Volcans dangereux ? // Dangerous volcanoes ?

Il y a quelques jours j’entendais un géologue expliquer au cours d’une émission télévisée sur la chaîne ARTE que les volcans présentent plus d’avantages que d’inconvénients. La fertilité de leurs sols attire les populations sur leurs pentes, en particulier en Indonésie et aux Philippines, des pays qui, pourtant, compte les volcans les plus dangereux. Le géologue expliquait aussi que, tout compte fait, les volcans ne tuent pas beaucoup de personnes.

Après avoir regardé l’émission, j’ai fait une recherche sur mon blog et j’ai dressé un bilan des éruptions au cours de l’année 2018. Je me suis aperçu que les volcans n’étaient pas aussi gentils qu’ils en avaient l’air et qu’ils avaient au cours de l’année écoulée fait plus de victimes que les avions. Ces derniers ont tué 556 personnes au cours de 15 accidents en 2018, alors que les volcans ont tué au moins 787 personnes pendant la même période. Il n’y a pourtant eu que deux événements volcaniques vraiment meurtriers en 2018 : les éruptions du Fuego au Guatemala et de l’Anak Krakatau en Indonésie. 332 personnes ont péri sous les coulées pyroclastiques du Fuego et 453 ont été balayées par le tsunami qui a accompagné l’effondrement de l’Anak Krakatau.

A cela il faudrait ajouter un mort et onze blessés lors d’une éruption surprise du Mont Kusatsu-Shirane au Japon le 23 janvier 2018.

Un guide est mort asphyxié par un nuage de gaz à Hawaii au cours de l’éruption du Kilauea le 1er février 2018.

Le 16 juillet 2018 à Hawaii, une bombe volcanique a atterri sur un bateau dans lequel avaient pris place des touristes venus admirer l’arrivée de la lave dans l’océan. On a dénombré 23 blessés. A noter que le bateau se trouvait à l’intérieur de la zone de sécurité de 300 mètres par rapport au littoral mise en place par les gardes-côtes américains. Aujourd’hui, le propriétaire du bateau a des démêlés avec la justice.

L’éruption du Kilauea en 2018 n’a pas été meurtrière mais la lave a causé de sérieux dégâts puisque plus de 700 structures sont parties en fumée.

A méditer…

———————————————-

 A few days ago I heard a geologist explain during a TV show on the ARTE channel that volcanoes have more advantages than disadvantages. The fertility of their soils attracts people to their slopes, especially in Indonesia and the Philippines, ajthough rhese countries have the most dangerous volcanoes. The geologiqt also explained that, all in all, volcanoes do not kill so many people.
After watching the program, I did a search on my blog and took into account the eruptions that occurred during the year 2018. I realized that the volcanoes were not as nice as they looked and they had over the past year caused more casualties than the planes. These killed 556 people in 15 accidents in 2018, while volcanoes killed at least 787 people during the same period. There were, however, only two deadly volcanic events in 2018: the eruptions of Fuego in Guatemala and Anak Krakatau in Indonesia. 332 people perished under the pyroclastic flows of Fuego and 453 were swept away by the tsunami that accompanied the collapse of Anak Krakatau.
To this should be added one dead and eleven injured during a surprise eruption of Mount Kusatsu-Shirane in Japan on January 23rd, 2018.
A guide died when he was asphyxiated by a cloud of gas in Hawaii during the eruption of Kilauea on February 1st, 2018.
On July 16th, 2018 in Hawaii, a volcanic bomb landed on a boat in which tourists who came to watch the arrival of the lava in the ocean. There were 23 wounded. It should be noted that the boat was inside the 300-meter safety zone set up by the US Coast Guard. Today, the owner of the boat is in trouble with the law.
The eruption of Kilauea in 2018 was not deadly but the lava caused serious damage as more than 700 structures went up in smoke.

Just think about it!

Les éruptions du Fuego et de l’Anak Krakatau ont été particulièrement meurtrières en 2018

7 réflexions au sujet de « Volcans dangereux ? // Dangerous volcanoes ? »

  1. Bonjour Claude,
    Emission d’idées reçues, ou la fertilité du volcano-Blog.
    Il est décidemment très surprenant de voir à quel point les idées « stériles » se reproduisent aussi facilement, et il semblerait également qu’ARTE cède assez souvent à cette reproduction. En effet dire, redire et répéter que les terres « volcaniques » montrent une exceptionnelle fertilité relève d’une espèce de constat, d’une vague observation des pays fréquentés en touriste, une importation Sicilienne ou Indonésienne des clichés de passage abondamment arrosés. Evidemment que les « déchets » plus ou moins cendreux des volcans riches en minéraux favorisent la croissance des végétaux et facilite le labourage nécessaire à l’aération azotée des sols, mais est-ce bien suffisant ? La réponse est non, et pour ainsi définir la « fertilité », il manque ici deux éléments indispensables que sont la chaleur et principalement l’eau. Sans eau point de végétaux, et nombreux sont les sites volcaniques potentiellement « fertiles» mais dont la minéralité environnante manque cruellement de mise en valeur végétale (voir le Danakil ou l’Antarctique…). Bref, sans eau il n’y aurait pas de végétaux et peut-être même pas d’éruption volcanique.
    Par ailleurs, limiter la dangerosité des volcans à une statistique de la mortalité induite, n’est pas à mon sens l’expression de la pertinence d’une expertise volcanologique. A l’heure actuelle, les quelques centaines de victimes de nos « gentils » volcans n’ont effectivement rien à voir avec, par exemple, les 1 300 000 morts que la route provoque tous les ans dans le monde. Mais qu’en sera-t-il le jour du réveil du Vésuve, de l’Aso ou de Yellowstone. Rappelons-nous qu’en 1815, alors que la Terre n’était peuplée que d’un milliard d’individus, à quel point la mort s’était répandue, le Tambora n’avait-il pas abondamment tué ?
    La dissertation autour de la balance avantages-inconvénients des volcans présente à mon sens avant tout un gros inconvénient, celui de ne pas fertiliser l’esprit.
    Boum !
    Amitiés
    Pierre Chabat

    J'aime

    1. Bonjour Pierre,
      Il est parfaitement vrai que l’eau joue un rôle essentiel dans l’abondance des récoltes sur les terres volcaniques, que ce soit en Indonésie, aux Philippines, et même sur l’Etna. Les volcans des zones désertiques, comme l’Erta Ale, sont parfaitement stériles d’un point de vue agricole. S’agissant des statistiques mortuaires, j’ai montré un mouvement d’humeur car je déteste les affirmations directes, sans preuve à l’appui. La comparaison que j’ai établie avec le transport aérien est très relative et ne rime pas à grand chose; tout est affaire d’échelle. J’aurais pu en profiter pour dire que la prévision volcanique en avait pris un sacré coup avec les éruptions du Fuego et du Krakatau, mais je n’ai pas voulu déclencher de polémique. Il est bien évident que le jour où un nouveau Tambora, un Taupo ou un Yellowstone décideront de se mettre en colère, on aura beau avoir prévu leur réveil, les dégâts qu’ils causeront seront considérables à l’échelle de la planète et on ne pourra pas faire grand chose pour y remédier; seulement attendre que l’orage passe!
      Très amicalement,
      Claude Grandpey

      J'aime

      1. Claude,
        Petite devinette d’équinoxe.
        Je fais 748m de hauteur et émet des éruptions quotidiennes qui illuminent et dévalent tout au long de ma sciara. Ma dernière « prouesse » d’envergure fut en 2007 et dura 3 ans avant que je reprenne mon « train train » habituel. Pour m’approcher, je n’ai pas de plage pour débarquer ni même qu’un petit bout de jetée. Point d’eau non plus pour s’abreuver et y camper. Je suis définitivement un spécialiste des éruptions stromboliennes et n’aime vraiment pas la « Flores » en restant bien isolé de tous mes grands copains pourtant proches, certains se demandent encore ce que je suis venu faire là.
        Qui suis-je ?
        Amicalement
        Pierre Chabat

        J'aime

      2. Re-bonjour Pierre,
        Vu que ce volcan n’aime pas Florès, il se trouve en Indonésie où les volcans occupant une île à eux seuls ne sont pas nombreux. Ce n’est pas le Krakatau dont la hauteur de correspond pas. Je dirais le Batu Tara qui présente une hauteur de 748 mètres (j’ai vérifié) et qui a érupté de manière spectaculaire en 2007. Ai-je droit à un chocolat glacé pour la bonne réponse?
        Amitiés.
        Claude Grandpey

        J'aime

  2. Bonjour,
    Petite précision ou rectification, le nombre de 332 morts pour la catastrophe du Fuego en 2018 est le chiffre officiel, en réalité le nombre est bien supérieur à 1000, j’était sur place le moi dernier et je suis passé à 4 reprises à l’endroit du passage de la nuée ardente au niveau du village qui a été complétement enseveli : impressionnant (le village comptait beaucoup plus de 1000 habitants)
    L’observatoire du Fuego (que j’ai visité) avait émis une alerte majeure, un hôtel restaurant sur les pentes du Fuego où beaucoup de touristes allaient pour voir les explosions a été évacué à temps (il a été complètement détruit). Par contre le gouvernement a tardé à faire évacuer le secteur, cest pour cela que le nombre de victimes a été minimisé, c’est notre guide qui nous l’a expliqué

    J'aime

    1. Bonjour,
      Merci pour ces précisions. Je sais que le nombre de victimes du Fuego est malheureusement bien supérieur à 332, mais je suis obligé de respecter ce nombre car certains pourraient m’accuser de divulguer des chiffres fantaisistes. Cette catastrophe a fait naître une polémique car la CONRED (qui gère les catastrophes au Guetemala) a accusé l’observatoire (l’INSIVUMEH) de ne pas avoir averti la population à temps. Je pense qu’il ne faut pas trop chercher à accuser qui que ce soit; les polémiques apparaissent et apparaîtront toujours au moment des catastrophes. On l’a vu en 2010 au moment de l’éruption du Merapi. On a de plus en plus tendance à appliquer le principe de précaution sur ce type de volcans, quitte à évacuer les populations pour rien. C’est ce qui s’est passé avec l’Agung ces derniers mois sur l’île de Bali. Ce n’est peut-être pas plus mal; cela évitera peut-être des catastrophes comme celle du Fuego.
      Très cordialement,
      Claude Grandpey

      J'aime

  3. Il était précisé dans cette émission (28 minutes) que le nombre de victime depuis 1900 était de 300 000 environs pour les volcans. Ce qui pour un phénomène naturel passant pour dangereux à fait autant de victimes que les séismes en Chine entre 1970 et 1980. On peut aussi compter les morts par inondations, qui sont là aussi bien plus important.
    Comparer avec les accidents d’avions est en fait une preuve qu’ils ne sont pas dangereux, puisque tout le monde dit que l’avion est le transport le plus sûr (ou alors on nous cache la vérité, surtout si on ajoute le 737 max… ).
    Quand à la fertilité, évidemment qu’il faut de l’eau et de la chaleur, les forets sont plus dense à l’équateur. Mais à conditions météorologique égales, je préfèrerai un sol volcanique plutôt qu’un calcaire ou un granit. Il suffit de regarder autour du Salagou, les coulées sont sous les arbres.

    Donc oui, les volcans ne sont pas des montagnes comme les autres (d’ailleurs combien de morts en montagne cette année…), il y a forcement des risques supplémentaires dessus, mais pour un phénomène aussi violent et avec une telle image, il y a finalement beaucoup plus de bruit que de dégâts, alors qu’au Mozambique et au Zimbabwe ils attendent toujours les cotés bénéfiques du cyclone et des inondations qui ont suivi (mais ça fait moins d’images spectaculaire, et de films catastrophe).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.