Un bébé volcan dans le Pacifique ! // Baby volcano in the Pacific Ocean !

Des chercheurs japonais de l’université de Tohoku ont découvert un nouveau petit volcan dans la partie occidentale de l’Océan Pacifique, au large du Japon, près de l’île Minamitori. Il appartient à la famille des volcans «petit-spot», ainsi appelés en raison de leur petite taille. L’étude a été publiée dans la revue Deep-Sea Research Part I.
Un chercheur a expliqué que les volcans «petit-spot» sont des structures découvertes relativement récemment. Ce sont de petits volcans très jeunes qui se forment le long de fractures à la base des plaques tectoniques. Lorsque les plaques tectoniques s’enfoncent dans le manteau supérieur de la Terre, des fractures apparaissent à l’endroit où la plaque commence à se courber, ce qui provoque l’éruption de petits volcans.
Les scientifiques pensent que le volcan qu’ils ont découvert est entré en éruption il y a moins de 3 millions d’années. Les premiers volcans de ce type ont été découverts en 2006 près de la Fosse du Japon, au nord-est du pays. Jusqu’à présent, les chercheurs étaient persuadés que la région ne recélait que des formations géologiques âgées de 70 à 140 millions d’années.
La découverte de ce nouveau volcan est l’occasion d’explorer davantage cette région qui pourrait bien révéler d’autres volcans petit-spot. Il est important de mieux comprendre les mécanismes en jeu dans les profondeurs de la Terre. En effet, ces structures émettent du magma provenant de l’asthénosphère qui se situe dans le manteau supérieur et offre une faible résistance. De plus, c’est cette zone qui génère le mouvement des plaques tectoniques.
Source: Presse scientifique internationale.

———————————————-

Japanese researchers from Tohoku University have discovered a new, small volcano in the western part of the Pacific Ocean off Japan, near Minamitorishima Island. It belongs ro the family of “petit-spot” volcanoes, so called on account of their small size.. The research has been published in the journal Deep-Sea Research Part I.

One researcher explained that “petit-spot” volcanoes are a relatively new phenomenon on Earth. They are young, small volcanoes that come about along fissures from the base of tectonic plates. As the tectonic plates sink deeper into the Earth’s upper mantle, fissures occur where the plate begins to bend causing small volcanoes to erupt.

Experts think that the volcano erupted less than 3 million years ago. Petit-spot volcanoes were first discovered in 2006 near the Japan Trench, to the northeast of Japan. Up to now, researchers believed that the region only contained geological formations aged between 70 and 140 million years.

The discovery of this new Volcano provides an opportunity to explore this area further, and hopefully reveal further petit-spot volcanoes. It is also important to better understand the mechanisms at stake in the depths of Earth. Indeed, these structures emit magma coming from the asthenosphere which is located in the upper mantle and offers a small resistance. It generates the movement of tectonic plates.

Source: International scientific press.

  Position géographique de l’île Minamitori, en bas à droite sur la carte (Source: Wikipedia)

2 réflexions au sujet de « Un bébé volcan dans le Pacifique ! // Baby volcano in the Pacific Ocean ! »

  1. Bonjour Claude,

    pour que les petits spots puissent surgir, ne faut-il pas que la rupture soit franche, que la faille ouvre le passage au magma depuis l’asténosphère ? Et, alors, pourquoi le volcan serait petit ? Quand la plaque commence à plonger, la pliure engendre des fractures à partir de la surface aérienne (ou sous-marine) et, j’imagine, sa base devrait mécaniquement plutôt se contracter que s’ouvrir et empêcher toute ascension de magma. Sauf si la rupture est franche.

    Les sucs du Velay oriental et du Vivarais ne sont guère que des petits spots, beaucoup n’ayant même pas pu le jour, c’est l’érosion qui les a dégagés. On ne connaît pas la tectonique qui les a engendrés. Une explication unanimement fournie par les géologues et volcanologues est que ce sont des mouvements de compression qui les ont expulsés comme le « petit spot » de dentifrice qui sort du tube lorsqu’on le presse. Ça me paraît curieux. Pour que le magma soit injecté dans une faille, il faut bien qu’elle soit en extension. Même si le magma se fraie le passage par fracturation hydraulique, la vésiculation croissante des gaz suppose l’ouverture de failles. S’il y a ensuite compression avant l’apparition de laves, j’ai le sentiment que la compression commencera par le haut, ou alors la plaque plie en U, à l’inverse de la plaque japonaise qui plonge, ça existe un pliage de plaque en U ? Si les sucs étaient engendrés par un dynamisme petit spot à la japonaise, la partie supérieure des failles s’ouvrirait et le dentifrice ne sortirait pas.

    Bien à toi,

    Frédéric.

    J'aime

    1. Bonjour Frédéric,
      Merci pour ce commentaire fort intéressant. Je pense que ton hypothèse est fort crédible. Le problème, c’est que nous ne savons que très peu de choses en matière de tectonique. Je regrette personnellement que les Américains investissent autant d’argent dans les missions sur Mars (dont nous n’avons pas grand-chose à faire), alors que les zones de subduction où plongent les plaques et où se déclenchent les séismes les plus meurtriers restent largement inexplorées.
      Très amicalement,
      Claude

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.