Réchauffement climatique : multiplication des événements extrêmes

Avec les terribles inondations qui affectent en ce moment l’Allemagne et la Belgique, les gens vont peut-être ENFIN commencer à prendre conscience du réchauffement climatique et de son cortège d’événements extrêmes.

Les inondations outre-Rhin ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Si l’on consulte la presse internationale, on se rend compte que de telles catastrophes se multiplient. En voici un petit échantillon prélevé entre le 9 et le 15 juillet 2021 :

  • 9 juillet : 2 mois de pluie en deux heures dans l’Est de l’Angleterre. Inondations soudaines, dégâts et évacuations de certaines parties de la population.
  • 10 juillet : tornade à Dexter (Missouri) avec 150 maisons endommagées.
  • 11 et 12 juillet : très fortes intempéries avec orages et tornades dans l’est de la Chine. Beijing a été quasiment paralysée.
  • 12 juillet : alerte maximale aux intempéries pour le sud-ouest du Japon, en particulier dans la ville de Unnan (36 000 habitants) avec 100 mm de pluie en une heure . Dans le même temps, Kagoshima au pied du Sakurajima recevait 330 mm de pluie en 12 heures.
  • 12 juillet : très fortes pluies avec des inondations soudaines en Pennsylvanie et dans le New Jersey aux Etats Unis.
  • Le 14 juillet, on dénombrait aux Etats Unis 67 incendies de végétation qui avaient détruit plus de 371 000 hectares.
  • Le 14 juillet, une tempête tropicale a fait se déverser des trombes d’eau sur les Philippines.
  • 14 et 15 juillet : alerte maximale de couleur Rouge (situation exceptionnelle) aux intempéries pour la côte ouest de la Nouvelle Zélande
  • Les catastrophes naturelles ont coûté 8 milliards de dollars aux Etats Unis pour les six premiers mois de 2021.

Une réflexion au sujet de « Réchauffement climatique : multiplication des événements extrêmes »

  1. C’est assez convaincant pour le commun des « gens ordinaires » que nous sommes ! …mais pour le « monde dirigeant », le souci est toujours ailleurs : la finance !!!!

    Si le bilan humain est manifestement « hors sujet » pour ces derniers, nous approchons peut-être finalement d’une prise de conscience, qui se fera sous la forme d’une …PRISE EN COMPTE, si l’on peut dire cyniquement !
    Car au fur et à mesure que les bilans humains s’alourdissent, les bilans financiers commencent à véritablement s’alourdir à leur tour…

    Viendra peut-être enfin le moment où « ils » seront contraints, par le désastre des bilans financiers, d’introduire dans le passif de leurs budgets le coût des « réparations » : pertes massives de revenus liées à l’immobilisation, voire à la destruction, des moyens de production, à la destruction des récoltes… surcoût de la mise en œuvre de travaux de protection, des travaux de réparation, d’aides et secours aux populations nationales (qu’on ne peut tout de même pas abandonner, …sous peine de perdre les prochaines élections !), des déplacements incontournables des populations nationales, …surcoût pour des travaux visant à empêcher « les autres » d’immigrer… la liste est encore longue !

    Cela fait bien longtemps que le coût des atteintes à l’environnement aurait dû être introduit dans les budgets ; pour l’instant, ce poids est toujours laissé aux générations futures…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.