Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Fin the l’éruption // End of the eruption

17 heures. Il fallait s’y attendre; c’était la conclusion de ma dernière note : L’activité éruptive débutée le 25 octobre 2019 à 14h40 (heure locale) s’est arrêtée ce 27 octobre 2019 à 16h30 (heure locale), après une phase d’activité de « gaz piston » d’environ une heure.

Comme il le fait à l’issue de chaque éruption, l’OVPF écrit qu’aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir.

Source : OVPF.

On connaît le tempérament fantasque du volcan qui pourrait très bien recommencer à émettre brièvement de la lave, histoire de finir de vider la poche superficielle de magma. Personnellement, je n’y crois pas trop. Cette 5ème éruption se retrouve dans le contexte des événements précédents : Très lente inflation du volcan, activité sismique sporadique et, au final, une éruption de quelques heures ou, au maximum, quelques dizaines d’heures. On a vraiment l’impression que le magma n’a pas la force d’atteindre le sommet di volcan, ce qui explique les émissions de lave à basse altitude, quand un réseau de fractures permet l’évacuation de la lave.

Je remarque aussi que ces cinq éruptions ont lieu au moment où est en train de naître au large de l’île de Mayotte un nouveau volcan sous-marin. Tout se passe comme si se nouveau volcan « pompait » le magma de la Fournaise et empêchait le volcan réunionnais de s’exprimer puissamment, comme autrefois. Etant donné la position géographique de la Réunion et de Mayotte et l’obstacle malgache entre les deux îles, je ne pense pas qu’il y ait de corrélation, mais rien ne dit que les profondeurs du manteau terrestre ne réservent pas des surprises. Le problème, c’est que l’analyse des laves émises à Mayotte et à la Réunion ne permettra pas vraiment de savoir si leur origine a des points communs.

——————————————-

17:00: It was to be expected: The eruptive activity started on October 25th, 2019 at 14:40 (local time) stopped on October 27th, 2019 at 16:30 (local time), after a phase of gas pistoning activity which lasted about one hour.
As it does at the end of each eruption, OVPF writes that no hypothesis can be discarded as to the evolution of the future situation.
Source: OVPF.
We know the whimsical mood of the volcano that could very well begin to emit lava briefly, just to finish emptying the sshallow pocket of magma. Personally, I do not believe in this hypothesis. This fifth eruption is similar to the previous events: Very slow inflation of the volcano, sporadic seismic activity and, finally, an eruption of a few hours or, at most, a few dozen hours. One really feels that magma does not have the strength to reach the summit of volcano, which explains low-altitude lava emissions, when a network of fissures allows the evacuation of the lava.
I also notice that these five eruptions are taking place just as a new submarine volcano is appearing off the island of Mayotte. Everything happens as if the new volcano « pumped » the magma of La Fournaise and prevented the Reunion volcano from expressing powerfully, as before. Given the geographical position of Reunion and Mayotte and the Malagasy obstacle between the two islands, I do not think there is a correlation, but the depths of the Earth’s mantle may hold surprises. The problem is that the analysis of lava emitted in Mayotte and Reunion will not really allow to know if their origin has common points.

 

En souvenir de la cinquième éruption…

Crédit photo: Fabrice Juignier

2 réflexions au sujet de « Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Fin the l’éruption // End of the eruption »

  1. Bonsoir Claude.

    Rigolote votre hypothèse que Mayotte pompe la Fournaise 🙂
    Je pense que les deux systèmes volcaniques sont quant même un peu éloignés.
    La Fournaise est un volcan de point chaud, Mayotte me semble être le résultat de la faille séparant Mada de l’Afrique. Deux systèmes différents et autonomes me semble-t-il.

    En parlant de Mayotte, vous dites, je cite : « …naître au large de l’île de Mayotte un nouveau volcan sous-marin… ».

    J’ai plutôt l’impression que Mayotte flotte sur une chambre magmatique gigantesque surplombée par un dyke à la taille de cette chambre, l’île de Mayotte elle même qui est le vestige de massifs volcaniques anciens.
    La lave a trouvé un passage en zone fragile et est en train de se « vider » dans l’océan entraînant la dérive et l’affaissement de l’île.
    Et vu la taille de la chambre magmatique (à mon avis) c’est pas près de s’arrêter.

    Je vais faire dodo, bonne soirée.
    Frédox.

    J'aime

    1. Bonjour Frédox,
      Mon hypothèse était un peu une boutade, quoique… Comme vous le dites, les deux systèmes volcaniques semblent indépendants et autonomes, mais allez savoir ce qui se passe dans le manteau, au niveau de leur source profonde! Très honnêtement, je pense que la naissance du volcan sous-marin et les éruptions de courte durée à la Réunion ne sont qu’une coïncidence, mais nos connaissances en volcanologie sont tellement limitées que nous ne sommes pas à l’abri de surprises…
      Bonne journée,
      Claude Grandpey

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.