obtenues grâce au satellite Sentinel-1 révèlent que l’Askja a commencé à montrer des signes d’inflation début août 2021. Le signal a été localisé en bordure ouest de l’Öskjuvatn et correspond à environ 5 cm/mois de mouvement vertical. La modélisation géodésique indique que la source de cette inflation se trouve à une profondeur d’environ 3 km et correspond à un apport de volume magmatique d’environ 0,001 km³/mois.

La dernière éruption de l’Askja a eu lieu en 1961 et a duré 5 à 6 semaines. En 1970-1972, les mesures géodésiques ont montré une période de soulèvement du sol, mais lorsque les mesures ont repris en 1983, la terre avait commencé à s’affaisser. Depuis cette époque, une déflation d’environ 1 cm/an a été’ détectée jusqu’à la phase d’inflation actuelle.

Source : OMI.

°°°°°°°°°°

Une nouvelle crue glaciaire, ou jökulhlaup, a commencé le 6 septembre 2021, avec sa source dans le chaudron oriental du Skaftárketill dans le Vatnajökull. En conséquence, une alerte a été décrétée dans la région. Cependant, les habitants auront le temps de réagir en cas d’urgence Ils savent exactement comment se déroulent les crues glaciaires de la Skaftá. Il se peut que les routes de la région soient inaccessibles et qu’une grande quantité de limon et de boue se répande sur la plaine côtière, avant d’être transportée par le vent une fois que les dépôts se sont asséchés. Cette dernière crue glaciaire intervient à la suite d’une autre crue dont la source était le chaudron occidental du Skaftárketill, le 2 septembre dernier (voir ma note sur cet événement). Aucune crue en provenance du chaudron oriental ne s’était produite depuis 2018. La crue de 2015 était beaucoup plus importante et a causé davantage de dégâts.

°°°°°°°°°°

Aucune lave n’est sortie du cratère de Fagradalsfjall depuis plusieurs jours. Le tremor éruptif est stable avec des valeurs faibles. Il est impossible de faire des prévisions sur la suite de l’éruption. Ce n’est peut-être qu’une pause, avec une reprise d’activité dans les prochains jours. Il pourrait aussi s’agir de la fin de l’éruption qui a débuté le 19 mars 2O21. Une preuve supplémentaire venant confirmer que nous ne savons pas prévoir une éruption volcanique.

———————————

The Icelandic Met Office (IMO) has indicated in a recent bulletin that land by Askja volcano in central is rising at a rate of 5 centimetres per month,. This is likely due to new magma flowing towards the surface. Such an event can end in a volcanic eruption but magma may also cool and harden without ever reaching the surface. There are currently no indications that an eruption is imminent.

GPS observations and ground deformation maps derived from Sentinel-1 satellite data reveal that Askja volcano began inflating at the beginning of August 2021. The uplift signal is centered on the western edge of Öskjuvatn, and corresponds to about 5 cm/month of vertical motion. Geodetic modelling indicates that the source of this inflation is located at a depth of about 3 km and corresponds to a volume change of approximately 0.001 km³/month.

The last eruption at Askja was in 1961 and lasted 5-6 weeks. In 1970-1972, geodetic measurements showed a period of uplift, but when measurements resumed in 1983 the land had begun sinking again. Since then, continued subsidence of a rate of 1 cm/year was detected until the current inflation phase.

Source : IMO.

°°°°°°°°°°

A new glacial outburst flood, or jökulhlaup, from the Eastern Skaftárketill cauldron in Vatnajökull glacier started on September 6th, 2021.. As a result, an alert phase was declared in the area. However, residents have time to react. The people who live in the region know precisely where the Skaftá glacial outburst floods have an effect. Roads in the area could close, and a great deal of silt and mud could spread around the area and be carried with the wind once the area dries.

The glacial outburst flood from the Eastern Skaftárketill cauldron comes in the wake of another flood from the western one, which began September 2nd (see my previous post about this event).

A flood from the eastern cauldron has not occurred since 2018. The flood in 2015 was considerably larger and caused more damage.

°°°°°°°°°°

No lava has been seen emerging from the Fagradalsfjall crater for several days. The eruptive tremor is stable at low values. It is impossible to make predictions about the future of the eruption. It may just be a pause, with new activity in the next days. It could also be the end of the eruption that started on March 19th, 2021. This is one more proof that we are unable to predict a volcanic eruption.

Le cratère de Fagradalsfjall se contente de dégazer (Capture écran webcam)

4 réflexions au sujet de « Nouvelles d’Islande // News from Iceland »

  1. Bonjour Claude, j’attendais votre article,

    Je suis interpellé par le tremor pris à Vogar, au nord de celui qu’on consulte habituellement à Grindavik.

    Il a l’air de gagner en agitation, alors je me demande si la lave ne migre pas vers le nord… Qu’en pensez-vous ?

    Amitiés,
    Benoît

    J'aime

    1. Bonjour,
      Tout est possible. La migration magmatique est un phénomène assez fréquent en Islande (voir l’éruption de 2014), alors pourquoi pas cette fois-ci? Il se peut aussi que l’éruption reprenne au même endroit, ou qu’elle prenne fin! Va savoir!
      Amitiés.
      Claude Grandpey

      J'aime

  2. Bjr. Sur la webcam en direct, ils indiquent maintenant la carte des séismes sur la péninsule de Reykjanes. Il semble qu »il y a une petite activité sur la faille. La lave chercherait-elle un nouveau chemin?

    J'aime

    1. Bonjour Frédéric,
      Nous sommes beaucoup à nous poser la question. La migration magmatique s’est déjà produite en Islande (en 2014 par exemple). Avec le nombre de fractures dans le pays, cela n’aurait rien de surprenant. Il suffit d’attendre et voir. C’est bien connu: nous ne savons pas prévoir une éruption volcanique.
      Amitiés.
      Claude

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.